Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kaneaki [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaneaki
Neko Mâle
Neko Mâle
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Kaneaki [Terminé]   Dim 29 Jan - 15:47

Kaneaki




Informations globales.


Prénom : Kaneaki
Âge : 17 ans
Orientation : Homo
Classe : Docile


L'approfondi


Physique :

Doté d'une apparence plutôt agréable au regard, Kaneaki n'a cependant rien de particulier. Il reste assez banal et se fond très aisément dans la population en tant qu'être humain. Son air quelque peu naïf laisse imaginer que l'ensemble de ses expériences résultant de son court cheminement n'est que futilité, qu'il demeure encore ignorant, se cachant continuellement derrière sa « bulle ». 
Même s'il faut admettre une part de vérité dans cela, il faut savoir qu'il aime volontairement se donner une certaine allure innocente pour s'entourer d'âmes bienveillantes, se sentir mieux protégé.
Une corpulence plutôt élancée. Il mesure dans les 1m70 et pèse environ 57 kilos. Son corps entier est lisse de même qu'agréable au toucher. Cependant, ça n'a pas toujours été le cas. Heureusement, les apparitions de petites imperfections au début de son adolescence et des cicatrises dues aux brimades de ces anciens camarades s'estompèrent peu à peu au cours des années, lui laissant finalement un grain de peau impeccable.
Des yeux noirâtres et énigmatiques. Quelquefois, un simple regard suffit à avoir de la complaisance à son égard. D'autres à l'opposé nous semblent durs et sèment la discorde dans notre intérieur. Un adorable petit nez et de fines lèvres finissent d'enjoliver son pâle visage. Une chevelure lisse et noire ébène. Loin de se révolter, elle longe élégamment le long de sa nuque.

Concernant son style, il n'en a pas réellement. Tantôt vêtu d'un vêtement élégant et décent pour les grandes occasions dans lesquelles il doit faire preuve de classe et ne pas couvrir de ridicule ses parents, tantôt un ordinaire t-shirt et un jean éraflé à ses extrémités, tapissés de chaînes et autres.
Il joue néanmoins dans la simplicité et prend généralement les premiers vêtements qui lui tombent sous la main.
Malgré une corpulence fine, il reste tout de même robuste. Il possède également de longues et jolies gambettes qui lui servent à se déplacer furtivement derrière une cible afin de lui asséner le coup fatal. Sinon, ... Elles trouvent aussi utilité dans le simple déplacement d'un endroit à l'autre.

Finalement, Kaneaki ressemble plus ou moins à monsieur tout le monde. Enfin. A un détail près car, il est ce qu'on appelle un « Neko ». Pourvu d'une queue et d'oreilles d'animaux de coloris noirs, sa différence frappante n'a jamais été un fardeau. Quand bien même il se faisait embêter en cours et ne comptait ses amis que sur une seule main, il a trouvé la force de vivre avec, puisant dans l'amour que ses proches lui procuraient.


Caractère :

Semblable au lièvre blanc, Kaneaki se cache constamment derrière son élégant manteau afin de ne pas être blessé. Malgré sa difficulté à contenir ses émotions et sa tendance à s'emporter facilement, Kaneaki est toujours en mesure d'apaiser sa colère avant que la situation ne se dégrade. De même qu'il est sa faiblesse, son atout réside dans sa manière à exprimer ses ressentis spontanément et sincèrement. Autrement, il est d'un naturel plutôt calme lorsque rien ne vient parasiter sa tranquillité ainsi que son bien-être. En effet, quand un problème se dresse devant lui, Kaneaki en est totalement déboussolé et peine à surmonter cet amas d'obstacles car, s'il n'est pas du genre à abandonner au moindre tracas, il ressent tout de même le besoin d'être soutenu, ce qui malheureusement n'a pas souvent été le cas.

Il n'aime guère se chamailler et préférera toujours se soumettre plutôt que d'envenimer une discussion qui n'en vaut même pas la peine. Cependant, s'il ne souhaite pas obéir à un ordre d'un supérieur, il ne le fera pas, peut importe la sanction.
Il est plutôt « docile » mais, possède également son propre caractère, son propre avis et, est maître de ses propres mouvements.
Ce n'est pas une personne sans cesse pessimiste. Bien au contraire, Kaneaki apprécie la vie telle qu'elle est, et n'hésite pas un instant à profiter des plaisirs qu'elle lui offre malgré sa flagrante différence physique et toutes les difficultés qui l'accompagnent. Il adore par exemple expérimenter de nouvelles choses, découvrir de nouveaux horizons.
Il s'attache laborieusement aux personnes, mais lorsque cela arrive, il ne peut envisager de la laisser partir un jour. Possessif ? Non. Il est juste du genre à penser ;« Je t'aime à la folie. » que « Je t'aime un peu. »


Dans l'ensemble, Kaneaki n'est pas l'enfant fragile que tout le monde se contraint à protéger. Cependant, il n'est pas tout à fait autonome et demande à être estimé à sa juste valeur en tant qu'être humain et non comme un animal.



Histoire :

Citation :
- Vois-tu cet enfant là ? Celui qui se balance sur un manège dans le parc d'en face. Au gré du vent. Un temps où l'on pense encore que la vie ne tourne qu'autour des parents, qu'elle n'est faite que de bon hommes honnêtes. A cet âge là, ils sont faibles et innocents, ne pensent qu'à grandir et expérimenter de nouvelles choses. Mais tout n'est qu'éphémère ... Sa vie est peut-être déjà terminée.

-Tu dis quoi... maman ?

- Regarde bien.

- Hé ?...
Oh !! Qu'est-ce qu'ils font ? Pourquoi ils kidnappent le garçon !? Faut l'aider maman !

- Prévisible... Quelle bêtise de laisser son enfant dans un parc sans surveillance
.

------------------------------------------------

°°° Celui créé par désintérêt ne trouvera jamais refuge. °°°
Un rêve ? ...
Sans cesse le même depuis des années et il n'en avait toujours pas trouvé la signification. Il était épuisé. Chaque jour, quand l'horloge l'extirpait de son doux sommeil avec son affreuse mélodie, se jouant continuellement de lui l'air de dire ;" Haha, je t'ai encore eu. Tâche de trouver la réponse aujourd'hui ! '', il ne pouvait que se lamenter sur cette fatalité qui le hantait depuis enfant. Sa différence. La seule raison pour laquelle chaque matin il s'efforçait de se lever de son lit, c'était l'espoir de pouvoir enfin déceler la vérité du reste dans ses souvenirs.
Et les jours se répètent perpétuellement.
Les heures, les minutes, les secondes défilaient devant lui sans qu'il ne puisse avancer de quelques millimètres dans ses recherches.
Pourquoi était-il différent ? Pourquoi était-il un esclave ? Où se trouvaient ses parents ?
Que de questionnements sans réelles explications.
Kaneaki n'avait plus aucune trace de son enfance. Il ne se souvenait ni de ses parents, ni du pourquoi et du comment il avait atterrit chez Haruo, son maître actuel. Il ignorait également s'il était considéré comme un animal ou si par chance il faisait encore partie des êtres humains. Mais de toute manière, cela n'y changeait rien à sa condition de vie actuelle. Il restait l'esclave de Haruo, et ce, depuis 8 ans déjà. Bien heureusement, Haruo n'était pas d'un naturel sadique. Au contraire, il se montrait très attentionné et patient avec Kaneaki malgré son pénible caractère lorsqu'il était enfant. Haruo avait été contraint à quitter le domicile familial à 17 ans après avoir catégoriquement refusé de reprendre l'entreprise de fabrication de bijoux de ses parents. Il n'avait pas été touché plus que cela. Petit, il voyait peu ses vieux et lors des rares moments dans lesquels ils se retrouvaient en famille, ce n'était que pour le sermonner sur ses mauvaises notes à l'école. Mais Haruo avait un regard si extérieur qu'il ne les considérait que comme ses simples géniteurs. Rien de plus, rien de moins.
Depuis son départ, il avait réussi à décrocher un boulot à mi-temps dans une bibliothèque et menait sa petite vie tranquille à l'abri des regards.

Alors qu'un jour Haruo pensait prendre un raccourcis afin d'arriver plus tôt à la maison, une vitrine attira hasardeusement ses yeux. S'approchant de plus près, il remarqua les « choses » peu communes que cette boutique proposait. Et c'est avec contentement qu'il ressortit du magasin avec un ''neko'' sous la main. Satisfait de ce nouvel achat, il s'empressa de le ramener chez lui.
Ses premières tentatives d'éducation furent laborieuses. Du haut de ses 6 ans, le neko n'en faisait qu'à sa tête. Répétant indéfiniment '' Rendez-moi mes parents !'', il refusait toute forme d'autorité et ne faisait qu'apporter des ennuis à Haruo avec toutes ces bêtises.
Désespéré, Haruo se décida enfin à le sanctionner pour qu'il prenne leçon des conséquences de ses actes. Un jour, alors que Kaneaki était sur le chemin du domicile après s'être faufilé chez les voisins pour tout saccager, il ne s'imaginait pas une seconde que Haruo l'attendait sagement à la maison, ceinture en main. La soirée promettait d'être longue et douloureuse.

Cependant...

Voyant le corps de Kaneaki couvert d'hématomes et de plaies, il renonça à le punir puisque les voisins s'en étaient déjà chargés. La vie s'apprêtait à reprendre son cours habituel.
Pourtant, toujours en rébellion, Kaneaki décida de fuguer à nouveau. Haruo comprit alors qu'il était inutile d'essayer de résonner davantage le neko malgré toute sa volonté. Prit de colère, il empoigna Kaneaki d'un geste brusque et l'envoya violemment contre le mur de la cuisine.

C'était trop tard...
Avant que Haruo ne prenne conscience de la gravité de son acte, le neko avait déjà perdu connaissance.

Quelques mois plus tard, Kaneaki pouvait enfin sortir de l'hôpital aux côtés de son maître avec seulement quelques égratignures. On classera cet incident sur le compte d'un accident et par la suite, Kaneaki ne fit plus aucune connerie.

Alors que Kaneaki semblait maintenant résolu à s'améliorer progressivement, le comportement de son maître se détériora peu à peu. A présent, la situation balançait dans le sens inverse.
Jour après jour, Haruo paraissait s'absenter davantage psychiquement. Il était là, sans réellement l'être. Lui qui était si enjoué et souriant n'était plus que l'ombre de son ombre. Il ne prenait plaisir à rien et perdait lentement, le goût de la vie. Il avait l'air de se détacher autant physiquement que mentalement de la réalité, s'enveloppant dans une profonde solitude et délaissant brutalement Kaneaki.
Le barbare sadique qui se trouvait face à lui n'était plus l'homme qu'il avait toujours connu, habituellement si gentil et compréhensif, Haruo s'était totalement métamorphosé. Malgré cette dure réalité, Kaneaki fit preuve de maturité et endurait sereinement les incessantes sautes d'humeurs de son maître. Se faisant battre pour un rien, il ne bronchait pas un doigt. Bien au contraire, il trouvait la force de soutenir son maître et ce, même couvert de sang. Sa gratitude envers Haruo était si grande qu'il n'envisageait pas une seule fois de s'opposer à lui. Après tout, il était l'homme qui lui avait si gentiment offert la liberté. Et même s'il était à présent différent, Kaneaki se promettait de rester auprès de lui éternellement.
Au fil des années, Kaneaki avait gagné en maturité et avait compris que ça ne servait à rien d'apporter des ennuis à son maître. Il était très obéissant et se pliait totalement aux exigences de celui-ci car il avait enfin saisit qu'il devait être éternellement reconnaissant envers l'homme qui avait pris soin de lui durant tout ce temps.

Et le changement fait place à la routine.

Les années passèrent et Kaneaki avait à présent 17 ans. La relation qu'il entretenait avec son maître était très glaciale mais, il s'était habitué à cette situation.

Et le malheur frappe un jour ou l'autre.

La veille de ses 18 ans, Kaneaki avait eu la permission de s'absenter un moment afin d'aller faire quelques courses. Bien entendu, il avait pris soin de dissimuler ses attributs animales sous des couches de vêtements pour éviter les querelles. En tant normal, la journée devait se terminer dans une bonne humeur générale. Comme chacun de ses anniversaires, il mangerait un gâteau aux fraises fait maison avec son maître, avant d'ouvrir son cadeau. Il se doutait assurément que ce jour resterait ancré dans sa mémoire. Cependant, il ne s'imaginait en aucun cas qu'il serait riche en rebondissements douloureux.


Quelques jours plus tard,
une voisine alerta la police pour se plaindre d'odeurs nauséabondes dégagées par l'appartement dans lequel logeaient Kaneaki et son maître. On apprit plus tard dans les journaux qu'un homme du nom de Haruo Ume avait mis fin à ses jours en se tranchant la gorge dans sa salle de bain. La police retrouva sur place un neko totalement désarçonné par les évènements et, c'est avec dédain qu'elle ne se gêna pas pour « jeter l'animal en cage ».

Du haut de ses 18 ans, un jour rude d'hiver, Kaneaki se retrouvait à nouveau cloîtré entre les murs d'un magasin où il serait encore vendu comme simple animal de compagnie.
Toutes ces années à rechercher des réponses à ses questionnements concernant sa famille et son passé. Rien ne s'était encore éclairci. Il fallait également trouver une explication au geste désespéré de son ancien maître ...

L'avantage de son sort, c'est qu'il pouvait à présent prendre son temps afin de méditer sur l'entier de son parcours.


Hé, toi, t'es qui au fait ?


Pseudonyme : Kane.
Comment as-tu découvert le forum ? euh... Oublié
As-tu lu le règlement ? Validé par Judikael Death
Comment l'améliorer selon toi ? Il est suffisamment adorable X3
Un petit plus ? /
Quel est le personnage sur votre avatar ? Rokujo miharu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judikaël Death
Neko Rebelle
Neko Rebelle
avatar

Messages : 472
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Kaneaki [Terminé]   Jeu 16 Fév - 11:29

Bien bien bien, tout est bon, je te valide !

Excuse moi du petit temps de retard : )

Bon jeu !

............................................





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kaneaki [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les fiches de présentation :: Présentations des Nekos :: Fiches Validées-
Sauter vers: