Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]   Mer 23 Nov - 16:17

Cela faisait maintenant plusieurs mois que le pauvre Krimi croupissait dans une des plus petites cages du fond qu'il restait. Bien évidemment, il n'a toujours pas oublié son père... Et il ne l'oubliera certainement jamais, mais si ce n'était pas le cas, ça lui prendrait bien plusieurs années. Son esprit était embrouillé, comme son papa ne lui a jamais dis le fond de sa pensée, il ne trouvait pas le pourquoi du comment. Ca le préoccupait nui et jour. Comment avait-il osé faire cela à son propre fils en plus ? Il ne l'aimait peut-être pas tellement... Avait-il besoin d'argent ? A moins que c'était une autre forme de punition et donc que le neko avait été trop loin à un moment ? Même s'il ne se souvenait pas avoir fait une quelconque bêtise qui dépassait les bornes, son progéniteur devait avoir ses raisons. Et ce à quoi pensait Krimi n'était pas si faux, mais en même temps il avait un peu tort car il ignorait la vraie raison qui l'a poussé à faire cela. Et il valait mieux pour lui qu'il ne le sache jamais. M'enfin...

Il était en boule, au fond du peu d'espace dont il disposait, un peu contre le mur, il se trouvait vraiment tout au fond du « magasin ». Sur les côtés, il ne pouvait rien voir parce qu'il y avait des plaques de fer à la place des barreaux. C'était certainement un mal pour un bien, comme ça il ne pouvait pas voir les têtes d'enterrement que tiraient les autres nekos... Ou bien l'état dans lequel ils se trouvaient, souvent, ça fait peur à voir. Le petit Kimi avait les yeux entrouverts, il était fatigué à attendre le jour où la punition serait terminée. Il voulait rentrer chez lui et être le plus exemplaire de toute les fils qu'un père aurait toujours rêvé d'avoir. Visiblement le chaton n'avait toujours pas compris qu'il était condamné à être un esclave.

Comme il n'avait pas grand chose à faire de ses journées, il écoutait les rares discutions qui avaient lieu non loin de lui. Souvent, elles provenaient des autres nekos qui se plaignaient énormément chaque jours. Mais il y avait aussi des humains qui marchandaient avec le proprio... pour acheter des hybrides... Le rouquin ne comprenait pas vraiment. Il ignorait tout de ce monde dans lequel il était tombé... Mais ça ne serait tarder. Il fatiguait de plus en plus, épuisé par l'ennuie mortel qui occupait toutes ses journées. Il décida de se tourner, dos à « l'extérieur », où quelques fois, il arrivait à percevoir les humains passer devant lui. Tous l'ignorant royalement bien entendu. Il décida donc de faire de même, après tout, ça ne dérangeait personne. Il restait en boule, en même temps il n'avait pas trop le choix niveau positions à adopter là-dedans. Mais cela finissait vraiment par lui faire mal et lui donner des courbatures. Malheureusement, il ne pouvait rien y faire. Il se mettait aussi tête au mur pour entendre le moins de bruit possibles... Il voulait dormir en paix sans qu'on le perturbe. Il commençait à fermer les yeux, voulant vraiment reprendre du repos et récupérer ses heures de sommeil... Le pauvre petit ne dormait que quelques heures part nuit. Sûrement quatre maximum, et souvent pas très complètes... Il n'en pouvait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Asano N. Ryûto
Maître
Maître
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 20
Localisation : Pas loin de toi ♪

MessageSujet: Re: Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]   Jeu 8 Déc - 7:54

    Quel ennui.. Rester chez soi, seul.. Asano en avait marre, mais vraiment marre. Il décida donc de sortir aller se chercher un neko. Un mâle. Connaissant l’orientation d’Asano, on pourrait trouver ce choix tout à fait normal. L’humain se leva de bonne humeur. Il alla se préparer et, en tout homme qui se respecte, s’habilla de la meilleure des façons. Il faisait plutôt bon, une belle journée d’été qui commençait ! Un jean moulant et une chemise blanche à moitié ouverte laissée voir son beau torse tout ça rejoint par de belles chaussures noires. Un look simplet mais qui lui allait à ravir. Il coiffa ses beaux cheveux violets, prit le temps de boire un café, mit une veste en cuir sur le dos et sortit, un grand sourire au coin des lèvres.

    Sur la route de l’animalerie, des souvenirs lui revinrent. Pas des bons.. Il se rappela le temps où quelqu’un d’autre occupé sa maison, un Okami, un mâle aussi. Il était grand, presque plus grand qu’Asano, il était aussi très beau. Il se trouvait aussi qu’il était très protecteur avec l’humain.. Il se souvenait du moindre détail de l’accident.. Ils habitaient dans une maison vraiment magnifique. Très grande, très spacieuse. L’hybride et lui voulaient sortir, seulement, au dernier moment, l’humain décida de rester là, devant le télé, devant un bon film. Quelle erreur.. Ils n’entendirent ni ne virent les trois personnes qui avaient fait ça, c’est au bout d’une grosse demi-heure qu’ils comprirent qu’on avait jeté de l’essence sur la maison.. Il était trop tard, la maison avait commencé à brûler et les portes étaient condamnées. Asano eut de la chance.. L’Okami le fit sortir par la fenêtre en le portant, seulement il n’eut pas le temps de sortir lui-même.. L’humain appela les pompiers, les ambulances.. C’était trop tard, il était mort.. Autour du coup de l’hybride se trouvait un médaillon, avant de laisser les ambulanciers l’amener à la morgue, il prit le collier et le mit. Il se promit de ne jamais l’oublier.. Ils s’aimaient.. Asano pensait encore très souvent à lui et passait régulièrement à l’endroit où il était enterré afin d’y déposer des fleurs..

    L’humain se reprit, il se surprit en train de serrer le médaillon de sa main droite et d’effacer ses larmes qui coulaient par vagues de la main gauche..

    *Merde..*

    Il souffla longuement et quand il vit l’animalerie, il s’approcha rapidement. Ses yeux étaient encore rouges mais lui allait mieux. Asano entra, regarda les cages et alla directement voir le proprio du magasin, si on peut appeler ça comme ça.. Il lui décrit l’hybride idéal, celui qu’il voulait (tout le contraire de son ancien Okami..).. Le vendeur lui montra une cage tout au fond de l’animalerie. Elle était petite, étroite.. Il s’étonna que quelqu’un puisse rester là-dedans. Il lui décrit très très rapidement celui-ci. Le neko s’appelait Krimi, il a 16 ans.. Apparemment pour le reste il devra se débrouiller.. L’humain se dirigea vers la cage indiquée et s’accroupit devant celle-ci. L’hybride était dos à lui, collé contre le mur. Il ne savait pas trop comment s’y prendre, il se contenta de se racler la gorge..

    « Euh.. Krimi ?.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryusei-rocket.jdrforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]   Jeu 26 Avr - 13:40

Le pauvre petit neko trouvait vraiment le temps long... Et ses journées passées à ne rien faire et rester bloquer dans une minuscule cage le fatiguaient bien plus que s'il restait dehors ou du moins en liberté à courrir partout comme un petit qui découvre l'extérieur pour la première fois de sa vie sur pattes. Krimi se disait que le vendeur pourrait s'occuper un peu d'eux, qu'il pourrait au minimum engager quelques personnes qui devraient les faire sortir prendre l'air peut-être une fois par semaine... Ou même par mois, après tout c'était mieux que rien. Peu lui importait de devoir porter une museaulière, une laisse et de quoi lier ses poignets entre eux vu qu'aux yeux de tous les autres humains les nekos ne sont que de stupides bêtes parmis tant d'autres qui sont nées pour leur obéir au doigt et à l'oeil. Le petit roux aurait aimé que tout ceci en soi autrement... Que la vie ai été un peu plus rose pour tous. Mais ça personne n'y peut plus grand chose maintenant... Et "Dieu", le créateur de la vie sur Terre, ne peut maintenant s'en prendre qu'à lui-même pour ce qu'il a créé: un monde de désespoir voué à sa perte et à son auto-destruction. Et biensûr, peu importe ton degré de croyance à son égard, bien que tu l'implorera de toutes tes forces, il ne te viendra jamais en aide. Si la chose que tu espère s'exauce, ce ne sera que le fruit du hasard, ne pense donc même pas à le remercier... car il ne fait que se jouer de toi. Telle est la vérité selon le jeune chaton qui a tant prié sans jamais rien avoir en retour à part un abonnement aux coups de fouet...

Il est maintenant 15h00... Le clocher de l'église venait de retentir, il était tellement énorme que tout le centre ville pouvait l'entendre même à l'intérieur d'un magasin. Chaque jour lui paraissait toujours plus long que les autres... Devoirs toujours attendre indéfiniment la venue d'un maître qui d'ailleurs, soit ne fait même pas attention à lui, soit ne le choisit pas pour telle ou telle raison, soit repart aussitôt après n'avoir pas eu de coup de foudre physique pour un des chats... Les humains étaient vraiment des êtres bien difficiles et sans états d'âme. Ils étaient même encore plus cruels lorsqu'ils faisaient espèrer à des nekos qu'ils allaient les prendre alors qu'ils n'étaient là que pour s'amuser de voir la tristesse sur leur visage... Et la honte de les avoir crus. Le jeune neko était toujours plus triste pour eux... Ca lui fendait le coeur. Il savait maintenant qu'il ne devait pas faire confiance aux humains... Mais sa naïveté allait certainement l'emporter sur le reste.

Il était maintenant en train de partir pour le pays des rêves avec toute la fatigue accumulée. Il n'y avait peut-être que cette manière qui lui permettait de bien dormir une fois sur trois longues et interminables semaines. Mais ça y est... Encore un élément perturbateur ! Et cette fois-ci c'était à lui que l'on s'adressait, ce n'était vraiment pas le moment. Il se redresse donc tant bien que mal, mollement. Ses yeux sont dotés d'énormes cernes et son petit corps est tout gelé, ce qui démontre bien encore une fois de plus les conditions dans lesquelles tous les nekos de l'animalerie vivent... ou survivent plus exactement, en plus du peu de nourriture et d'eau qu'on leur donne. Il observe un peu plus l'homme face à lui lorsqu'il l'appelle par son prénom, se demandant ce qu'il lui veut parce qu'il y a très peu de gens qui vont se renseigner pour un neko en particulier au près du marchand.

- " O-oui monsieur ? "

Il était assez intimidé et honteux de par la voix toute faible et enrouée qu'il a eu en lui parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me gardera-t-il pour ce que je suis ? [PV: Asano N.Ryûto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je préfère être détesté pour ce que je suis, qu'être aimé pour ce que je ne suis pas" — Kiril
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» [Délire] Quel Vocaloid êtes vous ?
» [TERMINEE] Pour la plupart, je suis le Chat Potté, hors la loi.
» Pour toi je ne suis que l'ignorante sauvage [Pv : Misto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: