Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   Dim 5 Fév - 21:17

Une petite animalerie remplie de cages plus ou moins grandes avec parfois deux pensionnaires. L'une de ces cages, un peu plus grande que les autres, située au fond de la boutique, maintenait deux nekos, l'une aux cheveux roses et l'autre aux cheveux blancs. Kito s'entendait plutôt bien avec le neko aux cheveux blancs. Son nom était Extra. La jeune neko le trouvait plutôt sympathique, il savait garder la tête haute.

C'était le soir, la cage où les deux nekos se trouvaient était cachée à la vue de tous, bien loin de la vitrine ou d'une fenêtre quelconque. Kito ne comptait plus les jours et les nuits, la seule chose qu'elle savait était qu'Extra était un gentil neko enfermé depuis bien plus longtemps qu'elle. À son arrivée, un vendeur s'occupait de la faire entrer dans la cage où elle se tenait présentement et qu'un autre vendeur avait jeté Extra dedans peu après. Kito avait appris que le neko blanc avait horreur de parler de son passé, comme tout le monde dans l'animalerie. Il avait tout de suite pris une attitude quasi fraternelle avec elle et faisait son possible pour la protéger. Et la neko faisait pareil. Enfin, elle s’efforçait.

Bref, la nuit était tombée depuis un bon moment déjà et Kito dormais paisiblement, pour une fois. Soudain, elle sentit un petit coup de queue sur son épaule. La jeune neko tourna le dos à la direction du léger coup et tenta de se rendormir. Puis se fût une main qui pressa sur son épaule et qui la secoua. Kito leva la tête vers Extra et s'assis en croisant les jambes. Elle frotta ses yeux fatigués et regarda l'endroit qu'Extra pointait du doigt. C'était le vendeur de nuit, un type trapu et malodorant qui se plaisait à frapper les pauvres prisonniers endormis. Le nom de ce bourreaux bouffeur de patates était Frid. C'était Extra qui l'avait découvert. Et le gros méchant Frid se dirigeait vers les deux nekos avec son petit air cruel et son sourire sadique.

- Qu'est-ce qu'il a en tête...? chuchota le neko blanc.
- Tu crois qu'il viens nous séparer?
- J'espère bien que non...

Frid s'arrêta devant la cage. Kito ne pouvait voir que ses pieds. Il ouvrit la cage au dessus des deux nekos, puis ouvrit légèrement la porte de la cage avant de s'emparer de la neko rose et de la jeter dans la cage qu'il avait ouverte précédemment. Il maintenait l'autre cage fermée avec son pied car Extra fonçait dessus à grands coups d'épaules. Puis il les verrouilla et s'éloigna. Dès qu'il eu tourner le coin, Kito colla son visage au sol de sa cage pour essayer de voir son ami. Celui-ci faisait pareil, mais pour lui c'était comme sur le plafond de sa cage.

- Tu vas bien?
- Si, si et toi?
- Ouais, ouais...

Puis ce fût silencieux jusqu'au lendemain matin. Ce jour là, la petite cloche de la porte sonna à l'entrée d'un client inattendu. Kito se précipita près de la porte de sa cage. Les barreaux du sol de cette prison lui avait tatouer un tic-tac-toe sur la joue. Il était tôt, le soleil venait à peine de se lever d'après l'éclairage de la pièce unique. La lumière rendait les cheveux de la neko de leur vraie couleur blanche. Kito localisa son ami sous elle et lui tapota la tête avec le bout de sa queue pour le sortir du sommeil. Celui-ci grogna.

- On as un client à faire déguerpir, réveille-toi gros paresseux!
- Ouais, ouais...

Les pas se rapprochaient. À en juger au bruit, le client s’avérait être une cliente. Hé bien! D'ordinaire ce n'était que des hommes venus regarder les nekos femelles avec perversité. Kito allait hâte de pouvoir tester la patience de la cliente avec son ami... D'ailleurs celui-ci avait toute son attention sur la nouvelle-venue, c'était la première fois que Kito voyait son petit côté pervers. Il avait les joues toutes rouges.

- Ho ho, une femelle...
- Une fille, c'est une fille en terme d'humains.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hinata Kurusu
Maîtresse
Maîtresse
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   Lun 6 Fév - 17:30

(Je veux bien mais Hinata risque de beaucoup l'ignorer, elle méprise tout les hommes y compris les nékos mâles)

Hinata était de sortie ce jour-là, il faisait beau et c'était la journée idéale pour s'aérer, elle se dégourdit un peu les jambes et fit quelques petits pas de courses pour garder la forme, puis elle parcourra la ville aimant bien se promener et visiter cette ville qui malgrès le temps qu'elle avait passée dessus, avait toujours un parfum de mystère et elle tomba sur l'entrée de l'animalerie, piquer par la curiosité, elle y entra, qu'est-ce qu'il faisait chaud aujourd'hui pour une journée de printemps, elle avait bien fait de prendre une mini-jupe et une chemise blanche légère qui d'ailleurs laisser bien ressortir sa poitrine, elle alla voir dans un stand qui proposait de jeunes nékos, Miyuki fit signe au vendeur toujours aussi laid, moche et puant de rester là où il était et de la laisser faire, elle s'éloigna un peu de certaines cages où les nékos essayaient de l'attrapper puis en reculant , elle toucha de son bras une cage, elle se retourna et s'excusa avant de remarquer dedans une jeune néko, elle s'accroupit pour mieux la voir et se mit à lui sourire, elle était plutôt mignonne

"Bonjour c'est quoi ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   Lun 6 Fév - 23:13

C'était effectivement une jeune fille, plutôt petite aux cheveux roses et à la peau pâle, comme Kito lorsque la pénombre teintait ses cheveux. Elle avait de jolis yeux. Elle évitait les nekos mesquins qui essayaient de l'attraper à travers leurs barreaux. Décidément, il n'y avait que les cages du fond qui étaient quadrillées. Tout ce que la neko pouvait faire passer était deux doigts ou sa queue. C'était frustrant car elle ne pouvait pas déverrouiller sa cage au mécanisme pourtant si simple. Bref, l'humaine se promenait à travers les rayons et recula subitement et accrocha la prison de Kito du bras. Elle se retourna d'un coup sec en s'excusant puis s'accroupit pour arriver à la hauteur des yeux. Elle n'avait pas à trop baisser les genoux puisque cette foutue cage était par dessus une autre cage; celle d'Extra.

- Bonjour c'est quoi ton nom?

Kito allait répondre mais Extra ouvrit la bouche avant elle, pas très chic comme entrée, mais il la coupa tout de même:

- Aaaaaaaaah...

Il venait de remarquer les jolies formes de l'humaine et il avait l'air d'apprécier étant donné qu'un filet de bave lui coulait au coin de la bouche et que ses yeux étaient devenus en forme de coeur... La jeune neko lui frappa amicalement l'oreille avec sa queue pour souligner don énorme manque de subtilité avant de se tourner vers l'humaine et de l'examiner bien comme il fallait. Elle avait de très jolis yeux...

- Jamais elle te donneras son nom, poulette.
- Extra! Arrête ça, elle n'a rien fait!

Le neko blanc regarda son amie, complètement interloqué. Jamais Kito n'avait défendu un humain depuis le premier jour où elle était arrivée dans cet enfer. Elle sentit ses joues prendre feu puis elle fronça les sourcils dans une moue tristounette. La neko savait ce qu'elle allait faire, elle allait convaincre cette humaine à l'air gentil de les adopter tout les deux! Pour qu'Extra le comprenne, elle lui fit un clin d'oeil discret avant de se rouler en boule et de retourner son regard vers la jeune fille de l'autre côté de la porte de métal.

- Mon nom est Kito et le pacha en dessous de moi est mon ami Extra. Ravie de rencontrer une fille qui a l'air gentille pour une fois!
- Ouais... désolé pour tout à l'heure, je n'ai pas l'habitude avec les humains...

De toute évidence, le neko avait tout compris et faisait visiblement son possible pour se faire pardonner sa bévue. Toute une première! Kito sourit gentiment, d'abord à son ami puis à l'humaine en face d'elle. Mais il semblait qu'il y avait un problème... le jeune fille avait l'air... d'ignorer Extra?

[HRP: Voilà, j'espère que ma réponse ne te dérange pas trop ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   Sam 11 Fév - 14:24

Up :'l
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   Sam 25 Fév - 19:27

Up... Y^Y
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la joie ne viens pas... [PV: Hinata Kurusu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens prendre ta claque !!!
» « Si tu viens éclairer mon âme quand j'en ai besoin, si tu viens desserrer les lames autour de mes mains. » | Cléanthe. {100%}
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Joie Ineffable
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: