Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hiruko Shinichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hiruko Shinichi   Jeu 30 Juin - 17:14

Hiruko Shinichi




Informations globales.


Nom : Hiruko.
Prénom : Shinichi.
Âge : 29 ans.
Orientation : Bisexuel.
Moyens : Normal.


L'approfondit


Physique :

C’est vrai qu’on est souvent surpris, au premier abord, par ses yeux. De beaux yeux oscillant entre le bleu glacier et le gris, peuplés de multiples nuances plus brillantes les unes que les autres. De magnifiques yeux, en amande et bien ouverts, contrairement à tous les asiatiques parmi lesquels il vit. De superbes yeux qui ne sourient que trop rarement, peu atteint par l’étirement fugace de ses lèvres. Des yeux qu’il tient de son ascendance polonaise, de sa si jolie mère.
Il sourit souvent, mais comme mentionné plus haut, ce sourire n’atteint pas souvent ses yeux, ces derniers restants toujours aussi glacés tandis que ses lèvres sont joliment étirées. Naturellement, le coin de sa bouche tend à être abaissé dans une grimace boudeuse presque adorable, mais qu’il ne laisse que rarement se faire – ce n’est pas bon pour le commerce sinon. Ensuite, il y a ses cheveux. Ils sont particulièrement doux, coupés assez courts et continuellement décoiffés. Eux non plus n’ont pas eu la possibilité de revendiquer une ascendance nippone – ils étaient à l’origine blonds cendrés et sont désormais plus gris qu’autre chose – pas un vieux gris, hein. Un gris sympathique, presque argenté qui fait ressortir ses beaux yeux bleus et la finesse de son visage, une coupe pas vraiment structurée ; ses cheveux sont la plupart du temps en bataille, l’homme ne prenant que quelques minutes pour passer sa main dans ses cheveux, leur donnant un air « vaguement ordonné ».
Niveau vêtement, Shinichi est plutôt simple : un jean et une chemise lui conviennent très bien au naturel, parfois quelques shorts en plein été – qui mettent d’ailleurs en valeur ses jambes musclées… Des pulls ajustés, des vêtements rarement amples – Hiruko est conscient qu’il a un corps bien sculpté et apprécie d’être regardé, même s’il ne pousse pas jusqu’à se mettre exagérément en valeur. Sans être vraiment musclé de partout, le métis est plutôt bien fait de sa personne, attirant les regards de par sa musculature souple et déliée, souvent mise en valeur au niveau des bras par des tee-shirts ou des chemises aux manches retroussées.
Sa taille est plutôt grande comparée aux standards japonais – quoi qu’il y ait de plus en plus une tendance certaine pour les asiatiques à devenir grands – et elle lui permet de dominer d’une bonne tête la majeure partie de ses condisciples, lui évitant ainsi la fastidieuse tâche de devoir se hisser sur la pointe des pieds. Son poids est en accord avec sa taille, quoi que légèrement inférieur à ce qu’il devrait idéalement être. Il fait très attention à ce qu’il mange ; il n’est plus totalement jeune, et sans psychoter sur son corps et son âge, il estime qu’il n’a pas à être totalement non-regardant sur ce qui finit dans son assiette, ne serait-ce que pour maintenir une hygiène de vie correcte.

Caractères :

Shinichi n’est pas quelqu’un de difficile à vivre ; d’un naturel accueillant et aimable, il est toutefois légèrement associable sur les bords, surtout depuis son divorce. Il est vrai que découvrir que la femme que vous aimiez vous trompe avec son patron, ça a de quoi refroidir les rapports envers les gens… Enfin, passons. Il a tendance à se montrer gentil avec tout le monde, provoquant des situations plus ou moins ambigüe sans même s’en rendre compte. Néanmoins, le métis a beau être poli, aimable et ouvert, il s’agace rapidement, surtout quand on remet en cause ses décisions ; l’habitude qu’il a prit d’être obéit au doigt et à l’œil dans son bar ressort également dans sa vie privée, faisant qu’on ne conteste que rarement ce qu’il ordonne.
Il n’est pas violent ni brutal – quoi que parfois son attitude peut laisser penser le contraire ; mais il y a toujours un fond d’orgueil et d’agacement qui peut lui faire cogner un mur ou deux du poing, histoire de ne pas passer sa colère sur quelqu’un. Fort heureusement, il se contrôle du mieux qu’il peut, surtout en présence de son fils, Daisuke, la prunelle de ses yeux – l’amour qu’il porte à cet enfant est de loin supérieur à la tendresse qu’il avait pour sa mère, l’homme étant toujours prêt à s’assurer que son fils aille bien. Même s’il a la garde partagé, le père et le fils sont très proches, le garçonnet de huit ans adorant passer ses week-end dans le bar de son père, assis à une table et faisant ses devoirs, si mignon avec ses grands yeux noirs et ses cheveux châtains clairs.
Shinichi n’est pas spécialement bavard et apprécie nettement plus le silence – sauf quand c’est Daisuke qui babille gaiement, bien entendu. De nature posée et plutôt diplomate, il préfèrera toujours tenter de régler les conflits par la parole avant toute chose, le désordre lui étant en horreur. Il déteste qu’on lui prenne la tête, et n’hésitera pas à réprimander publiquement ses employés pour les fautes commises – ce qui doit expliquer pourquoi ses subordonnés font de leur mieux pour ne pas en faire…
Quant à ses rapports avec les nekos… Eh bien, il n’en pense pas grand-chose, et s’il n’en a jamais possédé, cela risque fort de changer – l’idée d’ouvrir un bar où les serveurs et serveuses seraient de ces adorables personnes aux oreilles et queues si particulières ayant fait son chemin dans l’esprit du métis, qui prit son temps pour mettre sur pied ce projet, pour trouver où l’installer et réunir les fonds nécessaires – il est très minutieux et ordonné, le Shinichi.


Histoire :

Shinichi est né au Japon, dans un hôpital de Tokyo, d’une mère polonaise dotée de grands yeux bleus et de splendides et doux cheveux blonds et d’un père typiquement japonais, il hérita d’un mélange surprenant des gènes qui tendaient plus vers l’occidental que l’oriental. D’une nature facile à vivre, l’enfant n’a pas eu d’enfance chaotique ou autre – un père un peu absent à cause de son travail, une mère professeur de polonais à l’université… Mais des parents aimants qui sans le gâter, lui apportèrent tout l’amour possible.
Il eut plusieurs expériences avec les deux sexes, mais sa préférence fut toujours plus portée vers les filles à cette époque, et il rencontra celle qui deviendrait sa femme à l’université, sœur d’un de ses amis de ses cours de gestion. Il fut immédiatement attiré par cette asiatique aux longs cheveux noirs et par ses magnifiques yeux sombres bordés de longs cils. Un vrai coup de foudre, autant au niveau physique qu’au niveau caractère ; à vingt ans, les deux se prenaient déjà à rêver au mariage, aux enfants… Un vrai couple, tout à fait adorable en soi.
Ils se marièrent peu avant les vingt-et-un ans de Shinichi, découvrant peu après que Mitsuko – le prénom de l’heureuse élue – attendait un enfant, les rendant fous de joie. Pourtant, ces douces années s’écoulèrent très vite, et il sembla que les catastrophes s’enchainèrent à une vitesse folle : les parents de notre jeune métis périrent dans un accident d’avion en revenant du pays natal de sa mère, puis il découvrit que sa douce épouse le trompait avec son patron, cherchant ailleurs un amour que Shinichi gardait un peu plus pour son fils et pour son bar qu’il avait enfin ouvert, rêve de son enfance. Le divorce succéda très vite, et la garde de Daisuke fut alternée, l’enfant passant un week-end sur deux chez son père.
Ce fut à cette époque qu’il commença à s’intéresser un peu aux Nekos et que l’idée particulière d’un bar germa dans son esprit imaginatif, l’amenant à envisager un changement radical de ville et à revendre son café actuel. Il prit quelques années – trois, à vrai dire – pour mettre en place tout ça, avant de débarquer cette année dans cette ville plutôt calme d’après les rumeurs, s’installant finalement.
Bref, une histoire totalement banale.


Hé, toi, t'es qui au fait ?


Pseudonyme : Jikuen !
Comment as-tu découvert le forum ? En surfant un p'tit coup, pour Aleks' & moi.
As-tu lu le règlement ? Validé par Judikaël
Comment l'améliorer selon toi ? 'sais pas trop pour l'instant.
Un petit plus ? ... Dodo T.T


Dernière édition par Hiruko Shinichi le Mer 6 Juil - 9:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Judikaël Death
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Hiruko Shinichi   Jeu 30 Juin - 18:38

Aw, enfin quelqu'un de plus agé ..

Bienvenue à toi mon beau. J'ai hâte que tu finisses ta fiche

............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judikaël Death
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Hiruko Shinichi   Mer 6 Juil - 10:13

Bien bien bien, tout est bon, je te valide !

Bon jeu : )

............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiruko Shinichi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiruko Shinichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hiruko Keisuke [en attente d'une seconde validation]
» Konbanwa mina-san! Kudo Shinichi desu!
» Etirements. [PV Shinichi]
» Le défi (PV: Kitase Shinichi)
» Enquête et sombre découverte - Rang B [Pv Kitase Shinichi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les fiches de présentation :: Présentations des humains :: Fiches Validées-
Sauter vers: