Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Lun 26 Déc - 20:56

Il ne fallut pas beaucoup de temps pour arriver à l’hôtel. Il avait choisi pour l’occasion un hôtel quatre étoiles pour se cacher. Un hôtel miteux lui aurait été fatal vu qu’il devait aussi cacher son véhicule. Cet hôtel avait un parking souterrain pour avoir un petit moment de répit et changer de plaque d’immatriculation. La berline noire roula un moment dans le parking alors que le maître observait méticuleusement l’environnement. Il finit par se garer entre une berline et un 4x4. Il ouvrit la porte et fit sortir sa néko avant de vérifier quelque chose, regardant sous l’un des piliers de pierre dans l’allée du parking. La caméra tournait dans l’angle mais il était situé dans l’angle mort. Il fit mine à la néko d’attendre alors qu’il ouvrit le coffre pour sortir une nouvelle plaque d’immatriculation. Il dévissa l’ancienne plaque et la remplaça par la nouvelle en moins de cinq minutes. Il fallait dire qu’il a l’habitude de faire cela vite avant de se faire attraper par la police qui veillait au grain, plus qu’il n’y paraissait. Il s’engagea dans l’allée, faisant signe à l’hybride de le suivre de près. Il marcha pendant un moment avant d’atteindre l’ascenseur du sous-sol et monta au rez-de-chaussée. Bien sûr, dans cette étroite cage de fer, une petite musique d’ambiance passait pour rassurer médiocrement les occupants claustrophobes. Le hall fut pénétré abondamment de lumière. Fushigi dut réprimer un mouvement de recul devant sa domestique devant une telle luminosité qu’il n’appréciait guère. Il alla quand même vers le guichet pour réserver sa chambre, demandant la suite la plus en hauteur libre de l’hôtel. Pour une somme modique de 5000 £, il reçut les clés d’une suite au 13ème étage. Il prit une nouvelle fois l’ascenseur avec de la musique jazzy qu’il affectionnait tant, écoutant le solo de piano. Puis la clochette à l’ouverture des portes métalliques. Il sortit et alla au fond du couloir avant de tomber devant la chambre 1312. Il inséra la clé dans la serrure et ouvrit la porte. Le salon était visiblement spacieux, une baie vitrée débouchant sur une terrasse fleurie où se trouvait une petite table et deux chaises. Le canapé fut face à une télévision à écran plat et une table basse, faisant office de repose pied, sans compter la chaine hi-fi présente à côté d’une bibliothèque pleine d’ouvrages uniques, souvent traitant d’économie pour les hommes d’affaires. La salle de bain était constituée d’une large baignoire et d’un lavabo. Le sol fut un dallage de pierre où une évacuation d’eau était incrustée dans le sol, au centre de la salle de bain, pour éviter les malencontreuses fuites. La cuisine fut munie d’une cuisinière moderne avec hotte et le frigidaire recelait toutes sortes de mets et d’ingrédients pour promettre un repas digne de ce nom, et pour ceux qui n’avaient pas la main d’un chef, ils pouvaient toujours commander des plats au téléphone. Et que dire de l’unique chambre à coucher constituée d’un lit double place, de plusieurs couvertures dans l’armoire de bois et de deux peignoirs. Fushigi fit entrer la néko et referma la porte. Il soupira avant de prendre le poignet de la néko, détacher le collier et le balancer sur la commode. Il posa alors sa veste sur le porte manteau, connaissant la force limitée de Kiyo et posa son chapeau et ces lunettes sur la table basse avant de s’affaler bruyamment dans le fauteuil.

Qu’est-ce que tu attends ? Installe-toi ! Profite et pose ton cul avant que je ne te donne un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Sam 31 Déc - 13:28

Le maître de Kimiyo arriva très vite à un hôtel assez luxueux. Il se dirigea vers un parking souterrain et gara sa voiture. Mr Kurai fit alors descend sa neko et changea rapidement sa plaque d'immatriculation par une autre. Kiyo regardait en silence, toujours un peu retournée par le massacre de tout à l'heure. Elle restait immobile, attendant un ordre. Quand il eut finit, ils se dirigèrent vers un ascenseur peut spacieux pour un hôtel de cette classe. La jeune fille regardait devant elle. Lorsque qu'ils arrivèrent dans le hall, la lumière artificielle était assez aveuglante et Mr Kurai s'arrêta un instant pour s'y habituer, tandis que la neko n'y voyait aucun problème.

Kimiyo attendit que son maître eut payé la chambre pour le suivre une nouvelle fois dans l'ascenseur. Treize étages plus hauts, ils se mirent à suivre un long couloir qui mena finalement à une chambre qui devait être la leur. Ils entrèrent et Mr Kurai, après avoir retiré le bracelet de sa neko, et enlevé sa veste, visita les lieux assez vite. La neko fit de même et put remarquer un grand salon avec une vue plutôt impressionnante, une cuisine dont les armoires étaient pleines de vaisselle, mais pas de nourriture. (elle trouvait cela un peu ridicule, mais jamais auparavant, elle n'était entrée dans un hôtel. la neko en avait juste entendu parler vaguement.) Ensuite, Kiyo avança vers la chambre qui était composée d'un lit double, d'une porte qui devait mener à une salle de bain, et de deux tables de nuit.

La jeune fille retourna donc dans le salon et regarda par la baie vitrée, le paysage urbain. Ils étaient très haut. tel que le monde semblait très petit. Elle entendit un bruit qui n'était qu'autre que celui de son maître, s'affalant dans le canapé avant de dire :

Qu’est-ce que tu attends ? Installe-toi ! Profite et pose ton cul avant que je ne te donne un ordre.

La neko regarda une dernière fois l'extérieur et hocha la tête. Elle se dirigea vers un fauteuil et s'assit dedans, face à son maître. Voyant que le silence se faisait dans la pièce, elle prit la parole :

"Est-ce ici que mon entraînement va débuter ?"

Elle voulait poser un autre question mais se tint à la première, espérant tout de même avoir des explications sur les hommes qui se trouvaient à côté de la voiture de Mr Kurai un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Dim 1 Jan - 18:47

L'assassin ferma les yeux quelques minutes, épuisé par l'ennui latent vers lequel il semblait trainé. Il fallait bien qu'il l'avoue, les hommes de sa trempe ne doivent se compter sur les doigts d'une main, et son sosie ne saurait exister en ce monde. De quoi rêve-t-il? De rien. Il dormait, trouvant au moins un plaisir dans cette activité banale et toujours utile. Mais il dut s'y interrompre, entendant la voix de sa domestique lui rappeler qu'il s'était promis de l'entrainer. En effet, il ne voulait pas de nékos mous et simple esclave sexuel, il voulait l'efficacité d'un démon allié à la dévotion d'un majordome britannique. Il se souvenait alors que lorsqu'il fut encore jeune, vivant dans le manoir familial à Londres, ces domestiques, tous humains, étaient tous capables de tuer de sang-froid, prêt à soutenir leurs maîtres jusqu'à la mort. Fushigi éprouvait une certaine fierté face à cette noble attitude qui se perdait dans l'esclavage des néko alors qu'on pouvait en tirer plus qu'une simple réserve à foutre. En effet, même s'ils pensaient le contraire, Fushigi voyait le néko dangereux, plus efficace et plus agile que l'humain standard.

Il se dirigea vers la cuisine et alla chercher une assiette dans la cuisine qu’il apporta dans le salon. Il s’assied de nouveau avant de lâcher un bâillement. Il regarda alors sa domestique qui semblait déterminée à apprendre ce que le maître lui avait prédit. Soit par la volonté de servir son maître comme il attendait d’elle, soit pour tenter de soutirer quelque chose à Fushigi. Dans tous les cas, elle était la domestique et lui le maître. En tant que Kurai, il se devait de l’apprendre tout ce qu’il savait. Il se pencha vers l’avant, regardant sa néko droit dans les yeux.


Vu qu’on est dans un hôtel, on va éviter les armes à feu pour ne pas attirer l’attention. Se sera des petites techniques utiles pour te défendre sans armes au cas où…

Il prit alors l’assiette et la plaça devant lui, les bras fléchis tenant fermement l’assiette.

Pour commencer un exercice simple pour voir si tu es déterminée ou non. Avec la paume de ta main, tu vas devoir casser cette assiette pour me porter un coup ; il est facile de balancer son poing ou son pied au pif… là je veux que tu vises dans le mille sans poser de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Mer 4 Jan - 10:55

Après une courte attente, Kimiyo remarqua que son maître devait s'être endormi. Elle resta néanmoins debout quelques instants, si jamais ce n'était pas le cas. La neko regarda de nouveau par la baie vitrée. Ils étaient si haut que le bruit de la route ne s'entendait plus. Un calme inquiétant s'était fait dans la chambre alors qu'elle fixait l'extérieur. Dans le ciel, des nuages s'étaient formés, et la lumière qui emplissait la ville s'éteignit peu à peu. es gouttelettes vinrent cogner doucement les vitres de l'immeuble. La sérénité prit fin lorsque Mr Kurai se leva pour aller chercher quelque chose dans la cuisine. Kiyo le suivit du regard. Il fouilla dans les armoires et en sortit un objet. L'homme se dirigea vers la neko, une assiette en main. Il se rassit et commença à parler :


Vu qu’on est dans un hôtel, on va éviter les armes à feu pour ne pas attirer l’attention. Se sera des petites techniques utiles pour te défendre sans armes au cas où…

L'homme prit alors l'assiette dans les deux main et se plaça bien en face de sa domestique. Elle ne comprit pas directement ce qu'elle devait faire mais hocha la tête. Elle préférerait certainement se défendre "à mains nues" :

Pour commencer un exercice simple pour voir si tu es déterminée ou non. Avec la paume de ta main, tu vas devoir casser cette assiette pour me porter un coup ; il est facile de balancer son poing ou son pied au pif… là je veux que tu vises dans le mille sans poser de question.

Kimiyo fit un deuxième hochement de tête. Elle respira un grand coup et fixa l'assiette. La jeune fille souleva sa main et la stoppa au niveau de sa tête, jetant un coup d'oeil sur les yeux de son maître. Puis, elle baissa sa main d'un coup sec, contre l'assiette.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Dim 8 Jan - 20:59

L'hybride avait abattue sa main comme l'aurait fait un karatéka. Effectivement cette manœuvre se serait révélée efficace, si Fushigi avait présenté l'assiète à l'horizontale, comme une planche posée sur deux piles de briques pour reprendre le cliché. Or il l'avait montré l'assiète de face, comme s'il tenait un tableau qu'il exposait. Donc non seulement cette technique n'était pas efficace, mais elle handicapait aussi l'attaquant dans ce cas. L'assiette resta dans ces mains indemnes. Il soupira et reposa l'assiette sur la table basse. Il prit la main de la néko qu'il massa un peu pour faire passer le plus gros de la douleur, usant de la force de ces doigts. Pendant qu'il tenait la main de la néko dans la sienne, il expliquait l'erreur.

Quand je t'ai demandé de casser cette assiette, ce n’était pas comme si je te demandais de casser une planche de karaté... Le moyen le plus simple aurait été de donner un coup de poing, donc ne pas utiliser la gravité pour donner de l'ampleur à ton attaque comme tu viens de le faire.

Il se positionna derrière elle et lui tint les deux poignets afin de gérer ces mouvements pour lui donner l'exemple. Il lui fit tendre le bras droit vers l'avant tandis qu'il fit revenir le bras gauche en arrière avant d'alterner de façon lente pour qu'elle comprenne le geste. Il augmentait la cadence progressivement, avant de la laisser.

Répète ces mouvements, entraine toi à aller plus rapidement et brutalement, tu dois sentir l'air sur tes mains à chaque propulsions. Quand tu seras à l’aise, casse-moi cette assiette qu’on passe à autre chose…

A ces mots il prenait l’assiette et, la gardant toujours entre ces mains, la montrait à la néko attendant de voir ce qu’allait donner ce deuxième essai

[désolé du retard et de la petitesse de ce post]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Dim 15 Jan - 9:16

L'homme regardait sa neko un peu déçu. L'assiette qu'elle avait cognée un peu plus tôt ne s'était pas brisée, ni même fissurée. Rien. Kimiyo se dit qu'elle aurait du frapper différemment car sa main avait touché le bord de l'assiette, et la douleur n'attendit pas de se faire sentir. Elle serra les dents, honteuses, tandis que Mr Kurai posait l'assiette pour prendre la main de sa neko pour la masser. Il fit passer le plus gros de la douleur, et commença à parler en continuant son geste :

Quand je t'ai demandé de casser cette assiette, ce n’était pas comme si je te demandais de casser une planche de karaté... Le moyen le plus simple aurait été de donner un coup de poing, donc ne pas utiliser la gravité pour donner de l'ampleur à ton attaque comme tu viens de le faire.

Lorsque que Fushigi vint se positionner derrière elle, Kimiyo fut un peu étonnée. L'homme lui prit les mains et lui fit tendre un bras, alors qu'il pliait l'autre, et ainsi de suite, allant plus vite ou plus lentement, pendant quelques minutes. Elle comprit qu'il voulait lui montrer ses explications. Ensuite, Mr Kurai lâcha sa neko et retourna prendre l'assiette :

Répète ces mouvements, entraine toi à aller plus rapidement et brutalement, tu dois sentir l'air sur tes mains à chaque propulsions. Quand tu seras à l’aise, casse-moi cette assiette qu’on passe à autre chose…

Cette fois-ci, la neko voulait en finir, alors elle serra les poings, avala sa salive et fixa l'assiette. Kiyo lança son poings droit à l'horizontale, contre l'assiette, son arrêter de la regarder.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Dim 15 Jan - 10:10

La néko appliqua les consignes de son maître à la lettre, frappant l'assiette dans le mille, non pas sans une certaine détermination. Son petit poing avait fendu l'assiette en deux. Il en était épaté intérieurement bien qu'il ne le montrait pas. Il dut faire un pas de côté pour éviter le poing qui ne s'arrêta pas. Il devra lui apprendre la justesse des coups portés à la cible. En effet, en situation de combat, elle pourrait être exposée à quelqu'un qui sait se battre et profiterait de ce genre de coup pour esquiver et lui attrapper le poignet. Elle se trouverait alors en situation de soumission. Mais chaques choses en son temps.Après avoir rangé les restes de l'assiette, il commença à enlever ces gants puis sa chemise, révèlant son torse musclé et usé par les affronts les plus durs. Bien sûr sa pire cicatrice restaient les deux trous présent dans son dos, au niveau de la colone vertébrale. Une cicatrice qu'il ne pourra jamais oublier ni effacer. Il fit craquer sa nuque et ces bras.

C'est très bien Kimiyo. Mais évite de faire des coups prolongés, tu risques de te faire prendre court par l'adversaire et perdre ton avantage offensif. Privilégie les attaques brèves et enchainées.

Il alla dans la cuisine et prit deux nouvelle assiettes. Il s'assura que la néko soit attentive avant de commencer sa démonstration. Il posa une des assiettes sur la table et lança l'autre dans les airs avant de prendre sa position de garde. Les secondes passèrent au ralentit dans son être (je te rappelle il a des réflexes plus important que les autres humains). Une seconde, deux secondes, l'assiette retombait au sol. Il enclancha la détente de son poing et frappa vivement l'assiette, la pulvérisant d'un coup. La seconde d'après il était revenu à sa position de garde. Il fit alors un pas et vint assèner vivement son poing vers le visage de Kimiyo, s'arrêtant à quelques millimètres de son nez. Il retira sa main et se redressa normalement.

Tu vois de quoi je veux parler? Avec des mouvements court tu peux enchainer tes attaques sur plusieurs cibles... tout est une question de contrôle, par exemple le fait que j'ai retenu mon poing avant de t'applatir le nez. Tu dois allier la puissance de ton coup et le contrôle, s'il est trop impulsif tu risques de retourner ta propre force contre toi, mais ça je te l'expliquerais après...

Il prit l'assiette et la montra en évidence à la néko.

Cette fois-ci fait en sorte que je reste immobile, si ton coup est trop puissant et pas assez controlé tu as échoué. Si ton coup n'est pas assez fort, tu échoue aussi...

Il attendit que la néko soit prête pour voir si elle avait assimilé l'information qu'il lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Mer 25 Jan - 20:48

Lorsque la main de la neko atteint l'assiette, l'objet se fendit en deux et Kimiyo ressentit une légère douleur qui vint lui picoter les doigts. Continuée dans sa lancée, elle n'arriva pas à arrêter son coup, et obligea son maître à user de ses réflexes pour s'écarter. Avant que la jeune fille ne comprenne se qu'il se passait, Mr Kurai avait déjà attrapé le poignet pour prendre l'avantage. L'homme lui lâcha le bras pour ranger les débris de porcelaine imitée. Kiyo le regarda étonnée, il n'avait pas dit un mot entre temps. Lorsqu'il fut revenu, Fushigi retira sa chemise, et ses gants. Elle remarqua qu'elle ne l'avait jamais vu torse nu, et qu'elle fut surprise de voir sa musculature. Bien qu'elle sache qu'il était fort, et très entraîné, elle n'avait jamais fait le rapprochement. Il prit la parole :

"C'est très bien Kimiyo. Mais évite de faire des coups prolongés, tu risques de te faire prendre court par l'adversaire et perdre ton avantage offensif. Privilégie les attaques brèves et enchaînées."

Sur ce, il retourna à la cuisine pour prendre deux autres assiettes. Fushigi en posa une sur la table, et garda l'autre en main, jetant un coup d'oeil vers sa neko. Il lança l'assiette en l'air alors que Kimiyo regardait le spectacle attentivement. A peine moins de cinq secondes ont dû passé, et pourtant, dans ce laps de temps, on pouvait, si on observait de très près la scène, remarquer la technique dont faisait preuve l'homme. Il se mit en position pour ensuite placer son poing de manière à fracasser l'assiette au moment où elle retombait, et passait à hauteur de sa main. Ensuite, à peine une fraction de seconde plus tard, Mr Kurai avait déjà pris une autre position pour ensuite envoyer son poing directement vers le visage de la neko. Entre-temps, elle ne réagit pas. Passionnée par cette preuve de vitesse et de concentration. Ce n'est que quand la main s'arrêta à quelques millimètre de son visage, qu'elle remarqua que le temps avait repris son cours normal.

"Tu vois de quoi je veux parler? Avec des mouvements court tu peux enchainer tes attaques sur plusieurs cibles... tout est une question de contrôle, par exemple le fait que j'ai retenu mon poing avant de t'applatir le nez. Tu dois allier la puissance de ton coup et le contrôle, s'il est trop impulsif tu risques de retourner ta propre force contre toi, mais ça je te l'expliquerais après..."

Nonchalamment, l'homme reprit la deuxième assiette tandis que Kiyo hocha la tête, d'un air déterminé. Elle recula d'un petit pas pour avoir un meilleur appuis et attendit que son maître lui donne l'autorisation d'essayer encore une fois :

"Cette fois-ci fait en sorte que je reste immobile, si ton coup est trop puissant et pas assez controlé tu as échoué. Si ton coup n'est pas assez fort, tu échoue aussi..."

La neko serra les poings et réfléchit un instant pour se concentrer à mesurer son coup. Elle pris la position que Mr Kurai lui avait apprise un peu plus tôt et fixa l'assiette. Après quelques secondes, Kiyo lança son poing le plus fort possible, et lorsqu'il toucha l'assiette, tenta de l'arrêter. Bien qu'elle n'était qu'une simple domestique, réduite à faire le travail ménager sans poser de question, intérieurement, elle espérait ne pas décevoir son maître pour que son estime à propos d'elle puisse remonter. Néanmoins, il lui arrivait de se demander quelles étaient les pensées de Fushigi par rapport à elle. Bien entendu, s'il en avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Sam 28 Jan - 6:57

Fushigi observa avec attention le coup porté par la néko, sa progression, estimant approximativement la puissance qu'elle utilisait pour propulser le coup. Elle allait de nouveau à fond, il se tenait alors prêt à esquiver et attrapper de nouveau son poignet au moment où son poing franchirait l'assiette. Le poing percuta l'assiette, la brisant en deux, puis s'arrêta net. L'assassin constatait que, bien qu'imparfait, l'hybride avait compris ce qu'il attendait d'elle. Il posa les débris de l'assiette brisée sur la table. Il ne pouvait que reconnaitre qu'elle assimilait bien ce qu'il lui enseignait, mais la théorie est bien simple face à la pratique, et cela risquait de se faire sentir face à un adversaire étranger. Après tout, même s'il était un assassin professionel, il était le maître de la néko, donc familier à elle. Il devait tenir compte de ce facteur avant de lui demander toute tâche à risquer. Il la regarda alors.

C'est pas mal... mais songe à retravailler ça quand on sera rentré. Maintenant enlève ta robe et tes chaussures. Tu comprendras bien assez tôt.

Il attendit alors qu'elle enleva sa robe. En effet, il allait lui enseigner le principe des prises et des faiblesse des corps humains et nékos. Pour cela elle devait laisser au moins paraitre son abdomen en évidence, même si elle portait un soutien gorge, cela n'était qu'un détail... Mais une robe ne saurait être approprié dans un endroit restreint si elle devait faire des mouvements de jambe important. Il ne lui aurait demander de retirer que le haut si elle portait un jean... en même temps, c'était lui qui lui fournissait sa garde robe, il assumait donc. Lorsqu'elle eu enfin enlevé sa robe, Fushigi croisa les bras, continuant de la regarder d'un regard neutre... s'apprettant à demander à la néko la question basique... se préparant à entendre pour une n-ième fois la même réponse.

Bon nous allons voir les différentes faiblesses "en commun" à exploiter pour prendre le dessus sur l'adversaire... Frapper à un point précis et vulnérable mène l'adversaire en déroute et tu peux saisir l'occasion de l'achever ou de fuir... Donc, connais-tu un endroit à exploiter pour me faire plier?

Il s'attendait bien à ce que la néko désigne l'entrejambe. Effectivement, se faire frapper à cet endroit est redoutable pour la plupart des hommes et donc permet aux gens de prendre vivement l'avantage sur un adversaire masculin... mais ce point peu se voir renforcé, absent chez les adversaires féminin, au même titre que les seins, ou la queue féline chez les hybrides. Les véritables faiblesses ne résidaient pas en ces appendices... et ça les autorités ne le savaient que trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Mar 7 Fév - 18:23

Lorsque Kimiyo eut stoppé son poing, elle le ramena plus lentement vers elle. Fushigi la regardait. Il rangea les débris d'assiette tandis que la neko attendait de savoir si elle avait bien frappé l'assiette. Pendant ce court instant, elle remarqua deux cicatrices dans le dos de son maître. L'envie de lui demander la raison de ces blessures lui pendait aux lèvre, mais Kimiyo se retint de les poser. Elle attendit juste qu'il ait fini pour continuer le 'cours' :

C'est pas mal... mais songe à retravailler ça quand on sera rentré. Maintenant enlève ta robe et tes chaussures. Tu comprendras bien assez tôt.

Légèrement surprise, Kiyo hocha la tête et retira ses chaussures, qu'elle posa près du canapé. Elle s'attaqua ensuite à la robe, retira son tablier et défit les boutons de sa chemise. Mr Kurai attendait tranquillement. La neko se demandait toujours pourquoi elle devait enlever ses vêtements, car elle n'avait pas l'habitude de se mettre en petite tenue devant qui que ce soit. Néanmoins, elle était obligée d'accepter l'ordre de celui à qui elle appartenait. Lorsque qu'il ne lui restait sur le corps que son soutien-gorge et sa petite culotte, elle regarda Fushigi et remarqua son regard neutre. Elle fut vexée de ce manque d'attention qui démontrait qu'elle était une fille banale, mais tout de même rassurée des intentions de l'homme. Il prit la parole :

Bon nous allons voir les différentes faiblesses "en commun" à exploiter pour prendre le dessus sur l'adversaire... Frapper à un point précis et vulnérable mène l'adversaire en déroute et tu peux saisir l'occasion de l'achever ou de fuir... Donc, connais-tu un endroit à exploiter pour me faire plier?

Kimiyo ne dût pas réfléchir bien longtemps avant de trouver où frapper pour gagner l'avantage. Evidemment, elle connaissait le point faible de tous les hommes et elle savait que Fushigi connaissait déjà la réponse qu'elle donnerait. Alors elle montra l'entre-jambe de son maître du doigt, restant muette. Elle était assez impatiente de découvrir la suite du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Mer 15 Fév - 3:56

Fushigi ne fut nullement étonné de la part de son hybride. Cette réponse était la réponse typique de tout les gens qui se ruent dans le tas car ils ne savent ni se défendre ni se battre. Effectivement, chez un homme, l'entrejambe est très sensible mais elle n'est pas la zone la plus sensible. L'assassin était aussi un expert de la torture, il ne le savait alors que trop bien. Manque de pot pour l'adversaire qui choisirait cette option, Fushigi avait déjà été touché à cet endroit des centaines et des centaines de fois, s'étant endurci à force. Il se décida d'approcher d'elle et lui donna un bref coup de genou entre les jambes. Bien sûr il savait bien qu'elle s'en relèverait plus vite que s'il l'avait fait à un homme.

Sa fait pas vraiment effet sur toi hein... tout comme je pourrais presser ta poitrine et t'écraser la queue pour prendre l'avantage alors que toi tu te contenterais d'un coup aussi faible... c'est pour cela que j'ai parlé de faiblesse "en commun"...

Il saisi son poignet vivement, pressant sa main vers l'avant bras et rammenant son poignet dans son dos. La manoeuvre "B-ABA" de l'arrestation chez les flics locaux. Il ne l'avait pas appris des forces de l'ordre bien sûr, il l'avait appris cette manoeuvre très tôt, à neuf ans, sous l'autorité de son père. Il ne força pas ces mouvements pour éviter d'endolorir d'avantage la néko. Elle avait du le remarquer: plus on se débat dans ces conditions, plus vite on s'épuise et la force devient alors un handicap vu la faiblesse exploitée. Pour étayer son argument, il posa la pointe de son pied derrière le genou avant de légèrement pousser afin de la faire s'agenouiller facilement, gardant emprise sur le poignet de la néko qu'il posait contre le dos de celle-ci. Voilà sur quoi se basait la faiblesse commune, et cela un assassin se devait de le savoir: avoir une connaissance du corps humain, connaitre chaque faculté de chaque organe, le cibler et s'en emparer afin de plier la cible à sa volonté. Dans les cas basique de l'assassinat avec fusil de précision, la partie du corps ciblée demeure la tête, abitant le cerveau, centre de commande de la casi totalité du corps humain. Bien sûr, au corps à corps, les cibles pour prendre l'avantage étaient maléables celon le sexe, l'endurance et la santé de l'individu... mais il existe pourtant des cibles qui demeurent fixes. Fushigi fini par relever la néko avant de lui lâcher le poignet.

Les articulations... un moyen basique de prendre l'avantage sur son adversaire et, comme tu viens de le voir, plutôt facile... Les hommes, les femmes et les nékos sont tous sensible au niveau des articulation: le poignet, les coudes, les genoux, les chevilles. On beau être néko ou humain l'articulation des bras et des jambe connait une limite, outre passé cette limite, tu te casse le bras ou la jambe. Qu'importe la force ou la corpulence de ton adversaire, cette limite existe et est à exploiter.

Il lui tendit alors le bras.

Essaye de mettre cela en pratique, maîtrise moi, profite des articulations pour t'aider à me mettre à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiyo Kayase
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 20
Localisation : Toujours près de toi

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Ven 2 Mar - 21:26

Lorsque Kimiyo donna sa réponse à son maître, celui-ci ne la gratifia même pas d'une expression. Il attendit quelques instants, tandis qu'elle me demandais si c'était bien elle, ou alors si le temps s'était arrêté. Il semblait avancer à une allure bien plus lente que normalement. Kiyo avais un peu faim. Elle pensa soudainement à une chanson qui était passée dans le hall de l'hôtel quand ils venaient d'arriver. C'était une chanson calme, et pour le peu qu'elle connaissait l'anglais, elle était triste. La neko était perdue dans ses pensées quand soudain, elle reçut un coup dans l'entre-jambe qui la fit se plier un peu. Elle se releva et regarda son maître dans les yeux :

Sa fait pas vraiment effet sur toi hein... tout comme je pourrais presser ta poitrine et t'écraser la queue pour prendre l'avantage alors que toi tu te contenterais d'un coup aussi faible... c'est pour cela que j'ai parlé de faiblesse "en commun"...

Sur ce, la neko hocha la tête. Son entre-jambe, comme il venait de lui dire, ne lui faisait déjà presque plus mal. Elle avait quand même été surprise, mais si elle le lui disait, il répondrait certainement "Tu ne dois jamais perdre ta concentration. Là encore, ce serait un moyen de donner l'avantage à ton adversaire." Ca elle le savait, cependant, elle n'était pas une tueuse, loin de là, bien qu'elle devrait s'endurcir si elle voulait rester en vie. Si il savait qu'elle dessinait, il lui prendrait sûrement son carnet. Kimiyo ne voulait pas risquer ça.

Le temps qu'elle y pense, Fushigi avait encore démontré que sa neko devait être un peu plus attentive. Il lui prit le bras et le lui mit derrière son dos, la main vers le haut, de façon à se que Kiyo ne sache plus rien faire. Elle comprit vite que se défendre était une mauvaise idée donc elle se laissa faire. Mr Kurai lui donna un coup dans l'articulation du genou pour qu'elle plie. Kiyo était donc entièrement soumise. Elle regarda son maître. Il était concentré. Comme elle voulait faire de son mieux, Kimiyo essaye de se défendre avec ses pieds, mais elle glissa. Heureusement, il ne semblait n'avoir rien remarqué. Ouf. Son maître releva donc la jeune fille et lui rendit son poignet qu'elle massa un peu.

Les articulations... un moyen basique de prendre l'avantage sur son adversaire et, comme tu viens de le voir, plutôt facile... Les hommes, les femmes et les nékos sont tous sensible au niveau des articulation: le poignet, les coudes, les genoux, les chevilles. On beau être néko ou humain l'articulation des bras et des jambe connait une limite, outre passé cette limite, tu te casse le bras ou la jambe. Qu'importe la force ou la corpulence de ton adversaire, cette limite existe et est à exploiter.

La neko le regarda attentivement. Depuis qu'elle était arrivée chez lui, Kimiyo n'avait cesse de se poser des questions sur lui, sur sa politesse bien qu'il était un tueur en série. Sur la raison de son choix. Vu ce à quoi elle allait servir, Fushigi aurait mieux fait de prendre une dure à cuire, une neko rebelle mais néanmoins facilement influençable par les coups, ou encore la nourriture. Mais non. Il avait choisit une parfaite neko totalement soumise malgré elle. Elle l'aimait bien Kimiyo. Ce maître. Il était assez calme et polit. Jamais il ne l'avait frappée, ou encore insultée. Il n'était pas brusque. la neko était contente d'avoir choisi de rester. Il reprit la parole :

Essaye de mettre cela en pratique, maîtrise moi, profite des articulations pour t'aider à me mettre à terre.

Elle s'avança et lui prit le poignet pour le mettre derrière son dos, comme il avait montré plus tôt. Kimiyo tint fermement la main pour ne "puisse pas se dégager" Bien qu'elle savait qu'il n'avait qu'à faire un mouvement pour prendre l'avantage. Elle essaya ensuite de lui donner un coup dans le genou, pour le faire plier pareillement à elle, en espérant que se qu'elle faisait était juste.

Heu, bah voilà, pour me faire pardonner, je te donne un zoli post bien long comme tu les aimes ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoslife.forumgratuit.be/
Fushigi Kurai
Maître
Maître
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   Ven 16 Mar - 22:09

La néko appliqua les faits et gestes du maître comme si se fut son reflet dans un miroir. Il pouvait constater qu'elle assimilait bien les informations, ce qui pouvait être utile pour gagner du temps sur l'entrainement. Il se fit alors plier comme s'il se fit maîtriser par lui-même, mise à part quelques détails qui le rassurait un peut quand à son caractère unique. Effectivement ce qu'il avait montré à l'hybride était bien plus conventionel que les coups dont il avait l'habitude de donner. En effet ces attaques ont toujours pour but l'élimination, abattant toute sa fureur et sa folie sur la cible afin de la faire souffrir tout du long, privilègiant les morts lentes. S'il aurait réellement montré à l'hybride comment se battre pour être digne de servir un Kurai, elle aurait surement prit ces jambes à son coup. Bien sûr Fushigi ne saurait perdre une domestique, telle qu'elle soit. Le temps lui manquait en ces heures de tourments, et la moindre aide lui serait la bienvenue... et puis quelle ironie serait de perpétuer une tradition dont il avait vouer l'enfance à étouffer.

L'humain dut s'agenouiller à cause de la manoeuvre de son hybride, gardant ces mains sous son emprise. Il gloussait intérieurement, heureusement qu'il ne lui avait pas appris à maîtriser l'adversaire à sa façon. Le temps viendra surement où il lui enseignera plus que se défendre. Pourquoi? Parce qu'en ce monde, se défendre c'est déjà riposter, la riposte étant la réponse de l'attaque, elle se doit d'être rendue au centuple pour trouver son apogée... mais si l'on se bride à cette mince limite qu'est le refus de tuer, l'on ne se fera pas aduler par l'adversaire. Fushigi connaissait bien trop la nature humaine pour oser prétendre le contraire. Il regarda droit devant lui, ne cillant pas des yeux, pour finalement regarder sa domestique dans les yeux puis à nouveau devant lui. L'image de ces jambe tentant de se débattre alors qu'il lui fit la prise lui revint en tête. Il se demandait s'il devait lui apprendre cela d'un trait ou le lui apprendre peu par peu. Il réfléchit un moment avant de parler de nouveau.


Quand tu es en situation de soumission, cela est similaire à ce que tu sois en echec... pas encore mat. Plus tu te débat de manière anarchique, moins tu as de chances de t'en sortir. Pour cela il faut se concentrer, garder son calme et définir les membres qui vont te sauver... je vais te donner un exemple. Actuellement tu es en train de me soumettre, tu as même limité l'usage de mes jambes... mais pourtant il existe milles façons de me sortir de là... je vais te montrer la plus facile.

Il déplia alors légèrement la jambe gauche, laissant assez d'espace pour déplier promptement sa jambe droite, tourner sur la pointe de son pied gauche tout en s'aidant de son corps pour donner de l'élan, puis de son pied droit, assèner un croche-pied à l'hybride, pas trop fort pour ne pas lui briser la cheville, assez fort pour la faire tomber. Une fois l'équilibre de la domestique perdue et donc libéré de son emprise, Fushigi fit violement volteface donnant l'illusion d'assener un poing au niveau du ventre. Finalement il plaqua sa main sur son ventre pour l'empècher de se retrouver nez à terre, plaçant la main un peu au dessus du nombril. Il la redressa avant de toucher de nouveau cette zone.

Ceci est ton plexus solaire, la zone de transition de nombreux nerfs. Un coup bien placé permettrait de sonner le premier adversaire à ta porté. Note qu'un coup donner au niveau de la gorge peut aussi assomer, voir être fatal s'il est trop violent: au niveau de la gorge tu as la trachée, principale entrée d'air, et la nuque, réseau nerveux connectant le cerveau à la moelle épinière. Ces deux zones te permettront de mettre à terre le moindre adversaire en un coup... Mais avant de poursuivre, mieux vaux faire une pause, je tiens pas à ce que tu t'épuises trop et te servir de ce prétexte pour ne pas me servir.

Il prit la robe de la néko et la lui donna. Lui au contraire, déjà torse nu, était parti pour se déshabiller. Il ramassa ces affaires, les foutant dans un coin.

Je vais me baigner, commence à préparer un truc. Je te laisse une demi heure, ensuite tu viendras me laver le dos.

Sur ces mots, il prit le chemin de la salle de bain. Il y fit couler l'eau chaude puis se déshabilla afin de rentrer dans l'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Relax... take it easy... [Pv. Kimiyo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.02/07.L.Purple Mood Bar - Relax, take it easy
» TAMSALEK → relax, take it easy.
» easy come easy go ♠ jesse st james
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: