Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confrontation [Pv Fushigi Kurai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Ven 28 Sep - 18:20

Cela faisait des semaines que je n'étais plus sortie de mon repère en forêt. J'avais pu y commettre pas mal de petits vols, ce qui m'avait tenue occupée un long moment. J'avais pu faire mes provisions, j'allais donc pouvoir tenir une partie de l'hiver.

"Je peux enfin cesser de m'inquiéter pour ma survie pendant un moment !"

Cette idée me fit sourire. Cela faisait si longtemps que je n'avais plus pu m'amuser "normalement". De bonheur, j'écartai les bras et me laissai tomber en avant, dans l'herbe.

"Finis, les vols ! Finis les prises de risques pour un peu de nourriture ! Finies les inquiétudes !"

Pour moi, cette mini-trêve avec les humains avait des allures de vacances. Je me sentais libre, sans aucune responsabilité sur mes épaules. Je pouvais arrêter de me comporter en hors-la-loi, d'ailleurs, je commençais déjà à oublier tous les délits que j'ai pu commettre, qui consistaient pour la plupart en vol de nourriture mais aussi, plus rarement, en vol d'argent. Avoir un peu de monnaie sur soi pouvait toujours se révéler utile.

Je m'allongeai sur le dos et fermai les yeux. L'air frais du soir me caressait le visage. J'aimais cette sensation de liberté, je me sentais totalement détendue. Je me moquais bien de savoir si un humain pouvait me voir ou non. De toute façon, tant que nous ne nous approchions pas l'un de l'autre, nous ne nous causerions pas d'ennuis mutuellement. Dans la plaine, il n'y avait qu'une cabane donc, au maximum deux ou trois humains. Je ne risquais pas grand-chose. De toute façon, je n'avais pas la tête à évaluer les risques que je prenais en sortant de la forêt.

Je gardai mes yeux fermés, le sourire aux lèvres. J'étais parfaitement calme et relaxée, des sensations que je n'avais plus ressenties depuis longtemps. Trop longtemps. Je goûtais enfin au bonheur. Faisant le vide dans mon esprit, je savourai ces instants en espérant qu'ils durent éternellement.

"Mais je sais très bien que ça ne durera pas, alors autant en profiter au maximum !"
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Ven 28 Sep - 21:10

Un peu plus tôt dans la semaine, le téléphone résonne dans le bureau sobre et sombre de la demeure de l'impasse des arbres morts, lieu de résidence du tristement célèbre Fushigi Kurai. Depuis qu'il était arrivé sur ces terres, il avait eu la réputation de légende urbaine chez les incrédules... bien que certains aient connaissance encore de son identité, préférant nier son existence afin de préserver leur vie d'un misérable sort. Au bout du fil, une voix anodine et snob polluent les tympans de cet homme "de ménage". Néko fugitive ayant fuit la Grande-Bretagne, une photographie de la cible fut faxée peu après. Fushigi avait été un bon moment inactif après son coup contre le convoi transportant la néko Mizuki Nakajima. Il savait bien que tant qu'il vivrait, ce genre de scénario ne pourrait que se répéter. Il ne se souciait guère du sort des nékos ou des humains, ne gardant qu'une seule idée en tête: sa mission est de survivre assez à ce monde, juste assez pour mettre un être cher à l'abri. Qui saurait que cet homme éprouve une quelconque affection pour quelqu'un? A première vu ce ne serait pas la première chose que l'on devinerait à ces traits figés. Mais revenons à sa cible. Une néko répondant au simple nom de Myla par son ancien et défunt maître. La demande fut faite par un certain M. ******, proche de feu M. ******. Néko en liberté, considérée comme dangereuse. Prime laissée par le client: 450.000£ dont 100.000 accordés en gage de reconnaissance. Personnellement le chasseur n'avait que faire de sa prime, du moment qu'il avait de quoi chasser.

Deux jours furent nécessaires à sa localisation. En effet, si un criminel de la pire espèce puis être observé par la population, Fushigi savait bien que rares étaient les maîtres qui accordaient une attention aux nékos dans la rue. Les informations qu'il avait recueilli dans les journaux en ligne corrélait avec le meurtre présumé de ladite néko. Un tour sur le site internet de Scotlandyard lui permit de trouver le lien entre cette néko et une apparition similaire en France. Il n'arrêta pas sa recherche informative tant qu'il ne fut pas satisfait. En effet, des tas de nékos comme elle courent les rues dans toutes les nations du mondes. Il fallut qu'il regroupe chaque cas par particularité afin de limiter les résultats de la recherche. Il dut d'ailleurs consulter au bout de ces deux jours la liste des arrivées et des départs, sans compter les arrivages clandestins qui devaient constituer une bonne marge d'erreur. Sans compter la rumeur d'un mystérieux voleur sévissant dans la région, correspondant au portrait de sa cible. Il savait bien que foncer tête baissée avec ce simple élément lui vaudrait surement un échec cuisant. Il devait s'assurer de sa cible et découvrir ces capacités avant d'être surpris et, au pire, abattu comme un demeuré. Les préparatifs de la chasse se voulaient minutieux et anticipant chaque éventualités.

C'est un Vendredi matin qu'il prit la route à bord de sa berline noire, roulant à allure normale pour ne pas attirer l'attention. L'arsenal qu'il avait prévu pour cette traque fut des plus classiques: un fusil de précision, un seul chargeur de munitions 7,62 , des menottes, de l'ether, ces deux pistolets, son stylet, son paquet de clope, son briquet... sans oublier le principal: son humeur massacrante. La journée ne fut qu'immense déception et recherche intensive vaine. Il ne trouvait pas la néko alors qu'il roulait près des endroit où la fugitive avait récemment frappé. Après une brève pause entre midi et deux, il reprit de plus belle. Il dut attendre le soir avant de pouvoir mettre la main dessus: en effet, la fréquence des autorités avait clairement révélé qu'un couple avait cru voir la néko non loin de leur logis. Après diverses manoeuvres pour faire demi-tour, Fushigi conduit en direction des grandes plaines de l'Ouest. La soirée s'annonçait bien plus chaude que ce qu'il avait prévu. Arrivé à proximité de la zone de recherche, il éteint les phares et dirigea la voiture non loin du commencement des steppes. Il éteint le contact, sachant bien que la néko l'aurait surement aperçu et se serait alors caché. La première étape sera donc de la faire sortir et de veiller à connaitre sa destination. Il s'alluma alors une clope et en jeta le mégot dans l'herbe sèche. Le vent du soir ne se fit point prier pour raviver les braises et provoquer les premières flammes. A ce moment, Fushigi s'éloigna de la verdure et resta dans sa voiture, jugeant bon de rouler un peu afin de ne pas se faire prendre par ces flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Sam 29 Sep - 7:29

Une odeur acre vint me chatouiller les narines. Je me redressai brusquement.

"Les ennuis commencent déjà... Ma soirée de détente tombe à l'eau."

Je restai calme. Je n'avais pas l'habitude de paniquer pour un simple incendie. En été, dans la forêt, il y en avait de temps en temps. En temps normal, je me réfugiais dans ma grotte et j'attendais que ça passe. Ici, c'était différent : j'étais à découvert. Et je ne pouvais me permettre aucune fantaisie, ma vie était en jeu. Plutôt que me diriger vers la forêt, je pris la direction opposée : le lac.

"La grotte est beaucoup trop loin. Le temps que je l'atteigne, le feu aura atteint la forêt et les arbres brûlent mieux que l'herbe. L'incendie ne devrait pas être trop important."

Je me mis à courir, passant devant la cabane. Je ne me posai pas de question sur leur sort et je continuai ma route sans m'arrêter.

"Ce ne sont que des humains, après tout... S'ils ont de la chance, ils verront l'incendie à temps, si pas, ce sera ça d'humains en moins. Bon débarras."

Puis, je m'arrêtai un instant et réfléchis.

"Nous sommes, les humains et les nekos, des êtres vivants aussi vulnérables l'un que l'autre face au feu. Combien de fois les pompiers sont-ils venus sauver un grand nombre d'hybrides dans la forêt ? Ils étaient humains et ils nous ont sauvé, même si c'était sans le savoir... ou alors, ils l'ont fait par égoïsme, pour éviter que le feu se propage jusqu'à la ville. De toute façon, le résultat est le même : ils ont sauvé plusieurs fois des hybrides des flammes. J'ai bien une dette envers eux."

Je fis demi-tour et frappai avec insistance au carreau de la cabane. Je n'en fis pas plus et me remis à courir.

"Maintenant, humains, à vous de voir si vous voulez survivre ou pas. Moi, j'ai essayé d'attirer votre attention."

Puis, je cessai de penser à ces humains. J'avais fait le maximum pour les aider. Je ne pouvais pas me permettre de rentrer chez eux. Donc, maintenant, leur propre survie dépendait d'eux. Fin de l'histoire. Je me mis alors à réfléchir à l'origine de cet incendie.

"En forêt, on avait des incendies à cause de l'orage... Ou alors, parfois, on en a vu à cause de fermentation tourbière, par exemple... Mais ici, on n'a ni orage, ni tourbe, ni même quoi que ce soit d'autre qui puisse fermenter. Donc, ça ne peut être qu'un humain qui est à l'origine de cet incendie."

Je regrettai immédiatement d'avoir essayé d'attirer l'attention des humains de la cabane sur l'incendie.

"J'aurais dû les laisser se débrouiller seuls et payer pour la bêtise de leurs semblables. Peut-être qu'avoir des morts sur la conscience fera réfléchir les prochains humains qui allumeront des incendies. Que ce soit volontairement ou non. Dire que j'ai fait tout ça pour une histoire de dette qui n'a même pas lieu d'être ! Ces humains avaient juste la chance que je sois de bonne humeur."

Je m'énervais peu à peu. J'étais en colère contre cet humain qui m'avait ruiné ma soirée de détente en mettant le feu à la plaine. Je me moquais bien de savoir s'il avait allumé l'incendie volontairement ou non. Tout ce qui comptait, c'était qu'un humain était coupable.

"Si je lui mets la main dessus, je l'étrangle !"

Mais je savais très bien que je n'étranglerais jamais un humain. Un meurtre me ferait remarquer tout de suite et me mettrait tout le service des polices du pays à dos. Quelques petits vols étaient supportables pour les autorités mais pas les meurtres. Mais je n'étais pas pour autant décidée à ne pas agir !

"Il va me le payer !"
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Sam 29 Sep - 20:51

Le traqueur mira d'un air satisfait les prémices de son carnage, l'incendie commençait à peine à se former et promettait déjà d'être un véritable désastre. Qu'il adorait ces nuits où les âmes crient et pleurent dans le parfait silence, assourdis par le crépitement tonitruant des flammes de l'enfer. Mais il ne devait pas se déconcentrer maintenant. Si cette néko serait dans les parages et qu'elle vienne à lui échapper, cela se révélerait problématique et puis il n'aurait eu nul distraction digne de ces passions. Le feu attirerait essentiellement la présence des pompiers si un témoin venait à remarquer cet incendie... ce qui n'est qu'une question de temps une fois que l'épaisse fumée noirâtre ira cacher les lueurs des étoiles, laissant place à la nuit la plus obscur dont on ai pu rêvé une nuit de sommeil. Ni lui ni la cible ne souhaiterait être vu par d'autres humains. Il jubilait à l'idée de fausser les idées de cette néko, de lui montrer qu'il peu exister bien pire qu'un humain, que la peur n'aura jamais été aussi grande de toute sa vie, son souhait étant de tout briser comme à l'accoutumée en espérant que cela saura la motiver un peu plus que le concept barbant de la survie et de la liberté. Combien de fois cet être s'était rit des humains et des nékos qui osaient lui témoigner cette vision? Et combien de fois eut-il supprimé de ces partisans naïfs? Pas assez surement pour en avoir encore. Il savait pertinemment qu'un jour les nékos se relèveraient contre leurs maîtres arrogants et que la politique de ces âmes égarées, faibles et pleines d'ire et de rancoeur envers l'humain ne saura pas améliorer les conditions de vie de tous. Une fois que cela sera enclenché, Fushigi sera aux premières loges pour assister au spectacle même profiter pour s'amuser dans ce semblant d'anarchie chérie. Mais l'heure n'était guère encore arrivée au grand regret du vétéran.

Observant les flammes depuis l’intérieur de sa voiture, Fushigi démarra et se dirigea vers le Sud. Le GPS informait de la présence d'un lac, premier choix pour un fugitif souhaitant échapper aux flammes. Il devait cependant s'assurer d'être avant la néko, sinon il serait pris à son propre tour et perdrait une avance considérable. Il roula assez rapidement afin d'atteindre le lac en premier. Le moyen de motricité d'un Néko par ailleurs n'était que ces propres pieds. Par ailleurs ceux-ci ont une adresse bien plus développée que les humains; elle disparaîtrait aisément de sa vue si elle irait se planquer dans la forêt. En effet, Fushigi faisait son âge et, malgré son endurance, devait reconnaître qu'il le devenait de moins en moins s'il n'y consacrait pas sa passion et son intérêt à la souffrance d'autrui. Il emprunta un chemin de terre et s'arrêta à proximité du lac indiqué sur le GPS. Il coupa le contact, sortit et ouvrit le coffre avant de prendre son matériel et de verrouiller enfin la voiture. Il se dirigea rapidement vers le lac, y déposa un talkie-walkie , planta une cigarette dans le sol et l'alluma, laissant l'objet incandescent hors de la verdure inflammable. Avec cela, la néko pourrait tout aussi bien partir en courant dans une autre direction comme se diriger vers cette source d'odeur, source de ces débuts de péripéties... Dans tout les cas, Fushigi ne craignait guère l'échec, l'adrénaline étant son seul conducteur à cet instant. Un coup d'oeil rapide avant de partir en direction des hautes herbes, fusil au dos, comptant sur les quinze minutes (maximum) dont la clope saurait masquer l'odeur de l'humain. Une fois les hautes herbes atteintes, il se dirigea vers l'orée du bois avant de grimper à un arbre; il était assez loin et en même temps à bonne distance d'un tir de fusil de précision. Une fois sur sa branche, il regarda dans la lunette, le deuxième talkie-walkie attaché autour de son cou, un scotch laissait la touche "push to talk" enfoncée et laissait à Fushigi tout le loisir de manoeuvrer ces armes tout en parlant au futur interlocuteur de l'appareil qu'il avait laissé près du lac. Il garda un vicieux sourire, impatient de jouer avec son prochain "partenaire".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Dim 30 Sep - 7:08

Plus je m'approchais du lac et plus le nombre d'animaux forestiers que je croisais augmentait. L'odeur de la fumée avait dû les réveiller et leur premier réflexe était de se diriger vers le point d'eau le plus proche. Je décidai de me fondre au milieu d'un troupeau de cerfs et de biches. Trop paniqués par les flammes, ils ne se souciaient pas de ma présence.

"On y est presque."

Je décidai de ne pas me séparer de mon troupeau. Ces animaux savaient où ils allaient et s'arrangeraient pour rester loin des humains, ce qui me convenait parfaitement. De plus, personne ne remarquerait jamais une neko au milieu d'un troupeau de cervidés.

"Enfin... Avec les cheveux que j'ai, je suis une tache blanche au milieu d'un troupeau sombre..."

Je rabattis la capuche de ma veste de couleur sombre sur ma tête et je fis en sorte qu'aucun cheveu ne dépasse. Pas la peine de prendre le risque de me faire repérer. D'autant plus que si j'ai réussi à attirer l'attention des humains de la cabane, les pompiers et des curieux ne tarderont pas à arriver. Si je n'ai pas réussi, il faudra attendre que le feu soit visible de la ville pour qu'il y ait du mouvement.

"Pourvu que ces pompiers se dépêchent d'arriver. Je n'ai pas envie de passer toute la nuit à jouer à ce petit jeu..."

Le nombre d'animaux qui suivaient le même chemin que mon troupeau augmentait à toute vitesse. À croire que toute la forêt s'était donné rendez-vous.

"S'il y a tant d'animaux ici, cela signifie que le feu a déjà dû atteindre la forêt ou que ça ne va pas tarder. Une forêt qui brûle, c'est visible à des kilomètres à la ronde. Les pompiers ne vont plus tarder."

J'arrivai enfin au lac avec mon troupeau. Je ne m'en séparai pas et continuai à le suivre, peu importe où il m'emmenait. Tant que je restais avec lui, j'étais en sécurité. Les cerfs s'arrêtèrent un court instant pour boire puis, nous nous remîmes en chemin.

"Mais où diable vont-ils m'emmener ?"
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Dim 30 Sep - 8:07

Le petit stratagème de l'homme pourpre attira bien vite les cervidés vers le lacs. La chaleur et l'effort les déshydratant rapidement, il devait se douter que la faune forestière se pointerait aussi. Cela jouerait alors en faveur de la cible. Une diversion naturelle gratuite, que demander de plus pour un fugitif qui cherche à se sortir du pétrin? Il observait le troupeau, craignant bien s'être fait doublé. Il se devait de bien estimer son adversaire pour éviter les mauvaises surprises. Il détacha ces yeux de la lunette un moment histoire d'observer le terrain, chercher le semblant de la présence d'un intrus parmi le troupeau. Si elle se cachait à l'intérieur de ce contingent, la situation n'en serait que trop risible; la représentation d'une conformité animal du néko envers les cervidés... et après ils se plaignent de comment les traites-t-on. Il avait cru apercevoir au bout d'un moment quelques chose puis plus rien. Il regarda au loin, le feu aurait vite fait de se propager non loin de l'orée de la forêt. Il devait trouver une solution rapide pour la débusquer, tout les moyens sont bons à ce stade. Il se résigna à ranger son fusil et approcher calmement du troupeau sans l'effrayer. Il profita que les animaux s'abreuvèrent pour raccourcir la distance entre eux. Il repartirent et Fushigi fut bien décidé à les prendre en filature, cherchant s'approcher de plus en plus près, se synchronisant même à leurs pas afin de limiter le bruit des siens. D'ailleurs, vu qu'il étaient hydratés, ils devaient être plus sensibles. Ils s'éloignèrent ainsi du lac et de l'incendie. Une fois qu'il fut à bonne distance, il se mit à sprinter vers le troupeau. L'arrière se mit rapidement à accélérer l'allure afin d'échapper à la menace et l'avant suivrait surement. Cependant une partie était légèrement moins rapide que les autres. Fushigi ne se fit point prier pour sortir ces deux imposants pistolets et tirer dans le tas, prenant soin de viser la nuque des animaux. Il n'avait pas pour objectif d’annihiler le troupeau mais de le ralentir à l'aide des cadavres de leurs congénères, de provoquer la panique à l'aide du bruit apeurant de la détonation de ces armes. Une nouvelle rafale de tirs. Quatre nouveau décès. Il était arrivé à son objectif: semer la pagaille au sein du troupeau. Alors que les bêtes déchaînées couraient de toute part, explosant la cervelle des bêtes paniquées qui cherchaient à le charger, il recherchait du regard sa cible en espérant ne pas s'être fait rouler une nouvelle fois. Observant son spectacle il ne put s'empêcher néanmoins de jubiler, avant de rire aux éclats, la vue de cet enfer constituant à ces yeux un véritable paradis.

[désolé c'est plus court ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Dim 30 Sep - 8:58

La nuit était plutôt calme, troublée uniquement par le bruit des sabots du troupeau. Nous nous éloignions peu à peu de l'incendie mais je sentais les cerfs nerveux. Ils accéléraient peu à peu. Je me déplaçai vers le bord du troupeau afin de laisser passer les plus rapides sans me faire écraser et forçai l'allure. Je n'étais pas décidée à les laisser me semer et il était hors de question de me laisser abandonner maintenant.

Un coup de feu vint briser le calme de la nuit. Plus un autre et encore un autre. Je sursautai mais me forçai à rester calme.

"On n'est pourtant pas en période de chasse... Deux possibilités : soit c'est un braconnier soit c'est quelqu'un qui en a après moi."

Je décidai de choisir la deuxième possibilité. Plus je me sentais en danger et plus j'étais motivée à me mettre en sécurité. J'attendis donc une fraction de seconde, le temps que l'humain ait toute son attention portée sur sa prochaine cible et je me jetai au sol, légèrement à l'écart du troupeau. J'attendis que les cervidés s'éloignent.

"Normalement, l'humain devrait les suivre..."

Effectivement, j'entendis de nouveaux coups de feu devant moi. J'en profitai pour me relever et courir dans la direction opposée : vers les flammes et la forêt. Si je voulais avoir une chance de sauver ma peau, je devais agir de façon totalement imprévue, voire aléatoire. Dopée par l'adrénaline, j'arrivai bien vite à l'orée du bois. Je ralentis l'allure et m'enfonçai dans la forêt.

"Plutôt mourir dans les flammes que tuée par un humain."

Je changeai de direction et me déplaçai parallèlement aux flammes une fois arrivée à une centaine de mètres de celles-ci. Je voulais mettre le plus de distance possible entre l'humain et moi, et ce n'était pas en fonçant tête baissée dans les flammes que j'allais y parvenir. Je ralentis encore et me mis à marcher. Je voulais économiser mon souffle au maximum, ce qui n'allait pas être facile avec l'incendie à proximité.

"Mais pourquoi ce crétin a-t-il mis le feu à toute une forêt et descendus quelques cerfs ? Il a fait ça juste pour me tuer ? Mais il est complètement taré !"

Je me souvins avoir promis de me venger de l'humain qui avait plombé ma soirée de détente. Je changeai d'avis immédiatement.

"On ne se venge pas des psychopathes si on tient à sa survie..."
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Dim 30 Sep - 14:15

Alors que le troupeau se dispersait, l'humain ne vit pas l'ombre d'une néko. Cela allait se révéler bien plus compliqué que prévu. Fushigi n'eut d'autre échappatoire que de liquider le troupeau entier sans aucune vergogne. Après tout, il n'accordait aucun crédit aux lois sur la protection animale, ce fut une principale qualité du tueur à gages que de savoir se débrouiller face à un problème futile dont la mort serait une solution simple et radicale. Après tout il ne vivait que pour la survie d'une seule personne, prêt à tuer toutes les plus innocentes créatures afin de parvenir à son but. Il reprit alors le carnage, tirant à tout va, les balles fusant avant de s'exploser dans les nuques et les crânes des pauvres bêtes. Il avançait sur les traces des cadavres et n'hésitait pas à les retourner avec brutalité. Mais le résultat fut tout aussi décevant, la néko n'était pas là. Était-il possible que l'information fut erronée? *Impossible* pensa Fushigi alors que les flammes ravageaient les pâturages et laissaient alors entrevoir cette lueur menaçante connue des pyromanes. Il réfléchit un instant, sachant bien que par derrière, l'éventuelle cible prenait de l'avance. C'était une habituée. Il dut alors tenter de se mettre à sa place bien qu'il ne sache que bien peu de sa cible. Dans tout les cas, elle serait marquée par la peur ou un autre sentiment bien plus niais comme la fierté et chercherais à l'éviter à tout prix. Dans ce cas, la partie n'en serait que plus attrayante. Il regarda vivement autour de lui. Retourner à sa voiture compromettrait ces chances de capture et favoriserait la sienne par les forces de l'ordre. Ce n'était pas la première fois qu'il perdait une voiture et en dégoter une autre était loin d'être un problème. Par ailleurs, les forces de l'ordre allaient pas tarder à venir. Il couru alors vers la forêt, prêt à jouer à chat avec des adversaires tout aussi redoutables que lui, bien déterminé à faire valoir sa supériorité dans ce milieu. Sprintant vers l'orée du bois, il se mit à grimper sur le premier arbre de sa route avant de sauter de branches en branches et d'arbres en arbres afin de se déplacer. Il devait faire preuve de discrétion pour mener à bien ces assassinats, bien qu'il ne disait pas non à une "petite" dose d'originalité. Il chargea ces deux armes et reparti d'arbres en arbres, profitant du feuillage pour demeurer invisible dans l'obscurité, restant observateur de cet environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Dim 30 Sep - 14:38

Je me mis en quête d'un abri. Peu importe lequel, du moment qu'il me protégerait des flammes. Je pris alors la direction de la ville. C'était là que je serai le plus en sécurité, ce qui était plutôt paradoxal. Au loin, j'entendis encore quelques coups de feu puis, plus rien.

"J'espère qu'il a épuisé toutes ses munitions sur les cerfs..."

J'adressai mentalement mes excuses au troupeau. Après tout, il avait eu la malchance de m'avoir accueillie pendant plusieurs minutes, ce qui lui avait coûté la vie. Quant à moi, j'avais la chance d'être toujours vivante. Mais pour combien de temps encore ?

"D'habitude, on n'envoie pas un tueur pour des petits vols. L'humain est donc un indépendant, il travaille pour son propre compte."

Mais je n'avais jamais entendu parler d'un chasseur d'hybrides. J'essayais de deviner les motivations de cet humain.

"Il doit être drôlement motivé pour mettre le feu à une prairie et abattre un troupeau de cerfs entier rien que pour attraper une neko..."

Je savais mieux que quiconque que les gens motivés étaient les plus dangereux. Mais dans quel but agissait-il comme cela ? Pourquoi me voulait-il moi et pas un autre ? Après tout, je ne m'étais montrée dangereuse envers personne. Mes seuls crimes étaient d'avoir volé des humains mais cela ne justifiait pas qu'un fou furieux était à ma poursuite. Je devais à tout prix éviter de m'approcher de lui tant que je n'étais pas certaine qu'il n'avait plus de munitions.

"Et après, on avisera. Autant essayer de le mettre hors d'état de nuire, histoire que je puisse avoir la paix."

Mais un type si motivé devait avoir d'autres tours dans son sac. Il ne devait pas se servir que de fusils. Ne sachant pas à quoi m'attendre, je préférais l'éviter pour le moment.

"Une fois qu'on aura plus d'informations, il faudra essayer de faire en sorte de le désarmer... Mais est-il seulement possible de désarmer un type pareil ? Ce sera la surprise... Prochaine étape : atteindre la ville. On réfléchira à tout ça une fois sur place."
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Jeu 11 Oct - 20:13

Les minutes défilèrent sans qu'aucun être digne d'intérêt ne vienne dans son champs de vision. Par ailleurs, l'incendie au loin commençait à ce stabiliser. Les pompiers avaient-ils été aussi rapides? Le traqueur se devait d'accorder cette performance aux soldats du feu. Mais cela n'était pas son problème, sa cible était encore en liberté. Receptif au moindre bruit plus ou moins éloigné, il traçait sa route en sautant de branches en branches, joignants les arbres les plus grands et les plus proche afin de garder un semblant de discrétion. Le bruit des craquement éventuels de branchage ou de pierres roulantes sur le sol se mélaient au crépitement lointain des flammes, avantage pour l'humain. En effet, ayant un odorat moins développé qu'un hybride, ce signe distinctif saura se faire sentir chez sa cible qui risque bien de s'épuiser avec les émanations de carbone dû à la combustion des arbustres. Il n'avait guère perdu trop de temps sur sa cible et cela suffisait à le rassurer. La traque pouvait reprendre. C'est alors qu'il entendit des aboiements, d'abominable hurlement de clébards. Il pestait contre les forces de l'ordres qui avaient dut rappliquer en même temps que les pompiers et par la même occasion trouvé sa voiture. Les bruits se rapprochaient. Il observa qu'une ombre tentait de se faufiler à travers les bois. Il soupsonna alors sa cible en espérant que les chiens avaient fait la différence entre une odeur animale et hybride. Il pesta une nouvelle fois et se dirigea en toute hâte vers cette ombre filante, vers laquelle bêtes et maîtres se dirigeaient également. Le chasseur devait agir et vite. La cible potentielle s'était arrêtée, il n'arrivait pas à déterminer pourquoi: entorse, fatigue... allez savoir de quoi serait-elle capable. Il gardait la cible en visuel, ne bougeant pas de son arbre. Les deux canidés débarquèrent bien vite face à elle. Cette présence fut suivie de deux détonations précédent l'explosion de sang au niveau des crânes des chiens qui subirent l'impact de plein fouet. Les policiers arrivèrent tenant la néko en joue.

Bordel! C'est elle qui a fait ça?

Elle est armée?

Je sais pas, elle à pas l'air...

Va la fouiller!

Oui.


Le traqueur attendit que le premier se dirigea vers l'hybride avant de sauter de sa cachette et de se faufiller derrière l'homme resté à l'arrière. Une main sur la bouche, un coup de stylet directement porté à la carotide... une effusion de sang, un etouffement, un silence. Après l'élimination du premier individu, il chargea son arme, explicitant le bruit afin d'attirer l'attention de l'homme qui s'était dirigé vers la néko. Il se révèlait enfin aux regards, amplis des plus monstrueuses envies de meurtre. Il regarda l'homme au travers de ces lunettes orangées à verres rond, le tenant en joue à l'aide de son pistolet au gabaris impressionnant.

Je te conseille pas de jouer les héros... tu seras truffé de plombs au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Sam 13 Oct - 8:29

Je me mis à courir. Derrière moi, j'entendais des bruits de pas et des aboiements. On me suivait. Les chiens étaient toujours accompagnés par leur maître. Je devais les semer avant d'arriver en ville afin de pouvoir passer inaperçue là-bas. Rien de moins discret qu'un neko en train de se faire poursuivre pas une meute qui se fait qu'aboyer. Je me mis à faire des tours et des détours en forêt mais les chiens continuaient à me suivre. N'ayant plus le choix, je m'arrêtai et fis face à mes poursuivants. Je regardai les chiens dans les yeux et me mis à grogner. Je devais leur montrer que je n'avais pas peur et ils me laisseraient peut-être tranquille.

Soudain, j'entendis deux détonations, la tête des chiens explosa et je me retins de pousser un cri de surprise. Les maîtres des chiens, des policiers, arrivèrent bien vite, arme à la main, me tenant en joue. Je pris mon air le plus inoffensif possible et je fis de mon mieux pour paraître terrorisée. Je me forçai à trembler afin de rendre la scène plus réaliste.

- Bordel! C'est elle qui a fait ça?

- Elle est armée?

- Je sais pas, elle à pas l'air...

- Va la fouiller!

- Oui.

Je levai les mains, afin de leur montrer que je n'étais pas armée. En même temps, je m'interrogeais sur la mort des deux chiens.

"Qui a bien pu les tuer ? Quelqu'un d'autre doit me suivre... Sans doute le psychopathe. S'il m'a retrouvée, c'est mauvais. Il faut que je parte d'ici au plus vite. Mais je ne peux pas m'enfuir devant les policiers sinon, eux aussi vont se mettre à ma poursuite. Mais pourquoi le psychopathe aurait-il tué les chiens si eux pouvaient très bien se charger de me tuer ? Oh, tant pis... Inutile de chercher à comprendre... C'est un déséquilibré mental, après tout. Il n'a pas la même logique que la plupart des humains."

N'ayant pas d'autre choix que rester immobile, j'attendis que le policier vienne me fouiller. Du coin de l’œil, je scrutai les alentours. Je devais pouvoir apercevoir la personne qui avait tué les chiens. Mais je ne voyais rien d'anormal, ce qui m'inquiétait. Soudain, je vis une ombre se faufiler derrière le policier resté à l'arrière. Je criai pour avertir le policier qui s'approchait de moi. Trop tard. Le policier s'était écroulé.

"Ça fait toujours un humain de moins... Voyons le bon côté des choses."

Le policier se retourna vers l'agresseur de son collègue et pointa son pistolet sur lui. Celui-ci tenait en main le plus gros fusil que j'aie vu. J'ignorais même que les humains étaient capables de fabriquer des armes pareilles.

- Je te conseille pas de jouer les héros... tu seras truffé de plombs au mieux.

Je devais trouver un moyen de fuir... ou de me défendre si je ne parvenais pas à échapper à mes poursuivants. Je mis mes mains dans mes poches et en sortis six petites pierres au bout pointu. Elles m'étaient utiles en combat rapproché mais tant que les deux humains étaient armés, je ne pouvais pas faire grand chose. Ils étaient capable de m'abattre à bout portant. Je devais donc fuir le temps pour eux qu'ils soient à cours de munitions. Silencieusement, je reculai très lentement. Je voulais parvenir à me cacher dans l'obscurité de la forêt avant qu'ils ne reportent leur attention sur moi. Ce qui ne me laissait pas énormément de temps. J'espérais juste que le policier essayerait de gagner un maximum de temps pour retarder sa mort. À la limite, je préférais encore qu'ils passent leur temps à essayer de s'arranger pour s'allier dans ma capture et en pâtir par la suite. J'atteignis un arbre et tout aussi silencieusement, je me cachais derrière. Je réfléchis un instant.

"Au fond, c'est un peu comme si le policier risquait sa vie pour moi... Je ne peux pas le laisser là."

Je contournai les deux humains et vint me placer derrière le non-policier. Je ramassai une grosse branche et le frappai le plus fort possible sur la tête. Puis, je me mis à courir le plus vite possible vers la ville sans vérifier si j'avais réussi à assommer l'humain.

"Pourvu que j'aie frappé assez fort, pourvu que j'aie frappé assez fort, pourvu que j'aie frappé assez fort."

Je ne faisais plus attention à rien. Je me moquais de savoir si le policier avait eu la présence d'esprit de fuir. Tout ce que j'espérais, c'était que j'avais réussi à assommer l'humain. J'avais frappé aussi fort que j'avais pu mais je ne savais pas si cela avait suffit. J'essayai de me rassurer.

"Normalement oui, tu as frappé assez fort. Tu es une hybride rebelle, tu vis dans la nature, tu n'es pas comme ces mauviettes de dociles. Tu as vécu "à la dure", tu as donc naturellement une force que les dociles n'ont pas. Et puis, les humains ont la tête fragile, c'est bien connu. Ne t'inquiète pas, tu es tranquille pour un moment."
Revenir en haut Aller en bas
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   Ven 9 Nov - 18:17

Le chasseur de primes tenait toujours l'agent en joue, remarquant au passage qu'il avait de nouveau perdu la néko de vue. Finalement il était rassuré; cette fugitive se révèlait être réellement la néko qu'on lui demanda de traquer et d'expédier à ces maîtres. Cela n'empêchait guère cette petite insolente de se faufiler où bon lui semblait. Pendant ce temps, l'agent de police avait levé son arme comme le chasseur pouvait s'y attendre, mais il connaissait bien la procédure archaïque des flics: négocier avec le forçat, flingue sous la tempe, toucher un endroit sans importance afin de surprendre le suspect et l'appréhender avant qu'il ne puisse retrouver ces esprits. Mais si l'individu est armé, la situation s'envenime rapidement, les deux armés sont à armes égales et la situation est similaire à l'impasse des westerns ou la joute des chevaliers: le plus rapide et le plus couillu l'emportera. Fushigi n'avait rien à craindre d'un vermiceau comme lui, se souciant d'avantage de sa cible disparue. La pénombre n'arrangeait rien pour l'humain qui ne pouvait pas se servir aussi bien de l'ouïe ou de l'odorat comme un hybride saurait le faire.

Un choc ne tardit pas à se faire sentir. Fushigi fut un court moment désorienté, penchant automatiquement vers l'avant. Un flot de pensées fusaient dans sa tête. Tout un calcul de probabilité afin de déterminer avec exactitude ce qui lui était arrivé. Une détonation se fit entendre ainsi qu'une douleur à son bras armé. Il s'était montré bien trop sympathique, s'étant laissé faire par des inexpérimenté... soit! Cela saurait être une nouvelle variante de son divertissement morbide. Il laissa son corps tomber à terre, sans gromeller, simulant l'inconscient. L'agent s'approcha presqu'immédiatement criant à celui qui avait assomé le chasseur de primes, de prendre garde et de s'éloigner. Si Fushigi n'était pas capable de sentir physiquement son adversaire, il était néanmoins capable de déceler la tonalité de la voix, l'expression du visage et les différents faciès, capable de les interpréter, estimant la cible et son comportement. Quelqu'un de trop confiant, même professionel, ne saurait pas échapper à l'impartial chasseur de têtes dont la réputation n'étais plus à faire. Lorsqu'il sentit le son de la voix de l'agent se stabiliser, Fushigi ouvrit l'oeil et compta jusqu'à cinq dans sa tête. Première seconde. Vision de la cible principale confirmée. Le flic lui tourne le dos, causant dans sa radio. Deuxième seconde. Deuxième regard, vision de la néko. Les trois dernières secondes suffirent à Fushigi pour se lever et réduire l'écart entre lui et le flic qui s'était rapproché. Lorsqu'il se retourna, Fushigi lui saisi vivement la tête pour le désorienter puis enfonça ces pouces dans les yeux de sa victime, ce dernier criant comme un damné sous le coup de la douleur. Lorsqu'il retira ces doigts des cavités occulaires, Fushigi balança un coup de talon violent dans le genou du policier, brisant la rotule, laissant le flic déséquilibré et tombant. Vint alors l'uppercut violent d'un britannique fanatique envoyant valser un corps beuglant de douleur. Il s'approcha et ne se fit guère prier avec d'écraser violamment la tête du policier agonisant, laissant entendre un craquement effrayant pour quiconque ne saurait apprécier ce son. Il regardait alors derrière lui, mirant la néko le sourire édenté fendant son visage.


Petite insolente... Tu me résisterais avec une brindille et une petite promenade dans le bois? Je me demande bien ce que tes maîtres te veulent encore, je ne te souhaiterais même pas...

L'humain se pencha pour prendre la radio crépitante de l'officier de police.

Myla. Tes maîtres m'ont embauchés pour te rammener à eux et aucune close ne m'interdit de te malmener si cela ne met pas fin à tes jours... cela ne m'étonnerait pas qu'ils souhaitent ta peau... J'espère que t'apprécie vraiment le coin... car à compté de ce jour, se sera tes maîtres que tu gueuleras à l'aide...

Il serra alors si fort la radio qu'il la broya dans sa main.

Parce que je te briserais avant même que la vie ne te soit otée...

[Vraiment désolé du temps de réponse (et ptet de la réponse si elle ne parait pas terrible) le travail de la fac m'a pris de court =/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confrontation [Pv Fushigi Kurai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confrontation [Pv Fushigi Kurai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Confrontation
» Discussions autour de la Confrontation VI
» Discussions sur la Confrontation V !
» Les figs Confrontation de retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: