Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Xiao Mei, neko pas si docile [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Xiao Mei, neko pas si docile [Finit]    Mar 21 Juin - 16:01

Xiao Mei




Informations globales.


Nom : Aucun
Prénom : Xiao Mei
Âge : 18 ans
Orientation : Bisexuelle
Classe : Docile


L'approfondit


Physique :

Je verrais bien Xiao Mei déesse de la beauté, pas vous ? Après tout, elle a une beauté rare qui rendrait jalouse les miss France ainsi que Brigitte Bardot et Michèle Mercier lors de leur jeunesse *sbaff* mais là n'est pas le sujet!

La chevelure de Mei est....inqualifiable! Ses cheveux sont doux et lisse, toujours bien coiffée malgré le fait qu'ils sont dans une couleur peu banale puisqu'ils sont noir. Ils ne sont pas très longs, lui arrivant aux niveaux du menton, elle attache souvent deux mèches en deux queues de cheval sur les côtés, au-dessus de sa tête.

Elle a un visage fin, laiteux avec des lèvres roses souvent maquillées de gloss. Elle a un nez fin et droit, bien formé, de grands yeux turquoise avec de longs cils fins et multiples. Elle a des sourcils fins. Elle a des joues légèrement plus roses que le reste de son corps. Elle a des oreilles normales.

Mei a une taille normale pour son âge, ni trop grande, ni trop petite, pourtant, elle aime se grandir avec des chaussures à talons, mais celles-ci sont petites. Elle a des mains fines avec de longs ongles vernis en vert, des bras fins, un corps parfaitement sculpté. En gros, niveau formes, Mei n'est pas à plaindre, elle a de jolies formes généreuses que ce soit au niveau de la poitrine, des hanches, des fesses ou des jambes!

Pour ce qui est bijoux, Mei met des boucles d'oreilles pendantes et des colliers au ras du cou avec un pendentif pendant lui aussi. Elle n'a pas de tatouage, car elle trouve que ça fait vulgaire. Pour ce qui est de son maquillage, elle met du gloss rose ou brillant sur ses lèvres et du mascara et de l'eye-liner noir pour ses yeux!

Niveau vêtements: robes ! Mei ne met que des robes, ou des jupes, rarement des pantalons, car elle trouve que ça ne fait pas assez féminine et qu'elle pense que c'est plus fait pour les hommes. Les couleurs qu'elle met sont multiples et en fonction de ses humeurs. Elle met du bleu, sa couleur préférée, mais aussi du blanc, du noir qui fait ressortir la couleur crème de sa peau. Mais, de temps en temps, voir même souvent, elle met des kimono ou des yukata.

Caractères :

Le caractère de Mei ? Compliqué et simple, avec elle apparence et mensonges sont rois. Ce qui colle, pour certaines choses, mal avec le physique qui a été écrit en haut

Bien parlons qualités, Mei est une femme réfléchie et mature, elle fait attention à tout, que ce soit ce qu'elle dit, ce qu'elle fait et même ce qu'elle est ! Elle est polie, son vocabulaire ne comportant pas un seul mot vulgaire ou du moins, même si elle ne les dit pas, elle les pense et croyez-moi, il ne vaut mieux pas savoir des fois et modeste, ce qui montre qu'elle vient d'une bonne famille.

Pourtant, hé oui, il y a un mais, car personne n'est parfait ! Donc pourtant, même si d'apparence on la trouve, gentille, douce, calme et pure, un ange quoi ou même la bonté! Ceci n'est que mensonges, car, tout à fait consciente de sa beauté et de son charme, elle n'hésite pas à l'utiliser comme arme et surtout son sourire ravageur qui en fait rougir les hommes et pâlirent les femmes. Elle joue les hypocrites et adore faire l'égoïste, mais elle aime par-dessus tout jouer les filles à papa, ce que je veux dire par là c'est que quand elle veut quelque chose, elle l'obtient toujours!

Cependant, lorsqu'on la connaît mieux, on peut voir et constater qu'elle ne fait qu'entretenir cette image, car en vérité, elle est parfois arrogante ce qui a le don de blesser les gens avec qui elle parle, mais leur peine n'a pas l'air de la toucher plus que ça.

Mei est une femme très cultivée, qui s'intéresse beaucoup à la psychologie des autres. Elle adore en savoir plus sur eux, adorerait-elle étudier ? Je n'irai pas dire jusque là, mais elle aime bien connaître ce qui l'entoure! C'est une femme ambitieuse, qui ne baisse jamais les bras quand elle a une idée en tête et qui adore manipuler ou déstabiliser les hommes comme les femmes et parfois même les enfants, mais elle ne blessera jamais personne!

Ce qu'il faut savoir de Mei c'est que malgré les apparences et les mensonges, au fond d'elle, dans son coeur torturé est enfouie une profonde gentillesse faisant rager les dieux de la sagesse (s'ils existaient) et la plus douce des femmes qui se sentiraient débutante.

Histoire :

[L’histoire sera la seule partie où ce sera Xiao Mei qui parlera]

« Maman, tu ne vas pas les laisser faire hein ?
-Je suis désolé… Tu n’es désormais plus ma fille
- Hein ? Mais pourquoi ?
- Tu n’es plus comme nous… Adieu »

A ce moment-là je ne comprenais pas, j'étais trop naïve pour savoir la raison du rejet de ma mère, de ma propre famille, de celle qui m'avait donné vie. C'est quand on m'a dit ce que j'étais que j'ai commencé à comprendre...j'étais ce qu'ils appelaient : une neko...

Chapitre 1 : Connaissance

Je vais commencer l'histoire avant ma naissance, parlons de mes parents, ils sont humains, pas comme moi maintenant. Ma mère, Yin, était journaliste, elle ne faisait pas les grands titres, elle s'occupait juste des rubriques cuisine, ma mère était une très bonne cuisinière. Mon père, Hung Chu, était militaire. Il était juste au-dessus du soldat, je ne connais pas le nom précis... Vous allez me dire, deux personnes si différentes, comment ont-ils pu se rencontrer ?

Ma mère n'avait rien à faire ce jour-là, elle avait donc décidé de se promener normalement, son sac sur l'épaule, habillé dans une tenue décontracté. Elle s'était arrêtée à un petit fast-food pour déjeuner et son porte monnaie avait glissé vers Hung Chu. Celui-ci l'avait ramassé et lui avait rendu en souriant. Il l'invita et paya à sa place voyant qu'elle n'avait pas assez et qu'elle était bien embêtée. Étant un homme galant, Hung Chu lui proposa de la ramener, ce qu'elle accepta en rougissant légèrement. Ils apprirent à faire connaissance. Ils échangèrent leurs coordonnés.

Vint le moment où ils devaient se séparer et Hung Chu fit quelque chose qui déconcerta Yin : il l'embrassa, pas d'un simple baiser sur la joue, non non, d'un vrai baiser sur les lèvres. Yin n'était pas spécialement jolie, mais le jeune homme avait craqué pour cette demoiselle aux sourires rayonnant.

Une nouvelle histoire commença...

Chapitre 2: Naissance


Les jours, les mois, les années passèrent et l'amour entre les deux jeunes gens ne fit que grandir. Je ne vous fais pas un dessin de ce qu'ils ont fait hein ? Ils sont passés à l'acte. Puis mon père dû partir pour son travail et il partit laissant ma mère derrière, sauf qu'à ce moment-là, ni l'un ni l'autre ne savait qu'il ne reviendrait jamais... Laissant une femme avec un poids nouveau sur le dos: moi.

Ce fut un jour de soleil qu'elle apprit qu'elle était enceinte. Elle tomba à genoux sous la surprise et pleura de joie posant une main sur son ventre. Elle était heureuse de cette nouvelle, malheureusement, une bonne nouvelle est toujours suivie d'une mauvaise nouvelle non ? La sonnerie de chez elle retentit. Séchant ses larmes, elle se lava et se dirigea vers la porte qu'elle ouvrit avec son éternel sourire.

"Bonjour, vous êtes bien Mlle Yin Fang ?
- Oui c'est moi ? Que ce passe-t-il ?
- M. Hung Chu Lan vient de rendre son dernier soupir....Nous sommes désolés "

Elle ne comprenait pas, elle ne voulait pas comprendre. Pourquoi lui avait-on dit ça? Pourquoi lors d'un bonheur tout juste créer, une flèche venait transpercer Yin en plein coeur la faisant tomber à genoux, ses larmes de joies devenant des larmes de tristesse. Une vie contre une autre..... La vie était ainsi faite, c'est ce que je pense toujours d'ailleurs...

Les mois passèrent, mais à plusieurs reprises Yin faillit se laisser mourir, elle ne voulait plus d'une vie où son bien aimé ne serait pas là, pourtant, pensant à ma futur naissance, elle se reprit et sourit légèrement en murmurant des "je ne t'abandonnerai pas" et pleurant.

Neuf mois plus tard, le jour tant attendu. Malheureusement je n'étais pas un bébé bonheur, il a fallu 12 heures à ma mère avant de me faire sortir entièrement. La pauvre, vous imaginez? 12 heures sur une table sans pouvoir se reposer. Mais elle tint bon et c'est là que je vus le jour. Mon premier jour dans ce monde que je hais aujourd'hui....

Chapitre 3: Jeunesse et bêtises


J'étais une petite fille joyeuse, je rigolais beaucoup. Bien sûr, tout ça, c'est ma mère qui me la racontée. Je me contentais d'un peu, du moment que j'avais ma mère, c'est ce que je me suis toujours dit. Ma mère s'occupait beaucoup de moi, elle passait du temps à son travail aussi, pour qu'on ai de quoi manger, mais quand elle rentrait, elle s'occupait de moi, ce que j'adorai. Mes années "bébé" se passèrent sans encombre. Ensuite mes années de petite fille...

Là non plus, il n'y a pas grand-chose à raconter, je sortais beaucoup et rêvait aussi, du prince charmant sur son beau cheval blanc qui....Quoi ? Je n'ai pas le droit de rêver? Bon d'accord à mon âge d'aujourd'hui je n'y crois plus, mais ces années-là je vous jure que j'y croyait! Mais je ne l'ai jamais rencontré, je le cherchais, mais il me fuyait. Passons! Donc, où j'en étais? Ah oui, j'étais dans mes âges naïve et innocente jusqu'à ce jour...

J'étais sorti avec ma baby-sitter, j'avais huit ans, on faisait une sortie forêt et j'avais soif, malheureusement la bouteille d'eau qu'on avait emmené avait été fini. On avait donc cherché une rivière et on l'avait trouvé. Mais on ne s'était pas rendu compte qu'elle était polluée. On s'en est rendu compte que le lendemain...Lorsque je me suis trouvée différente.

Chapitre 4: Rejet et enfer


Le lendemain, je me suis réveillée, je me sentais différente, j'entendais des bruits que je ne devrais pas entendre, voyais des choses que je ne devrais pas voir. Me levant, je me dirigeais vers la salle de bain et allait vers le miroir pour voir des oreilles sur ma tête et une queue sur le dessus de mes fesses. C'était des atouts de chats. Souriant, je courrai vers ma mère toute souriante et lui montrait, mais sa réaction ne fut pas celle que j'attendais. Elle lâcha sa tasse qui se brisa et me dit juste d'aller m'habiller, qu'on allait quelque part. Je le fis et reviens un peu plus tard, elle m'attendait dans la voiture toute tremblante. Inquiète je m'assis et je regardais ma mèresans rien dire mes oreilles de chat se baissant. Ma mère se figea comme...apeuré et elle démarra. Nous nous dirigeâmes vers l'hôpital. Arrivé, tout le monde me regardait comme un monstre. Pourquoi? Qu'avais-je de différent? À cette époque, je ne comprenais pas... Je me retournais et vis ma mère parlé avec un médecin et contre elle, elle entendit ce qu'elle disait....

"Je ne veux pas de ce monstre, emmenez la loin de moi!"

Ce fut le choque pour moi, ma propre mère me rejettai, je ne comprenais pas pourquoi, pourquoi, elle qui m'avait élevé pendant huit ans, me rejetais maintenant..... Soudain, deux hommes en blanc commencèrent à m'emmener, prenant panique, je me dirigeais vers ma mère...

« Maman, tu ne vas pas les laisser faire hein ?
-Je suis désolé... Tu n'es désormais plus ma fille
-Hein ? Mais pourquoi ?
-Tu n'es plus comme nous... Adieu »

C'est là que commença mon enfer.... Je fus emmenez dans une salle où on m'apprit à obéir. Si je n'obéissais pas, j'avais le droit au fouet... Et ça continuais, les coups coups grandissais quand je grandissais.

Chapitre 5: Animalerie

Les années passèrent, aujourd'hui j'ai 17 ans et je suis mise, comme tout neko, à l'animalerie. Moi qui était humaine avant, je ne l'étais plus aujourd'hui. Ma propre mère avait renié sa chair et son sang et je lui en voulais pour ça. Un an passa et je suis toujours dans cette animalerie, dans cette cage trop petite pour moi....

La suite? C'est à toi Invité de l'écrire....

Hé, toi, t'es qui au fait ?


Pseudonyme : Mai Li
Comment as-tu découvert le forum ? Je sais plus
As-tu lu le règlement ? Validé par Judikaël
Comment l'améliorer selon toi ? Pour l'instant je sais pas, je réfléchirai =D
Un petit plus ? je suis heureuse d'être ici parmis vous
Revenir en haut Aller en bas
Judikaël Death
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Xiao Mei, neko pas si docile [Finit]    Mar 21 Juin - 21:01

Bienvenue Xiao

Tout est parfait, rien à redire ; )

Tu es validé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Xiao Mei, neko pas si docile [Finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haita Neko
» Ballade, Neko, Kairi, Léa
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» Le journal d'un Neko-Loup
» Daemon , le petit démon :D [non finit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les fiches de présentation :: Présentations des Nekos :: Fiches Validées-
Sauter vers: