Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vie meilleure? [PV Leawiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nagatsu
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21
Localisation : Dans le pays des merveilles. Chut.

MessageSujet: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   Sam 26 Juil - 22:43

« Nagatsu... Regardes derrière toi ! Ton passé, il est l'heure de l'oublier. Tu es libre. Fais ta vie. Tu n'en a pas pour longtemps. Profites de l'air pur. Bientôt, tu seras à nouveau comme avant »

Arrgh... Mon regard se posa alors sur un mur de pierre. Je n'ai jamais aimé les rêve comme ça. Une voix si douce, annonçant la chose que l'on redoute le plus.

« Va t-en, dégage de mon esprit... »

Ma tête se reposa sur le sol, avant que le sommeil ne me prit dans ses bras de nouveau.

Un bruit de chaîne m'interpella. Je marchais vers ce bruit, dans un épais brouillard. Je devais être dans une plaine. Un nouveau bruit me fit de nouveau sursauter. Cette fois ci, on aurait dit un fouet. De nouveau ce même bruit.
Le sol, puis le décors changea alors du tout au tout. Je me retrouvai dans une maison. Les mêmes bruits se faisaient entendre. Cette fois, les bruits de talons arrivèrent à mes oreilles. Une pièce s'offrait à moi. Une fois ma main posé sur la poignée, mon cœur se mit alors à battre. Après une seconde d'hésitation, mon corps bascula derrière la porte.

« Nagatsu... Aide moi »

Des larmes se mirent tout à coup à couler sur mes joues. Mon corps trembla, c'est alors qu'une personne rentra dans la pièce. Nous étions, huit. Deux nékos, et six humains, armés, et dangereux.

« C'est donc lui ? Vous savez quoi les gars, lui, il sort pas d'ici vivant. Va falloir le tenir »

Ma respiration devenait alors rapide. Deux personnes m'attachèrent pour que je finisse écartelé, légèrement suspendu. Je ne pouvais plus bouger, obliger de regarder les humains, rigolant, me voyant paniquer.

« Ne t'inquiète pas, on va juste s'amuser avec toi. Après, tu pourras... Être libre, en quelque sorte ».

Pour ne pas entendre la néko se faire battre, je ferma les yeux, et, de nouvelles larmes commencèrent à couler. Des cris de douleurs que poussait cette néko me fit penser à ce que j'avais subit étant plus jeune. Tout à coup, le « chef » de la bande sortit une arme et me pointa. Il vérifia l'arme, enlevant la sécurité.

« Trop longtemps, que tu pourris ma vie. J'ai ma vengeance maintenant. »

PAN


Cette fois ci, c'est l'orage qui me réveilla. La foudre venait de s'abattre sur le sol. Il faisait encore nuit, et j'avais froid. Je décida de m'asseoir, pour éviter que le sommeil ne revienne. J'admirai alors la foudre, sous un pont. Un éclair, c'est tellement beau à voir, après tout. La pluie montra alors le bout de son nez. La rivière qui passait sous le pont commença alors à déborder. Cela devait faire deux semaines qu'il devait pleuvoir. Il fallait que je parte. Il devait être... Trois ? Quatre heures du matin. A cette heure là, il ne devait pas y avoir grand monde dans les rues. J'en profita alors pour déguerpir d'ici.

Trois jours, et trois nuits que la police me cherchait.



« Recherche activement un néko
Prénom/Surnom : Inconnu
Sexe : Mâle
Âge : La vingtaine
Physique : Blanc, cheveux clairs. Chemise bleu.
Caractère : Dangereux- Capable de tuer
Mise à prix : 25000 »


Je ne savais pas si c'était moi. Après tout, je n'avais tué personne... J'avais juste... frapper une personne qui voulait me dénoncer.

Ici, personne ne m'avait vu. Ou je crois. J'avais changé de chemise, pour une veste, toujours bleu, à capuche, pour camoufler mes oreilles. Ma queue était également caché, pour ne pas attirait l'attention des humains. Les humains... Une race « supérieure », qui, en réalité, est aveugle. Comment peut-on réduire en esclavage une personne dotée de la même capacité intellectuelle.

Je marchais quelques minutes, sous la pluie, quand je vis une bonne cachette. On aurait pu croire à un miracle. Une maison, en ruine, ou la magnifique nature reprenait son droit petit à petit. Un étage, à moitié détruit par la vieillesse du lieu. Le soleil, n'étant toujours pas sortit, je décida de me mettre à l'abri, en boule, dans un coin de cette maison. Le sommeil reprit alors le dessus sur moi au bout de quelques minutes.

« L'heure. De trouver un destin. Reviens à tes origines Naga', tu peux toujours aller te dénoncer. C'est une décision sage »

« Écoutes ce qu'elle te dit Naga', tu n'as plus vraiment le choix ».

Même après mon réveil, les deux phrases restèrent un moment à résonner dans ma petite tête. Mes deux mains commencèrent à trembler petit à petit. Je décida de me lever, en essayant d'oublier toutes les voix qui se trouvaient alors à ce moment dans ma tête. J'avançai alors vers la route. Je ne savais pas se trouvait cette maison en ruine. Je regarda alors à droite, puis à gauche. J'étais sortit de la ville. Cette fois ci depuis quelques jours, j'étais heureux... Heureux de ne pas avoir peur. Pour la première fois, je ne fit pas attention à ce qui se passait autour de moi, et je pris de nouveau la route, pour cette fois, profiter de ce que je peux vivre.

Le soleil, était, au grand bonheur de tous, brillant au dessus de nos tête. La température était agréable, et le vent nul. J'en profita pour mettre ma capuche, et courir vers mon nouveau destin. La tête baissé, je savais déjà ou aller. Un endroit, inconnu de la plupart des humains, et des nékos. J'étais comme, seul au monde. Rien ne pouvait alors m'arrêter. J'étais, de nouveau, de retour dans la ville, au bout de quelques secondes.

« Vos papiers, on peut les voir ? »

Une phrase qui arriva à mes oreilles. Je me retourna. Une personne se tenait derrière moi, les bras croisés. Cette fois ci, mon cœur se mit vraiment à battre. Je n'avais pas vraiment le choix, soit fuir, ou essayer le ruse.

« Tu sais, une queue de chat dans un pantalon, c'est... Pas discret ».

« Désolé... 'Dois chercher nourriture Maîtresse... Maîtresse avoir faim... Moi gentil... Pas fouet »

L'homme passa alors sa main droite dans ses cheveux. Il n'avait pas l'air d'être convaincu.

« Elle s'appelle comment, ta Maîtresse ? »

« Maîtresse ? »

Je détacha alors ma chaîne, la montrant à l'homme. Il regarda l'inscription, puis, il me la jeta.

« M'ouais, allez, file, ça serait dommage que ta maîtresse vienne te chercher dans un commissariat. »

Je lui tourna alors le dos, continuant ma route. Au bout de quelques secondes, je me retourna pour être sur de n'être pas suivit.

« Mais... Quel abruti celui là. Comme si je parlai comme ça ».

Au bout de quelques minutes de marche, et de nouveau, hors de la ville, j'arrivais alors à ma destination. Un parc, qui était déserté, surtout le Lundi. J'en profita alors pour y faire un petit tour. Je connaissais ce parc par cœur. Finalement, le chemin me mena dans une plaine, à l'intérieur du parc. Cet endroit n'était jamais fréquenté. Je décida alors de m'allonger sur l'herbe verte et fraîche, tout en regardant le ciel bleu.

« Il est partit par là ».

Je releva la tête. Une voix féminine.

« Il est là. Tu croyais te cacher, hein. Tiens »
PAF

Je ne pouvais m'empêcher de rigoler. Après tout, ce n'est pas donné à tout le monde, d'être libre~~


(HRPG: On va s'excuser pour les fautes, j'ai la flemme de corriger, mais au moins, j'ai mit mes idées en vrac =P)


Dernière édition par Nagatsu le Dim 3 Aoû - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rabbitdoubt.org/forum
Leawiel

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   Sam 2 Aoû - 9:50

Tout n'allez pas forcément bien dans la vie de notre jeune Leawiel. Aujourd'hui par exemple, elle avait du se lever du mauvais pied car son humeur n'était pas des plus ensoleillé. Ce jour là elle c'était levé tôt, réveillé par l'alarme de son portable. Pourquoi avait-elle mis une alarme déjà ? Ah oui, elle avait un rendez-vous pour le travail dans 2h. Ces rendez-vous était toujours donné à des heures pas possible... La tête un peu dans les nuages elle avait prit une douche froide et c'était vêtu d'une tenue sobre. Un jean noir avec un corset de même couleur; une paire de botte à talon et aucun bijoux. Pour elle c'était sobre ! De plus, le noir était une couleur qu'elle affectionnait particulièrement car cela faisait ressortir sa blondeur naturel et le bleu de ses yeux. Oui, c'était une femme qui aimait se mettre en valeur.
Mais le temps passait vite ! Elle avait vite avalé un biscuit et saisit son sac pour partir à son entretien. Le lieu n'était pas très loin, elle pouvait y aller à pied. Le sujet de son rendez-vous était encore flou même si elle savait très bien quel thème il devait aborder. Elle arriva en avance, comme toujours. Mais son interlocuteur arriva peu de temps après. Ils commencèrent rapidement la conversation et il fut clair que son instinct avait vue juste. Ses talents aller encore être mis à l'épreuve ! La recherche d'un petit délinquant était simple pour elle mais lorsque ce délinquant avait réussit à passer entre les mailles du filet tendu par d'autre très réputé ... il y avait du niveau ! Mais Leawiel adorait relever les défit. De plus, cela lui permettrait d'avoir un revenue non négligeable....
Les informations indispensables échangés, elle retourna chez elle. Mais être enfermé était quelque chose qu'elle n'aimait pas forcément. Elle décida d'aller marcher un peu pour se détendre. Son contrat pourrait attendre demain.
Sans se changer mais en se munissant d'une paire de lunette de soleil, elle opta pour le parc. C'était un lieu paisible et peu fréquenté à cette heure ci de la journée. Elle s'allongea sur l'herbe et se laissa aller à la rêverie. Son neko lui manquait... Elle devait bien l'avouer, la solitude lui pesait depuis quelque temps maintenant. Était-elle si répugnante ou trop dure à vivre que personne ne veuille partager sa vie un moment ? Elle sourit. C'était bien la première fois qu'elle pensait ainsi. Après tout, peu importait, il lui suffisait de choisir n'importe qui pour être accompagné ce soir. Son charme faisait pas mal de ravage et autant dire qu'elle adorait en jouer ! Evidemment, ce n'était pas toujours le cas. Mais elle savait reconnaître ceux qui seraient réceptif ou non.
Une altercation la sortie de ses pensées. Un couple courait après leur enfant. Un gamin avait échapper à leur vigilance et c'était caché. Problème: les parents n'avaient pas apprécié sa plaisanterie. Lorsque la mère l'avait retrouvé, elle avait giflé son enfant. Cette démonstration de violence raviva la mauvaise humeur de la blonde. Elle se leva rapidement et s'avança d'un pas élégant vers la famille. Elle se plaça entre la mère et le bambin et rendit la gifle à la dame. Non mais c'est vrai, comprenez la ! Ce n'était pas normal de se permettre de frapper son enfant alors qu'il souhaitait seulement jouer !


"Maintenant vous réfléchirez à deux fois avant d'être violente avec votre enfant. Il souhaitait seulement jouer ! Réfléchissez avant d'agir inutilement. Votre enfant mérite mieux qu'une vie de soumis. Si vous continuez dans cette direction, il regrettera que vous soyez ses parents."

Et elle repartie.



-------------------------------
C'est un peu court désolé ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatsu
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21
Localisation : Dans le pays des merveilles. Chut.

MessageSujet: Re: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   Dim 3 Aoû - 19:06

Je remarquai vite que la femme avait giflée son gosse. Plutôt que de regarder la morale de la mère à son fils, je préféra regarder son physique. C'était une jeune femme brune, de taille normale. Elle ne me faisait aucun effet, comme tous les humains présents sur cette Terre. J'avais, à ce moment là, un peu pitié pour le gamin, qui avait les larmes aux yeux. Pour mieux admirer l'action, je décida de m'avancer, et de m'adosser au premier arbre venu. C'était un grand chêne, qui me protégeait du soleil. Les secondes passèrent, quand, du coin de l’œil, une masse noir attira mon attention. C'était une jeune femme, habillait de noir. Elle portait un jean, un corset noir. Le blond de ses cheveux faisait ressortir le bleu de ses yeux. Cette fois ci, je n'aurais pu critiquer les humains. C'était une femme qui avait l'air de prendre soin d'elle. Je ne regardais qu'elle. Finalement, un nouveau claquement me fit redescendre. Puis, c'est la sombre femme blonde, qui s'exprima :

"Maintenant vous réfléchirez à deux fois avant d'être violente avec votre enfant. Il souhaitait seulement jouer ! Réfléchissez avant d'agir inutilement. Votre enfant mérite mieux qu'une vie de soumis. Si vous continuez dans cette direction, il regrettera que vous soyez ses parents."

Elle venait de frapper la première femme, qui n'en revenait toujours pas. Cette fois si, c'est elle, qui commença à pleurer. Mais l'explication ne m'avait pas convenue, et je préféra parler pour la première fois.

« Mais oui ! Ne laissez pas votre enfant vivre une vie de soumis, après tout, les nékos s'en chargent.  C'est vrai, les nékos sont des esclaves.»

J'avais juste envie de me faire un peu remarquer. Cette fois ci, le couple repartit avec l'enfant, sans un mot. Moi, je ferma les yeux, repensant à ma phrase, qui me fis basculer dans un autre monde.

____________________________________________________________________________________

« Esclave, au pied ! »

A quatre pattes, j’avançai toujours vers cette douce voix. Une gamine, finalement, comme à chaque fois apparut sur un fauteuil. J'avais dix sept ans à l'époque, et elle probablement moins. Assez belle, yeux vert, j'étais devenue son jouet il y a quelques jours, et, apparemment, elle avait sa propre définition du mot néko.

« Tu sais ce que tu es ? »

« Non ? »

Et me mit alors un violent coup de pied. Elle se leva alors, se plaçant juste à coté de moi.

« Non qui ? Ta chienne peut-être ? Enfin, tu n'es bon à rien. Tu ne fais rien ici de bien pour moi, il va falloir que ça change, hein, p'tit soumis ! »

____________________________________________________________________________________

Cette scène me fis tourner la tête quelques secondes. Je ne savais alors, pas ou je me trouvais, et je décida de me lever. Remettre les choses dans le bon ordre dans ma tête. Je n'avais pas envie de rester là, et je décida d'aller faire un tour dans le parc. L'air de la nature, du parc me faisait du bien. Je n'avais pas le temps de venir souvent ici, alors que c'était probablement le plus bel endroit du monde. Mon corps, mon esprit vagabonda alors dans le arc, à la recherche de quelque chose, de quelqu'un, d'un nouveau jouet que je pourrai enfin exploiter. Je regardai alors un peu partout. Il n'y avait personne, ou quelques humains solitaire, cherchant l'inspiration dans le calme du parc. Au bout de quelques minutes, je remarqua qu'une personne tournait exactement comme moi autour du parc, restant à une distance raisonnable, pour ne pas attirer l'attention. Malgré tout, cet humain avait attiré mon attention. De corpulence moyenne, il avait l'air assez sûr de lui. Il ne fallait pas que j'attire trop l'attention sur moi, il fallait me faire discret. Je continua ma promenade, sans rien dire, en observant les gens qui se trouvaient alors à l'intérieur du parc. La plupart n'avait pas de Néko, ou plus vulgairement d'esclave. Devant l'entrée une, deux vigiles s'étaient installés, pour surveiller les entrées, mais également les sorties, pour éviter que les nékos arrivent en bandes. Je remarqua vite qu'ils étaient armés. Il fallait donc attendre avant de sortir, voir se cacher, pour éviter le moindre ennui avec la justice actuelle. Un néko en liberté, seul, pouvait mal finir s'il ne se justifiait pas correctement.

« Mais oui... Il est devant moi là... Mais je te jure... Oui... je te rappelle ok ? C'est ça, à tout à l'heure. »

Des discussions tellement intéressantes qu'il aurait mieux fallu que je reste couché sous mon arbre. Mon tour terminé, je me tourna de nouveau remarquant de nouveau l'homme, qui leva les yeux au ciel. Je souffla, puis je continua ma route.

*Va falloir se débarrasser de celui là... Comment faire... Tu ne veux pas m'aider ?*

J'étais perturbé. Je décida de me poser comme tout à l'heure, au même endroit. Tout en réfléchissant, je croisa la même humaine que tout à l'heure, qui avait défendu l'enfant. Je la regarda quelques secondes, le temps de passer. Je décida finalement de m'asseoir à une dizaine de mètres d'elle, en regardant l'humaine.
Finalement, mes mains s'appuyèrent sur ma tête.

*Va falloir bien jouer, si tu veux t'en sortir, Naga'.*


-------------------------------------------------------------------------------

Bon, alors, j'ai juste pas voulu taper l'incruste hein (Néko rebelle, ça le fait pas) donc un post un peu inutile, mal écrit, je ferai bien mieux quand l'action commencera. (Et au passage, faut pas s'excuser pour la longueur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rabbitdoubt.org/forum
Leawiel

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 12/09/2012

MessageSujet: Re: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   Ven 9 Jan - 13:38

Le neko était vite repartie. Avait-il était maltraité par ses maîtres pour avoir répondu ça ? C'est vrai que si Leawiel écoutait ses parents, les neko étaient des être inférieurs qui devait se plier à la suprématie des hommes. Mais elle n'avait jamais traité son neko ainsi, jamais ! Elle tenait tellement à lui ... Et ses neko n'était pas que des servants, pour elle, ils étaient des êtres à part entière qui avaient le droit de parole. Il faudrait d'ailleurs qu'elle aille en trouver un pour le sortir de ces "animalerie".

Elle le revit le jeune hybride se poser près d'un arbre à quelques pas de lui. Que cherchait-il à présent ? C'est vrai que pour un jeune homme comme lui ce n'était pas évident de se promener dans un parc seul sans ses maîtres. Il encourait de graves conséquences.

Elle s'étala de nouveau sur l'herbe. Après tout, cela ne la regardait pas. Et si ce jeune neko ne venait pas lui parler, elle n'irait pas non plus. Les maîtres étaient peut-être pas loin et attendait qu'elle l'approche pour chercher querelle. Elle n'avait pas le moral pour une discussion avec des gens ennuyeux. Sauf avec ce garnement de petit neko qui paraissait insoumis. Lui, il pouvait être intéressant. Mais elle attendrait.


* Voyons voir combien de temps il mettra pour passer le cap. Après il n'es peut-être pas seul, mais le contraire serait possible ... Pour sortir il aura certainement besoin d'un homme. Ou d'une femme ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagatsu
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 21
Localisation : Dans le pays des merveilles. Chut.

MessageSujet: Re: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   Lun 12 Jan - 0:20

**Oh mon dieu que la ville est belle! De loin comme c'est frappant!
J'me suis toujours foutu d'elle je serais revenant**

____________________________________________________________________________________


Il était impossible, à cette heure, de rester comme je l'étais. Assis sur l'herbe, mon regard scrutai les alentours, laissant un peu de panique sortir de mon corps. Une main, posée au sol, commençai à trembler.
De ma position, je pouvais voir quasiment tous le parc, sans forcément que l'on me remarque. Il était alors facile pour moi d'observer, en restant le plus discret possible. Il me fallait du temps, pour réfléchir à un plan d'évasion, il m'étais impossible de retourner dans cette foutue cage, qui serai mon nouveau chez moi, dans une quelconque animalerie.
Que pourrai-on faire contre plusieurs personnes armés, sans argument valable, avec de plus, ma photo un peu partout dans les commissariats, dans les villes alentours.

*Faudrait m'aider un jour hein, j'vais finir par me faire attraper*

Toujours aucune réponse. Je devenais peut-être de plus en plus perturbé, en me posant des questions où je savais que seul moi pourrait y répondre. Et pourtant, j'attendais toujours une réponse. Il devait peut-être me manquer quelque chose. Une conscience ?

« Bouges pas de là, toi. »

Sans vraiment bouger, je tourna les yeux dans tous les sens, pour observer la personne qui avait osé me faire autant peur, dans une réflexion. C'était simplement un vieil humain, qui avait eu le malheur de laisser partir son petit fils, du moins, il semblerait que ça soit le cas.
Mon coeur pouvait commencer à se calmer. Je devais rester néanmoins en alerte permanente au moindre mouvement suspect. Des gamins s'amusaient à courir partout, les parents, presque tous sur des bancs, les vieux humains, eux, préféraient en général faire le tour du parc plusieurs fois à pied. Après tout, chacun ses occupations.

Ayant passé un moment à tout observer, je pouvais m'octroyer une petite pause : J'étais maintenant allongé sur la pelouse, regardant un grand nuage blanc fixe dans le ciel.

*Je reviens sans attendre… Je reviens sans attendre*

En y réfléchissant, j'étais entouré d'humains, et allongé comme je l'étais, on ne pouvait distinguer ma queue ou mes oreilles. J'étais donc plus ou moins camouflé. Mon esprit commença à vagabonder, jusqu'à que mon cerveau se déconnecte du monde réel. Un léger assoupissement, qui me fit réfléchir, plus ou moins.
Je préfère mourir debout que vivre à genou. C'était une phrase qui me faisait avancer, toujours, chaque jour, nuit, dans les situations les plus terribles. Mais la vie vaudrait-elle le coup d'être vécue, même en temps qu'esclave ? Vivre à genou, serait-il notre fardeau, nous, néko ? Un bon nombre d'humains acceptent les nékos comme ils sont : Des sous-êtres. Malheureusement, la pire des classes serait plutôt celle où les humains laissent des droits à leurs nékos, sans pour autant leurs donner la liberté qu'ils espèrent tous.
Cela faisait pas mal de temps que je pensais vivre une vie libre. La liberté serait alors d'échapper aux monstres de la terre ? Courir pour survivre dans un monde impitoyable ? Peut-être que la véritable liberté pour un néko est de trouver un maître.

*Ne m'oublies pas. Je suis toujours là. C'pas trop le moment de penser à ça Naga, regardes autour de toi, t'as mieux à faire *
*Tu la fermes, laisses moi, je ne veux plus t'entendre*


De nouveau, je tourna la tête, pour voir autour de moi. Il y avait de moins en moins d'humains présents, pourtant, le nombre d'hommes armés derrières les grilles étaient de plus en plus important. Je pouvais commencer à paniquer, mais non, rien ne pouvait montrer toute l'angoisse que je commençais à accumuler. Tout à coup, me regard vient se poser sur l'humaine la plus proche de moi. Elle était toujours là, et apparement, n'avait pas l'air de faire attention à moi. Je ne savais pourtant pas quoi faire, jusqu'à que je réalise ce qui était en train de se passer.

« On est peut-être à court de haine
On est peut-être en bout de soi
Oublie que l'on est fiers
Admets la fin du combat »

Une fin pour une idéologie que j'avais crée dans le but d'essayer d'être comme un humain. Il ne me restait que deux grandes option pour sortir du parc vivant. Se rendre, dans le calme, mais la réaction de certaines personnes à mon égard serait assez violente. Ou alors, recevoir de l'aide, pour sortir dans la discretion la plus totale. Quelle pouvait être la meilleure solution ?
Je pris une grande respiration avant de me lever. Je ne savais pas quoi faire, et je reposa mes yeux sur tous ce qui pouvait avoir un intêret quelquonque. Après le ralentissement de mon coeur, je décida de bouger, en regardant toujours les humains présents, dont un qui me fixé bizarrement. Je baissa les yeux immédiatement, dans l'espoir de ne pas avoir attiré l'attention.
Finalement, je décida après une courte reflexion de rompre tous ce que j'avais battit pour survivre jusqu'à maintenant. Je décida malgré moi de m'approcher de l'humaine présente maintenant depuis un moment. Je n'étais jamais allé au contact d'un humain auparavant, et c'était une sensation très désagréable. Je ne savais rien d'elle, et vu sa violence envers l'humaine tout à l'heure, j'aurai très bien pu recevoir bien pire. Mais perdu pour perdu, je me lança une fois à sa hauteur.

« Excusez moi, j'dois vous déranger, mais j'ai vraiment besoin d'aide. Je suis prêt à faire ce que vous voulez un échange »

A ce moment, j'aurai pu me recevoir toutes les insultes du monde, ou encore pire, c'est a dire l'arrivée de la police. Je craignais surtout ça, et j'attendis avec inquiétude une probable réponse de l'humaine. Je ne pouvais la fixer dans les yeux, je ne pouvais qu'attendre.

(Niark, post très bizarre, faut pas s'inquiéter, tout s'éclaircira bientôt ~ (Et pas trop d'inspi nan plus, faut dire que j'ai pas vraiment la tête à ça, mais j'ai quand même préférai répondre)~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rabbitdoubt.org/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie meilleure? [PV Leawiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie meilleure? [PV Leawiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» VOTEZ LA MEILLEURE BANNIERE DE PO
» Flore de Clermont - "La raison du plus fort est toujours la meilleure"
» ¤ Meilleure signature ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Deuxième Partie : RPG > Centre-Ville :: Parc-
Sauter vers: