Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Mar 23 Aoû - 8:52

Des bruits de portes laissant entrer des gens, d’autre signalant que des commandes arrivaient. Pas grand-chose à écouter. L’Ange de l’enfer s’était recluse dans un endroit public pour travailler son silence. Son manager avait reprit contact avec elle pour pouvoir préparer un autre album, mais Lilith lui avait expressément signalée qu’elle était encore en période de repos. Beaucoup de fa réclamaient son retour mais elle avait elle aussi le droit de souffler, le droit d’avoir une vie. Elle était en plein milieu du bar, là où on servait les boissons. Tout le monde ne pouvait voir qu’elle en entrant dans l’établissement même i c’était de dos. Surtout que pour une fois, elle avait changé de fringues. Un mini short assez moulant noir laissant apparaître sa cicatrice que sa hanche, un top tout aussi noir avec un crâne sur le dos à manche courte lui cachant juste la poitrine et sa veste posée sur le dossier de sa chaise. Là encore, quelqu’un arrivant dans son dos ne pourrais louper le mur de roses noires et bleue s’entremêlant dans le tatouage de son dos.

Cela faisait depuis le début de l’après-midi que l’ainée des Ebénelle restait là, sans raison particulière. Elle n’avait pas encore dinée bien que 20H avait sonné depuis un bon bout de temps. Elle était là, avec sa cigarette même pas usée ni allumée d’une main et son verre vide de l’autre. Trois verres de vodka en à peu près cinq heure ça peut passer, surtout que Lilith n’est pas du genre à boire beaucoup d’alcool. Elle attendait quelque chose sans savoir quoi. De temps en temps, des gens venait la voir pour lui demander ce qui n’allait ou essayait de la draguer sans succès. C’est drôle car à part une partie de billard bruyante il y a environs une heure de cela, le bar était presque vide. En ce moment, il devait y avoir combien de gens ? Même pas une dizaine dont deux ou trois qui la regardait. Elle poussa un grognement en prétextant quelque chose que pourtant elle sait :


- Foutu short… C’est pas mon truc ça…

Cela devait faire au moins une quinzaine de fois qu’elle s’en plaignait et déjà le bouton du haut avait été ouvert pour lui laisser un peu plus d’air si on peut dire, mais ça ne reste un peu trop pas son genre… Elle replaça également sa poitrine malgré des regards qui continuait à la mater. Même la petite serveuse Néko semblait être un minimum attirée par elle. Après avoir regardé le fond de son verre, elle soupira sans raison. Elle sentait qu’il ne fallait pas qu’elle sorte d’ici avant le soir, il le fallait. De plus, à force de rester assise à en avoir mal au cul, la flemme de bouger s’était manifestée. L’Ange de l’enfer qui est normalement si énergique se trouvait assise comme les vieux poivrot qui ont quarante année de buvette et d’alcoolisme dans le sang, vidant tout leur pognon dans des litres de bières mal foutues et fumant de la merde et racontant des conneries aberrante sur le monde. Heureusement que la demoiselle ne traînait pas trop dans ce genre d’établissement, encore que celui-ci tait plutôt soft. Elle se redressa, le verre entre les doigts de sa main droite et demanda :

- Verse-moi une geuze comme on dit dans un pays que je connais bien. Après j’irais te payer comme je te le doit depuis des heures.

Le type derrière le bar, bout en train de carrière et pro du service rapide et efficace, lui prit gentiment son verre. Pendant qu’il allait lui remplir son conteneur d’alcool, elle se tourna. Pas beaucoup de changement, puis reprit sa position initiale avec les coudes sur le comptoir. Elle reprit son verre qui cette fois contenait de la bière, et en but une gorgée avant de le reposer sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Jeu 25 Aoû - 1:24

Une semaine après mon arrivé en ville, mon manager avait organisé une rencontre avec une fan qui avait gagnée un concours pour passer une journée avec moi . Cette rencontre se déroulait toute une journée dans le studio d'enregistrement où je finissais l'enregistrement de mon nouvel album puis après on allait faire une séance photo pour faire un album photo, qu'elle pourrait garder en souvenir. Pour cette occasion, je m'étais habillé d'un tee-shirt noir avec une veste sans manche de couleur blanche mais il y avait des bandes noir au niveau des épaules puis j'avais mis une cravate rouge que j'avais serré à moitié. Mon pantalon était de couleur blanc avec une ceinture noir et un guêpier de couleur rouge. Au niveau de mes cuisses se trouvait des poches. Le pantalon descendait jusqu'en bas sur ma jambe gauche et sur ma jambe droite, mon pantalon descendait à moitié, j'avais mit des bottes noir à lacet que j'avais serré bien-sûr. J'avais mit aussi un bracelet en pic de couleur or mais se n'était pas du vrais or.

Le rendez-vous était à 10h mais j'étais au studio vers 9h30, j'aimais arriver un peu en avance, j'en avais profité pour m'acheter un café puis le programme télévisé de la semaine. Je regardais ce qu'il y avait dans la soirée et il n'y avais rien d'intéressant durant la semaine. Tant pis, j'allais dormir tôt cette semaine. En même temps, j'avais regardé mon horoscope, je regardais la rubrique travaille, il disait « Cette semaine, fixer-vous des objectif raisonnable sans avoir besoin de faire trop gros. » Sur côté-là, je devais finir l'enregistrement de l'album et il me restait deux chansons à faire donc j'allais sur rester raisonnable, puis je regardais la rubrique amour « L'amour sera au rendez-vous, ça-ce pourrait que se soit un ami proche ou juste une connaissance, alors soyer à l'affut ! » Je croyais se qu'il disait mais je pensais que ça n'allait pas se produire car ce qu'il disait ne se produisait pas forcément. A 10h la gagnante du concours arrivais au studio pile à l'heure, elle était très excitée de me rencontrer comme tout les fans qui avaient dû attendre des heures à mes concerts ou pour avoir des autographes.

Au début de la matinée, je n'avais pas encore commencé l'enregistrement de mes musiques car la jeune fille me posait des tonnes questions. Sa première question était bien évidement si j'étais célibataire et j'avais dit que je l'était. Ses yeux se mettait à briller mais je lui faisait vite comprendre et sans la blesser que je ne cherchais pas à être en couple pour le moment. Enfaite, j'avais un peu menti, j'avais envie d'être en couple avec une fille mais avec les enregistrement, les concerts Etc j'avais peu de temps à concentrer pour ma vie privé où de construire une relation sérieuse avec une personne. Les autres questions étaient posées sur la vie de star, comment c'était, si ce n'était pas trop compliqué etc Vers enfin 11h, je commençais à enregistrer de mes deux dernières chansons, durant l'enregistrement je me tournais vers ma fan et je voyais dans son regard, qu'elle était aux anges. Et c'était çà que j'aimais dans ce travaille, c'était de voir le bonheur qu'on pouvait donner aux gens juste en écrivant et en chantant des musiques.

A la fin de la matinée, nous étions partis au restaurant avant de partir pour les séances de photo, durant le repas, la jeune femme n'arrêtait pas de discuter de tout et de n'importe quoi. C'était bien les femmes ça, elles n'arrêtaient pas de discuter que soit des dernières nouvelles qui se passaient ou de la pluie et du beau temps. Elles trouvaient toujours quelque chose à dire et moi qui restais devant elle avec en grand sourire et que je hochais la tête de haut en bas comme un gogole mais la jeune femme ne disait rien par rapport à ce que je faisais avec ma tête car elle était trop contente de se trouver en ma présence. On était partit du restaurant, nous étions partis vers le studio photo. Sur le chemin, j'avais vu un bar très sympa vu de l'extérieur qui n'était pas très loin du studio, peut-être que j'allais faire quand la journée aurais été fini. La séance photo avait duré tout l'après-midi jusqu'à 20h environ.

La jeune était très contente de sa journée et moi, très crever par cette journée mais j'étais aussi content de passer la journée avec elle. En partant, j'avais fait la bise à la fan et qu'elle allait s'effondrer, juste en lui faisant la bise ! Mais elle repartait chez elle tout en se remettant de ses émotions. Moi de mon côté, je décidait d'aller voir le bar que j'avais vu sur la route du studio. J'avais vraiment besoin d'un petit remontant, bien je n'allais pas de l'alcool je n'avais pas encore l'âge autorisé mais dans certains bar, on me laissait boire se que je voulais. J'entrais à l'intérieur du bar et il n'y avait presque personne peut-être parce que la nuit était presque tombée. Il y avait quelque personne qui étaient assises autour d'une table et une femme et un homme se trouvaient au comptoir et qui étaient chacun de leurs côtés. Mon regard était attiré par la femme qui était au comptoir, elle avait les cheveux argentés, un look de gothique, c'était Lilith Ebénelle. Nos chemin s'étaient croisés durant quelques festivals. On savait bien entendus mais on ne s'était pas bien pris le temps de se connaître. Je me dirigeait vers la direction de la gothique et je m'étais permis de m'assoir à côté d'elle.

-Salut Lilith, je ne pensais pas de te voir ici ! Comment vas-tu depuis le temps ?

Je commandais une bière mais le barman avait deviné que je n'étais pas majeur et il m'avait servit du coca. Mais il me disait rien, il s'était seulement contenter de faire un petit sourire malin. Après tout, un bon barman qui se respecte, pouvait reconnaître une jeune personne majeur et un adolescent. Je rendit son sourire mais j'étais un peu gêné puis je tourna ma tête vers Lilith, en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Sam 27 Aoû - 19:53

Souffler pour mieux évacuer, puis soupirer pour mieux s’ennuyer… C’était vraiment à se demander c que Lilith faisait dans ce bar à ne rien attendre de particulier celons le monde qui se trouvait là. Pourtant, elle pouvait sentir qui la personne qui allait résoudre l’énigme de sa présence ici. Une personne allait rentrer et venir vers elle, comme beaucoup d’autre qui se demandait ce qu’elle foutait là. Elle saurait que ça serait la raison de tout ce qui avait vidé une partie de son portefeuille en alcool ce soir, aussi remplit soit-il. Une chaise se mis à grincer sur le sol comme on crise des ongles sur du marbre. L’Ange de l’enfer ne semblait pas réagir vivement, mais elle se retourna quand même. Ce fut un type rouquin qu’elle connaissait bien, souvent croisé mais jamais parfaitement abordé. Le genre beau gosse mais avec un teint féminin qui lui allait plutôt bien. Un peu après qu’il eut commandé une bière qui arriva en coca, la rockeuse lui répondit :

- Très bien mister Roxas. Je me demandais juste quant est-ce que tu allais venir

Lilith ne s’attendait pas forcément à une réaction de surprise de la part de l’intéressé puisque que pour elle tout semblait si clair, c’était lui qu’il attendait. Quand le barman passa, elle lui tendit un billet qui couvrait au centime près ses consommations et fini une dernière fois son verre avant qu’il le prenne. Une fois tout ça réglé, elle tourna le tabouret vers Roxas et lui sourit sans rien dire. Elle s’attendait à une réaction vraiment prononcé du jeune homme avec la coiffure de feu et pris les devants, autant par les gestes que par les paroles. Tout d’abords, elle lui posa sa main droite sur l’épaule et lui fit la bise sans gène à l’européenne, comme à un ami proche. Elle recula pour se réinstaller sur son trône en bois puis tapota l’épaule avec sa main puis la retira pour la poser sur ses jambes dénudé. Elle tira un peu sur le short pour le réajuster comme il faut, puis reprit enfin la parole :

- Je suis venu ici car je sentais que j’allais faire une rencontre intéressante. Désolée si j’ai été un peu directe sur ma seconde phrase…

Après avoir dis ça, L’Ange de l’enfer éclata de rire mais sans non plus envahir la salle de sa voix s’exaltant de sa bonne humeur. Elle ne mit pas longtemps à calmer cette ardeur de joie pour laisser place à son silence, bien que la salle sonnait toujours du bruit du monde peu présent ce soir. En tout, il ne devait pas y avoir plus de dix Âme dans cette salle même en comptant le chien à moitié mort derrière le comptoir. Il ne manquait plus qu’une musique douce et tout serait parfait pour avoir une ambiance comme dans le Manoir avec les Néko. D’ailleurs, la demoiselle aux cheveux violet/argenté hésitait à prendre une autre compagne poilue Entre Yumi la timide et Rin qui faisait un peu n’importe quoi, c’était un peu le foutoir par ici de temps en temps malgré le coté comique. Rapidement, elle quitta ses pensée pour rejoindre le regard du rouquin flamboyant et se demanda ce qu’il venait faire dans un bar alors qu’a ses souvenirs, il était encore un jeune mineur. Plus pour longtemps certes, mais mineur quand même :

- Raconte-moi ce qui t’amène ici. Je te laisse deviner ce que j’étais venue faire ici, si tu as bonne mémoire


Puis elle rigola presque méchamment pour montrer qu’en fait elle était de bonne humeur, mais d’humeur joueuse pour une fois. Elle attendait la suite de sa réaction, pour pouvoir continuer dans sa lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Sam 27 Aoû - 23:42

J'étais très surpris par la réponse de Lilith, comment elle avait su que j'allais venir dans ce bar, même moi je ne savais pas si j'allais venir dans ce lieu au début de la matinée. Est-ce qu'elle était médium ou un truc dans le genre ? Ou bien tout simplement de l'intuition féminine ? Je repensa à ce qui était écrit dans mon horoscope, «l'amour sera au rendez-vous … Amie proche ou juste connaissance» Et si ce que j'avais lu été vrais ? Nan, Je pensa qu'elle ne devait pas sortir avec des gamins qui venait d'avoir la puberté et pis elle devait avoir un copain dans sa vie. Elle n'était pas moche à regarder, loin de là ! Elle avait tout pour plaire, ses cheveux mi long de couleur argentée, ses yeux de couleur violet dont on ne pouvait pas détacher le regard et elle avait des jolis forme enfin c'était mon avis. Et quant elle m'avait sourit, je ne pus m'empêcher de lui rendre ce sourire magnifique. Elle me fit la bise, j'étais devenu un peu rouge car je n'avais pas l'habitude qu'on me le fasse car souvent, c'était moi qu'il le faisait pour faire plaisir à mes fans mais jamais pour une amie. D'ailleurs je n'avais jamais eu une vrai amie vu ma popularité.

- Oh, tu n'as pas à être désolé !

Je rigola avec elle pour enlever la timidité que j'avais. D'habitude, envers une femme je n'étais pas aussi timide enfin je ne devais pas l'être sinon elle allait me manger tout cru ! Peut-être que, je pouvais être enfin moi même envers Lillith car je n'avais rien à craindre d'elle. Elle n'allait pas se jeter sur moi pour avoir un autographe ou n'allais pas se mettre à poil juste parce qu'elle avait envie de coucher avec une célébrité ! Enfin je crois … Elle me regarda dans les yeux et je me rendit compte qu'elle n'était pas comme tout les filles que j'avais rencontré et que je n'avais pas être aussi gêné envers elle et que je pouvais être juste moi même.

- Moi j'étais venu pour décompresser, mais aussi car j'avais lu dans mon horoscope que j'allais revoir une connaissance et si j'ai une bonne mémoire, parce que tu as sentit que j'allais venir ici !

J'étais vraiment con pour avoir dit çà ! J'étais lui rencontré que j'étais venu ici juste parce que mon horoscope me l'avait prédit ! Elle allait me prendre un gogole et un garçon sans intérêt parce qu'il croyais à ce qui était écrit dans un horoscope à la noix ! Il fallait que je me rattrape sinon elle allait filer tout droit vers la sorti et je n'allais plus la revoir !

- Désolé, tu doit me prendre pour un con pour que je croit à ces trucs là …

Mais qu'est-ce que je disais là, je m'enfonçais encore plus ! C'était fini, elle allait partir en inventant une excuse pour ne pas me blesser et tout était fini entre elle et moi. Pis comme si, un truc avais commencé entre Lilith et moi mais j'aurai aimé commencer quelque chose avec elle …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Lun 29 Aoû - 10:54

Lilith trouvait bien partit la rencontre un peu plus poussée que les autres même si elle démarrait vraiment très juste. Si sa mémoire était bonne, elle avait des souvenirs comme étant quelqu’un de maladroit dans ses paroles avec certaines personnes. Ou alors serait-ce uniquement avec elle ? Si cela aurait été vraiment le cas, l’humeur joueuse de la rockeuse ferait en sorte qu’il le soit davantage sans non plus l’enterrer dans ses mots. Un petit coup de vent avec un soupçon d’odeur de frites envahi les naseaux de Lilith quand elle repensa à une de leurs premières rencontres. Oui, UNE car il est possible qu’ils s’étaient déjà croisés avant. Mais si c’était la première, ça rajoutait un petit charme sur le moment. Une émission sur la musique basé sur des chanteur jeune ou faisant jeune… L’Ange de l’enfer se souvint que ce jour là, elle aurait tué son manager si jamais cette andouille aurait refusé d’emmener sa sœur. Même Evangeline était de cet avis vu l’enthousiasme quand sa grande sœur préférée, qui est en même temps la seule, lui avait proposé de venir. Roxas ne l’avait pas rencontré par contre, mais ce n’était pas grave car après un partage de sucrerie ce jour là, ils ont fait une bonne émission sans pour autant prendre le temps de se connaître. Foutu emploi du temps qui bousille le temps de vie…

Bref, la suite était intéressante d’un point de vue comique d’abord, mais amical d’un autre. Quelle suite ? Tout simplement la réponse du rouquin aux cheveux de feu sur le pourquoi du comment il se trouvait là. Bien que la demoiselle en face de lui se contentait d’un sourire, à l’intérieur elle trouvait la situation comique. Non pas la phrase elle-même, mais la façon d’où il l’a placée. On aurait dit qu’il était enthousiaste ce qui dans un sens plu à l’ainée des Ebénelle. Elle ne cacha pas son rire par contre quand il tenta de rattraper quelque chose dont elle ne sut quoi. Pas de moquerie méchante ou quoi que ce soit, mais un rire franc et amusé. Néanmoins, elle se força à vite se calmer pour ne pas provoquer un trop grand gène chez le damoiseau. Elle toussota vite fais pour éliminer les restes de son petit moment d’amusement et croisa les jambes te posa le coude gauche contre le comptoir :


- Excuse-moi pour ce moment ridicule… Bref, c’est toujours mieux de croire en quelque chose pour nous donner de la force qu’en rien et être vide de tout sens et existence.

Elle avait dit ça sur un ton hyper sérieux malgré le sourire qui la trahissait peut-être un peu. Pour elle, c’est important de croire en quelque chose de réel ou d’imaginaire, tant que l’on y croit vraiment. Pour Lilith, elle ne croyait pas au hasard mais à la fatalité. Tout était prévu à l’avance et personne ne peut y échapper. Elle-même le sait puisque sa passion pour la musique est très vite devenue un milieu dans lequel elle excelle. Si on ne compte pas les idées qui lui traversent l’esprit comme par exemple venir dans ce bar pour la simple raison qu’elle allait rencontrer quelqu’un, on peut oublier le fait qu’elle peut être très surnaturelle. Pas des visions, juste des convictions qui fait qu’elle doit aller quelque part ou faire quelque chose. Ce n’est même pas de la superstition puis qu’à chaque fois il se passe quelque chose, comme maintenant. C’est peut-être aussi pour ça qu’elle possède à son actif beaucoup de succès et d’apparent coup de bol dans ses choix.

D’un seul coup, elle semblait agitée, cherchant quelque chose. Elle farfouilla dans sa veste mais ne trouva rien, et idem dans son sac de voyage servant uniquement pour le travail. Lilith n’allait pas non plus regarder dans la sacoche contenant son ordi portable, car ce qu’elle cherche n’est pas trop compatible avec des appareils fragile ou électrique, bien que le sien soit solidement protégé. Elle jura une fois puis se gratta la tête paraissant complètement paumé et stupide. Puis d’un seul coup, elle se frappa le front avec la paume de sa main, yeux fermé. Elle regarda le type derrière le comptoir et lui dit de lui rendre ce qu’elle lui avait demandé de garder. Celui-ci s’exécuta en rigolant et Lilith jura encore. D’un geste brusque, elle se rassit sur son tabouret et attendit que Roxas prenne le contenu. Quand il l’eut dans les mains, elle lui dit ce qu’il contenait :


- Tiens c’est le chocolat que je t’avais promis il y a quelque mois. Je ne fais pas de promesse en l’air et je sais retenir les choses. Je voulais en faire du gâteau mais vas-y prend le.

Lilith ponctua d’un sourire et recroisa ses jambes. Elle en profita pour remettre sa veste fétiche en place sur elle et à remettre les poches retournée correctement. D’un coup, elle rit un air énervé en regardant une poche dans laquelle elle venait de placer sa main. A son grand dam, elle venait de toucher un paquet de clope dont elle avait complètement oublié l’existence. Pour quelqu’un d’étranger à cela, ça ne voulait rien dire. Mais pour elle, ça lui rappelait qu’elle avait des clopes donc qu’elle pouvait fumer. Les capteurs se mirent en route et commencèrent à la harceler en lui disant « Fumes-moi ! ». Seulement, elle ne voulait plus toucher à ses merdes quand elle se trouvait avec quelqu’un. Elle fit la grimace et dis sur un ton dégoûté :

- Et merde j’ai envie de fumer maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Dim 2 Oct - 15:15

Pour moi, le temps était arrêté, les secondes étaient devenues des heures. Est-ce-que la jolie jeune fille allait partir ? Enfaite non, elle avait eu un sourire puis un rire d'amusement, elle avait trouvé ma réaction amusante. J'allais donc rester plus longtemps en sa compagnie pour mieux apprendre à la connaître, mais si je ne disait plus de connerie de ce genre. Mais elle m'avais dit d'un ton sérieux et avec un sourire, qu'il fallait mieux croire en quelque chose, qu'en rien du tout. C' était vrai, croire en quelque chose pouvais donner espoir à toute personne. D'un coup, je vis la demoiselle s'agiter dans tout les sens, elle cherchais quelque chose, qu'est ce que c'était ? Je ne savais pas, peut-être son portable, devait-elle passer un coup de file important ? Je prit mon verre de coca puis bu une gorgée sans quitter mon regard sur elle. J'aurai bien voulu l'aider mais je ne savais se qu'elle cherchait. La chanteuse se donna un coup sur le front, elle savait où elle avait mit l'objet en question.

Elle demanda au barman de me donner quelque chose qu'il gardait. Me le donner à moi ? Pourquoi ? Ce n'est pas mon anniversaire à ce que je sache, si je me souvient bien de la date. Le barman me tendit une assiette où se trouvait du chocolat, du chocolat ! Mes yeux brillait de mille feu, le chocolat était mon péché mignon, à chaque que j'en voyais, je ne pouvais résister d'en acheter et de le manger. Puis je me souvint de la promesse de Lillith, C'était lors d'une émission, je crois que c'était notre première rencontrer si mes souvenir était bon. C'était la première émission que je faisais, j'étais en compagnie de mes parents qui me rassuraient car j'avais le craque. Le craque de passer à la télévision et de rencontrer une chanteuse reconnu et cette chanteuse était Lillith. Quand l'émission avait commencer, j'étais timide au début mais la gotique me mit tout de suite en confiance et au tout au long de l'émission nous avions bien discuter et bien manger de bonbon ! Elle m'avait promis de m'offrir du chocolat lors de notre prochaine rencontre. Et ce qu'elle fit aujourd'hui, je ne pensais pas qu'elle aurait tenu sa promesse, pas parce que je pensais quelle mentait mais je pensait qu'elle aurait oublié.


- Merci !!! Je pensais que tu avais oublier et moi même j'avais oublié !!

Je prit un carré de chocolat puis le mit dans ma bouche. Un grand sourire se dessinais sur mon visage, que ça faisait du bien de manger du sucrer ! Lillith n'avais pas l'air contente d'avoir trouver un paquet de clope dans sa poche. Elle avait arrêté de fumer et elle avait oublier d'enlever son paquet dans sa poche ? De toute façon, elle avait bien le droit de fumer, moi je mangeais le truc qui me faisait du bien pourquoi pas elle ?

- Tu sais, tu peux fumer c'est pas pour une fois pis çà me gêne pas que tu fume devant moi

Mon père ne se gênait pas de fumer devant lui. Même si je lui disais de changer d'endroit, il me répondait que je devais me boucher le nez pour ne pas sentir la fumer. Mon père avait l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   Ven 7 Oct - 9:31

La phrase de son ami chanteur ne l’aidait pas trop à calmer son envie de fumer ces immondices. Elle résista encore pour ne pas craquer mais l’ambiance fut rude. Au choix, elle préférait boire une bière, qui au passage à meilleurs gout, et se bousiller le foie que perdre le gout et tout autre truc lié à la cigarette. Encore que la demoiselle fait plutôt attention, ne fumant pas de cannabis ou autre substance encore plus louche et beaucoup plus nocive. Mais définitivement stopper tout ça serait bien mieux. Encore que ses progrès sont net depuis qu’elle à rencontré Yumi, fumant trois à cinq fois moins qu’avant, d’où le fait qu’elle avait oubli ce paquet de clope. Elle en profita d’ailleurs pour le balancer dans le vide, atterrissant sur la table de fumeur au loin. Au moins ils allaient se faire plaisir avec ça contrairement à elle. Elle re-regarda le damoiseau aux cheveux de feu. Pour éviter qu’il ne pose la question, elle répondit fissa à l’avance :

- J’ai une sainte HORREUR de fumer…


Son insistance sur le mot "horreur" prouvais bien qu’elle détestait ça, mais vraiment quoi. Puis elle regarda la tablette offerte. Elle sourit en remarquant que ça lui faisait plaisir. Lilith avait une mémoire très correcte et se souvenait toujours de ses promesses. Elle tira encore sur son mini-short qui la gênait toujours. Si seulement elle avait une jupe de rechange pour s’habiller bien mieux que ça. De toute façon, ça l’étonnerait que dans un bistro il y est des vestiaires, et pas question d’aller aux toilettes pour ça. Non pas que l’établissement fut très dégueulasse à vue, mais dans les bars on ne sait jamais ce que l’on peut y trouver… Paroles d’habituée. Après avoir camé son expression énervée, elle demanda à tout hasard un truc au jeune homme :

- Dis-moi sincèrement… Comment trouves-tu la tenue que je porte sur mon dernier album de l’année dernière ? Perso… Je trouve que ça deviens nawak ce qu’ils me font porter… Et après on dit que je suis perverse hein…

Pour illustrer ses paroles, elle sortit l’album en question, qui était un qui remplaçait celui récemment détruit à cause d’une fausse manip’ maladroite… Bref, sur la ‘album on la voyait dans une tenue de plume faite en une seule fois. Autrement dis, le tout attaché sans rien d’autre. En plus d’une position de dominatrice SM, on pouvait voir sans gros effort qu’elle ne portait rien d’autre dessous. Comment le voit-on ? Simple, le peu que cachait les parties de Lilith, et heureusement que ça les cachait, on voyait clairement qu’elle n’avait rien. Par ailleurs, la pochette a faillit être censurée pour exhibitionnisme pour ceux et celle qui ont suivit l’affaire. Lilith aurait bien tenté de foutre la merde si c’était elle qui avait été attaquée mais ce fut le producteur. Bref, elle attendait la réponse de Roxas…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux chanteurs, deux buveurs (♫Roxas/Lilith♫)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscriptions partie 58: Deux par deux rassemblés
» Deux loups, deux Feuilles
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» Générique FAKE LOVER™ chapitre deux, saison deux.
» Deux mutants, deux dangers vivants, similitude ? C'est pas dit... [PV Isaac]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: