Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alekseï [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alekseï [100%]   Lun 27 Juin - 16:32

Alekseï




Informations globales.


Nom : /
Prénom : Alekseï
Âge : 18 ans
Orientation : Homosexuel
Classe : Libre, pour le moment…


L'approfondit


Physique :

    Si Alekseï ne possède pas une stature hautement impressionnante, il n'a pas à se plaindre de sa taille du haut de son mètre soixante-seize. Seulement, sa carrure ne suit pas sa taille et bien qu’il ne soit pas malingre, Alek se trouve trop svelte. Il a ce petit truc purement physique qui fait qu’au premier coup d’œil, il attire la sympathie et l’attendrissement. Et le blondinet ne supportait pas ce « petit truc », parce que ce « petit truc » le faisait passer pour un gosse qu’il fallait protéger et Alekseï n’était ni un gosse, ni un assisté. En effet, pour se défendre, il pouvait compter sur ses canines légèrement proéminentes et bien aiguisées ou bien sur ses remarquables coups de poing… En effet, tout aussi mignon et délicat qu’il apparaît, Alek se défend redoutablement bien et sur ce point, sa carrure légère et souple héritée de ses gènes félins n’est qu’un gros avantage à son actif. En parlant de ses gènes félins, il y a deux petites choses que le blondinet a du mal à supporter… La première est qu’il ne supporte pas qu’on touche à ses oreilles et la deuxième, qu’il risque de mordre quiconque touchant à sa queue féline qui s’agite constamment de façon joyeuse derrière lui.

    Il faut aussi savoir qu’Alekseï possède une démarche féline à attirer tous les regards sur sa personne. D'accord, ça, c’est uniquement quand il le veut… En vrai, Alek peut tout aussi bien marcher tel un prince ou bien sautiller comme un parfait gamin qu’il est. C'est une de ses nombreuses contradictions. Enfin, c'est aussi ce qui fait son charme… Et pour compenser, il a un physique de rêve, alors quelques gamineries de temps à autre, ça ne doit pas être bien dérangeant, non ?

    En dehors de ça, Alekseï est un Neko relativement commun… Un visage délicat aux proportions idéales, des traits finement dessinés bien que masculins, un nez fin et droit, des lèvres minces et joliment rosées souvent étirées en un sourire joyeux… Bref, dans son visage tout appelle à la délicatesse et à la finesse, comme bon nombre de Neko… Néanmoins, le contraste crée entre ses oreilles d’un noir d’encre de Chine et ses cheveux d’un blond argenté presque irréel ou bien celui entre ses yeux oscillant entre le rouge et le violet et sa peau un peu trop pâle et marquée par de légères cicatrices lui donnent quelque chose d’unique. Il faut dire que ses oreilles et sa queue aussi noires que ses cheveux sont blanc avait de quoi attirer les regards et étonner. Effectivement, ce n’était pas tous les jours qu’on croisait des Nekos partiellement albinos…

    Si on demande à Alekseï quels sont ses vêtements il s’empressera de vous répondre « les hauts à rayures ! ». autant les bonbons et les cigarettes lui servent à vivre, autant il ne pourrait pas vivre s’il n’avait pas tous les modèles de hauts à rayures… De la simple brassière au pull, du moment que c’est rayé, tout y passe. Il ne porte que des couleurs vives, ou du moins, la plupart du temps. A vrai dire, il ne s’habille qu’en fonction de son humeur. En sachant que plus la couleur est sombre, moins il faut l’approcher. Niveau bas, il met un peu de tout. Du simple jean, en passant par le baggy pour finir avec des minishorts à la longueur plus que subjective. Il aime son corps et ne voit pas pourquoi il devrait le cacher. Sûrement son côté narcissique…



Caractère :

    Alekseï n’a rien d’un gentil petit Neko docile. Il est gentil, certes, même très gentil, mais il n’aime pas qu’on lui donne des ordres. Pire, qu’on lui fasse comprendre qu’il n’est rien d’autre qu’un être inférieur… Il n’y peut rien, sa nature profonde fait qu’il n’accepte pas qu’on le contraigne… Après tout, les chats sont des animaux indépendants et fiers… Il n’échappe tout simplement pas à la règle. Le blondinet, tout aussi adorable peut-il être se montre tout bonnement imbuvable dès qu’on essaye de prendre l’ascendant sur lui ce qui lui a toujours valu pas mal de problème. Effectivement, les humains –créatures imbus d’eux-même- ont toujours eu du mal avec le fait qu’Alek remette en cause leur autorité, et donc que ce soit en Russie ou bien ici, il avait toujours pris des coups à cause de cette envie de liberté et de ce fâcheux côté impulsif…

    Outrepassé ce léger côté violent –parce qu’avec lui, impulsion rime avec violence- Alekseï est très sociable. C’est bien simple, à partir du moment où il se trouve en présence d’une tiers personne, il est obligé d’ouvrir son adorable petite bouche pour débiter tout ce qui lui passe par la tête. Dans le cas contraire, il y a de grande chance pour qu’Alekseï soit de mauvaise humeur, ait un problème ou soit malade. Bref, un Alekseï qui ne parle pas à tort et à travers et un Alekseï malade. De nature joviale, il peut très rapidement devenir intenable pour son entourage parce qu’il est pratiquement impossible de le tenir en place plus de quelques minutes. Légèrement hyperactif, il se montre aussi d’une impatience sans borne. En fait, pour faire simple, Alekseï est une sorte de gamin bloqué dans un corps de jeune adulte. Mais cela n’est en réalité qu’un portrait que grossièrement fait parce qu’il faut reconnaître que, de temps à autre, le blond peut être d’une maturité tout à fait exemplaire. Bien que pour être franc, cela est très rare… Alekseï est avant tout une boule d’énergie qui se donne à fond dans tout ce qu’il entreprend, bourré d’hormones, un curieux obsessionnel, obstiné, passionné, bref, il ne connait pas la demi-mesure. Et à cause de ça, personne n’a jamais pu vraiment savoir s’il valait mieux être son ami ou son ennemi puisque dans les cas, il a la sale manie d’être très exclusif voire même très légèrement –beaucoup- étouffant. Il a tout pour plaire quoi…

    Il faut aussi savoir qu’Alekseï a tendance à grogner pour exprimer son agacement et s’il commence à montrer les dents, mieux vaut lui foutre la paix quelques instants… Il penche systématiquement la tête sur un côté quand il ment, le pire, c’est qu’il ne l’a jamais remarqué. Comme un vrai chat, il lui arrive de miauler, de cracher et de feuler et il adore dormir en boule contre une source de chaleur, surtout si ladite chaleur provient d’un corps humain –ou Neko, il ne peut pas se permettre de faire la fine bouche à un certain stade-… Mais par-dessus tout, il faut savoir qu’Alekseï ne supporte pas d’être ignorer par les gens qu’il apprécie, si on veut le punir ou lui faire du mal, on ne peut pas mieux s’y prendre…

    Alekseï aime fumer. Il aime aussi la cigarette et la nicotine. Et la fumée aussi. Comment ça c'est la même chose ? A vrai dire, Alekseï est un véritable accroc au tabac – en plus de l'être au sucre. Et autre… Parce qu'il ne fait pas que fumer du tabac, ça ne serait pas amusant… Bref, il est totalement accroc à ce genre de choses et s'il n'a pas sa dose quotidienne – ce qui arrive assez rarement au final – il peut se montrer, pour le coup, réellement désagréable. Alekseï aime, non, mieux que ça, adule les bonbons, le chocolat, les gâteaux, les sodas, tout ce qui contient un maximum de sucre en fait… D’ailleurs, il ne sort jamais sans sa boîte de Tic-tac, une tablette de chocolat et un paquet de bonbons bien rempli.



Histoire :

    Alekseï, comme son nom l’indique était né le 8 janvier 2662 avait grandi en Russie à Amgu dans un établissement spécialisé dans l’élevage des Neko. Un établissement bien entendu aux mains de la mafia russe spécialisée dans la branche du trafic de Neko… De ce fait, Alek n’avait jamais connu ses parents et avaient toujours grandi au milieu d’autres Neko, comme lui, et des personnes chargées de s’occuper de leur « éducation ». Dès son plus jeune âge, on lui avait appris à obéir à n’importe quel ordre, à remettre sa vie entre les mains des humains, à ne jamais poser de question sur quoi que ce soit et à ne jamais se rebeller. Bien évidemment, quand on s’appelle Alekseï, qu’on a douze ans et un esprit critique qui commence à se développer, on commence à poser des questions et à se révolter de cette injustice malgré les interdits. Malheureusement pour le jeune Neko, les russes n’étaient pas du genre à se laisser marcher sur les pieds par un minus tel que lui et prirent les mesures qui s’imposèrent. Alek eut la chance de goûter aux joies des punitions corporelles, à l’enfermement et aux diètes forcées… De quoi calmer même les plus récalcitrants… Mais pas Alek. Alek avait bien trop d’énergie pour simplement se calmer à la suite de ce traitement.

    C’est pourquoi, à seulement treize ans, Alekseï fut entraîné à la boxe avec d’autres Neko de dix-sept ans, d’où sa capacité à mettre des droites relativement douloureuses pour quiconque essayait de l’énerver. Normalement, ces Neko étaient destinés à servir de garde rapprochée pour des humains célèbres, mais dans le cas d’Alek, c’était le seul moyen qu’ils avaient trouvé pour le canaliser. Pendant près de deux ans, Alekseï oublia presque sa condition de Neko et s’épanouit joyeusement au milieu des autres Neko plus âgés. Durant ces deux années, le blondinet exposé à des divertissements qui n’étaient clairement pas de son âge, goûta avec toute l’innocence qui le caractérisait aux plaisirs de la chair et y prit rapidement goût. Si au début il ne faisait pas de différence entre les filles et les garçons, au fil des mois, il ne s’intéressa plus qu’aux garçons, bien plus ardents et passionnés que les filles, à son humble avis…

    Cependant, les Neko n’ont pas le droit au bonheur et cela, Alekseï s’en souvint à ses dix-sept ans, une nuit alors que des dresseurs réveillaient quelques Neko avant de les entasser dans un camion. Trop fatigué pour s’intéresser à ce qui se passait, Alek s’endormit rapidement, bercé par les mouvements du camion. Quelques heures plus tard, le Neko albinos se réveilla et Matveï, un autre Neko avec qui il s’entendait très bien, lui expliqua qu’ils étaient à présent sur un ferry et qu’on les emmenait au Japon pour les vendre. Sur le coup, Alek ne comprit pas, ayant complètement oublié qu’en tant que Neko, il n’était rien d’autre qu’une marchandise… Le voyage passa rapidement et jamais Alekseï n’avait été aussi silencieux. Il faut dire qu’il se sentait totalement perdu. Il allait dans un pays qui n’était pas le sien, avec une langue qu’il ne comprenait pas et il ne savait même pas de ce qu’il adviendrait de lui dans un futur proche.

    Arrivé à destination, soit deux jours plus tard, les humains firent descendre les Neko pour le moins craintifs de la soute et tentèrent tant bien que mal de les regrouper. Seulement, un groupuscule de Neko rebelles s’était formé le temps du voyage et ceux-ci réussirent à mettre suffisamment de pagaille pour permettre la fuite de quelques Neko, dont Alekseï. Celui-ci n’avait pas vraiment voulu s’échapper, mais il avait bêtement suivit Matveï qu’il connaissait mieux que tous les autres. Malheureusement pour lui, il avait réagit trop tard et s’il avait réussi à échapper aux russes, il avait surtout perdu de vu l’autre Neko et donc, il se retrouvait seul, dans un pays qu’il ne connaissait pas et il était dans la totale incapacité de demander de l’aide à qui que ce soit, pas seulement parce qu’il était un Neko et qu’il risquait de ce fait de se faire attraper, mais surtout parce qu’il ne savait rien de cette langue… Effectivement, il s’était mis dans de beaux draps…

    Heureusement, Alekseï découvrit qu’il était relativement débrouillard et il apprit rapidement à voler pour se nourrir, à attirer la pitié sur lui pour qu’on accepte de le recueillir le temps de quelques jours ou ne serait-ce qu’une nuit, mais surtout, il apprit le japonais. Et pour cela, il était plutôt fier de lui. D’accord, son accent russe était transcendant et il lui fallait parfois plusieurs secondes pour comprendre une phrase, mais en seulement six mois, il trouvait qu’il faisait des progrès impressionnant.

    Cela fait maintenant un peu moins d’un an qu’Alekseï erre dans le Japon, vivant au jour le jour et sympathisant avec tout ce qui lui passe sous le nez tout en évitant avec une agilité surprenante de se faire capturer ne voulant surtout pas faire un séjour en animalerie. Pour cela, il avait investi dans un collier typique que ceux que portaient les Neko dociles afin de faire croire à tout le monde qu’il avait un maître. Et cela fonctionnait plutôt bien jusqu’à présent. En plus, pour squatter chez les gens, il avait trouvé une excuse implacable : son maître n’était pas très présent et était de nature plutôt coléreuse et donc, il lui arrivait souvent de le mettre à la porte. Rien de mieux pour attirer la compassion des gens. Comme quoi, les humains n’étaient pas foncièrement tous pourris… Bref, Alekseï s’en sortait relativement bien, même s’il devait bien avouer que le fait qu’il ne puisse jamais vraiment s’attacher aux gens avaient un côté pesant…


Hé, toi, t'es qui au fait ?


Pseudonyme : Quiche
Comment as-tu découvert le forum ?
As-tu lu le règlement ? Non ! Mais j’aime manger [Validé par Alyséa, rawr] par contre…
Comment l'améliorer selon toi ? Euh… Il est bien là, nh ?
Un petit plus ? J’aime le design *-*
Revenir en haut Aller en bas
Judikaël Death
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Alekseï [100%]   Lun 27 Juin - 18:46

Bienvenu, chaton.

Ta fiche est plus que correcte, et si jamais Alekseï et Judi se croisent, ça va faire des étincelles..

Je te valide, mon ami. Bon jeu !

............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alekseï [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le reconfort. { PV Alekseï } TERMINÉ
» Le théâtre doit être ce que le théâtre n'est pas [PV Alekseï V. Koskinen]
» [Macha/Alekseï] ~ De l'enfant des rues au soldat de sa majesté
» Kaona - Kory - Alekseï - Chess - Ekoh - Damon - Aërin
» Come here, we'll be friends. No, just kidding, you'll be my servant. ~ Alekseï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les fiches de présentation :: Présentations des Nekos :: Fiches Validées-
Sauter vers: