Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pluie... { Julia William }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haru Yokimori
Maître
Maître
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: La pluie... { Julia William }   Mer 19 Oct - 21:29


LA PLUIE...
&& un musée bondé de monde.


Il pleuvait. Encore et toujours. La plupart du temps, la capitale était ensoleillée, mais pas aujourd'hui. La semaine n'avait pas été riche en soleil, ça c'était sûr. Et c'était bien dommage. Tout cela ne faisait que rappeler de mauvais souvenirs. Mais passons. Haru n’aime pas la pluie. Il avait prit un parapluie en sortant, mais il ne s'en servait pas. Il préféra laisser les gouttes d'eau s'insinuer à travers sa peau, couler le long de ses bras pour lui glacer le bout des doigts. C'était ce genre de sensation qui le faisait se sentir vivant. Et il aimait ça. Car il avait rarement eut l'occasion de se prouver à lui-même qu'il existait. Pourquoi était-il sorti de chez lui ? Bonne question. Lui-même ne le savait pas. Il sentait un grand vide en lui, comme si plus rien ne pouvait l'atteindre. Lui faire du mal, le faire sourire ou je ne sais quoi. Plus rien. C'était un grand vide qui hurlait en lui, lui faisant oublier toutes les misères du monde. Il n'en était pas victime, de ces misères, mais même s'il était bien friqué, la vie n'était pas tendre avec lui. Il n'était jamais joyeux et ne souriait jamais. En bref, cela résumait la passionnante vie d’Haru Yokimori. Et il avait la fâcheuse manie de sortir seulement les jours de pluie. Il ne le faisait même pas volontairement. Mais au fond, où est l'intérêt de débattre intérieurement à ce sujet ? Haru était incompréhensible pour les autres comme pour lui-même.

Il était vêtu d'une chemise blanche avec une petite veste de cuire noire. Il était toujours bien habillé. Que ce soit avec un costard fait sur mesure ou avec le kimono en gaze de soie qu'il portait seulement quand il était chez lui, une certaine classe se dégageait de sa personne. Un charisme naturel. Bien qu'en général, les gens évitaient de venir lui parler. Et il n'allait pas s'en plaindre, étant donné qu'il n'aimait personne. Enfin, pratiquement personne. Mais pour l'heure, ce qu'il aimait et ce qu'il n'aimait pas, ça lui volait un peu à deux cent kilomètres au dessus de sa tête. Il s'en foutait royalement en l'occurrence. Et en état de je-m'en-foutisme, Haru perdait toute logique. Il pleuvait, il avait un parapluie. Mais fermé le parapluie bien sûr. Normal n'est-ce pas ? Il aurait juste fallu rajouter I'm singing in the rain en fond sonore et c'était parfait. Ou presque. Parce que comme je l'ai dit, Haru était vide et par conséquent il n'y avait rien de joyeux à le regarder. Il marchait, les yeux rivés sur l'infini, sans se soucier de là où il allait.

Le musée. Un endroit où il allait fréquemment. Autant pour réfléchir qu’admirer les œuvres d’art des peintres comme De Vinci, Courbet, Picasso, Seurat et autre… L’art, une chose bien peut admirer de nos jours. Haru, pour sa part, aime l’art dans toute sa splendeur. En passant par la sculpture au tableau, il les connaît presque toutes. Les œuvres tels que « Deux frères » de Picasso ou encore « La Joconde » de De Vinci, il pourrait les regarder durant des heures sans se fatiguer. Il vous reprendra aux moindres erreurs que vous pouvez dire sur tout ça… Effrayant un peu, non ? Il marcha lentement vers cet endroit calme pour, enfin, pousser la porte lentement et pénétrer dans son « havre de paix ».

Il passa sa main dans ses cheveux noirs pour les remettre en place, car ils commençaient à tomber et à se coller à son visage, et il n'aimait pas ça. Mais sa chevelure resta ébouriffée malgré la pluie, étrangement, rien ni personne ne pouvait venir à bout de ses épis. Mais là, il se rendit compte que beaucoup de gens était venus se réfugier de la pluie, qui tombait maintenant depuis un moment, dans cet endroit. Il n’aimait pas les gens. Il avança rapidement, voulant au plus vite sortir de ce troupeau de gens devant les portes. Il laissa son parapluie à l’entrer, comme plusieurs autres personnes d’ailleurs. Il dût bousculer deux ou trois personnes au passage, mais il s’en foutait royalement en ce moment. Il passa devant plusieurs tableaux, ne leur jetant qu’un simple coup d’œil. Il savait ce qu’il cherchait.

C’est quand qu’il arriva devant «Inondation à Port-Marly » d’Alfred Sisley, qu’il se calma. Ce tableau restera toujours l’un de ses préférés, allez savoir pourquoi. Les couleurs sombres, l’inondation lui fait penser au vide qu’il ressent, étrangement… En ce moment, Haru ressemblait étrangement à un lycéen. Les cheveux en bataille, le regard vide, fixant la toile, les mains dans les poches…


    « HS } Alors Alors. J'me suis tuer là, désolé du retard TwT »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia William
Maîtresse
Maîtresse
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 20
Localisation : DTC °°'

MessageSujet: Re: La pluie... { Julia William }   Lun 9 Jan - 15:02

Julia & Haru .. ♥
« Il fait beau; Les oiseaux chantent .. Ouais, ou pas hein.. »

    Julia était d'une drôle d'humeur aujourd'hui. Aucune expression ne se présentait sur son visage. Elle qui était toujours souriante, c'était étrange. Peut-être que quelque chose n'allait pas. Oui, peut-être que c'était ça. Pour tout avouer, Julia s'ennuyait, se sentait seule. Elle désirait une chose, une seule. Que son hybride lui revienne. Elle ne savait pas où il était à l'heure qu'il est. Sous cette pluie atroce ? Qui sait ? Et puis après tout, pourquoi ne pas aller le chercher ? Ju se moquait un peu du temps, peu importe qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, elle voulait le revoir. Elle devait le revoir ! Au moins une dernière fois. Lui demander pourquoi il était parti. Elle ne lui avait rien fait, et lui, il s'était sauvé, sans laisser signe de vie, elle trouvait ça si triste.. Une larme roula sur sa joue sans qu'elle s'en rende compte, oui, penser à Naga était assez douloureux. Quand on lui parlait de lui, elle fondait en larme tel une gamine. Après tout on pouvait pas lui en vouloir, ça avait été son premier ami, et il était parti aussi vite qu'il était arrivé. Peut-être voulait-il juste que Julia le sorte de sa cage ? Évidemment, quel hybride n'aurait pas fait ça ? Plusieurs larmes suivirent la première, la jeune fille essuya ses yeux et décida de se bouger. D'aller le chercher. Mais.. par où allait-elle commencer ? La ville était tellement grande.. Un léger soupir s'échappa de ses lèvres et elle se leva. Motivée. Décidée.

    Julia sortit du lit rapidement et se prépara tranquillement. Elle prit le temps de coiffer sa longue chevelure de deux couettes avec deux élastiques avec de petites fleurs roses dessus. Ses cheveux étaient tellement longs qu'elle mettait parfois une demi-heure à les coiffer, voir plus. Par moment, elle regrettait d'être une fille. Elle voulait même allait se couper les cheveux. Eh bah ? Pourquoi pas après tout ? Ça irait beaucoup plus vite à coiffer comme ça. Enfin bref. Pour s'habiller, Ju choisit les vêtements que préférait Nagatsu. Sa belle robe rose foncé, celle-ci lui arrivait au-dessus des genoux et elle était à manches courtes, mais comme elle était la préférait de son ancien hybride, elle la mettait, au cas où elle le retrouverait, quitte à être malade, elle s'en fichait royalement. Le principal. La seule chose qui comptait, c'était Lui.

    Et voilà, elle était prête pour sortir à présent. D'un coup, elle fut découragée. Quand elle ouvrit la porte de sa maison et qu'elle vit toute cette pluie qui tombait, c'était encore pire que un peu plus tôt, et puis elle n'avait pas de parapluie ni de veste qui allait avec sa robe. Eh oui, Julia préférait encore être mouillée plutôt que d'être mal sapé ! Un long soupire sortit de sa bouche tandis que la jeune fille, elle, sortait de sa maison. Elle n'avait peur de rien, loin de là, et ce n'était pas quelques gouttes de pluie qui allait la décourager. Nan mais c'est vrai quoi. Pendant qu'elle marchait, sans vraiment savoir où elle allait, elle rencontrait des tas de gens, espérant, dans l'un deux, reconnaître son hybride, ce qui ne se passa pas. Des larmes recommencèrent à couler sur ses joues, larmes qui se mêlèrent très rapidement aux gouttes, ce qui l'arrangeait. Si on ne la regardait pas dans les yeux, on ne pouvait aucunement se douter qu'elle pleurer. Julia marcha tête baissée, elle marchait depuis une bonne demi-heure, les rues se faisaient vides à cause de la pluie qui tombait de plus en plus fort, celle-ci se transformant presque en grêle.

    La jeune fille aux cheveux bleus commençait à en avoir marre, elle comptait arrêter quand, quand elle leva la tête, elle cru voir Nagatsu. Il avait la même taille, la même carrure, de dos, ils étaient pareils. Il avait les mêmes cheveux. Julia commençait à ravoir de l'espoir. Comme il partait en courant, elle l'imita et se mit à sa poursuite, elle zigzaguait entre le peu de passant qui restaient dans la rue. Ils étaient tous en train de se dépêcher de rentrer chez eux, normal me direz-vous, vu ce temps.. Enfin bref, elle continuait de courir, n'y voyant pas grand chose, elle le perdit vite de vue. Elle arrêta de courir, où était-elle ? Ju était tellement focalisée sur son objectif qu'elle ne voyait même pas où elle allait. S'était-elle perdue ? Peut-être, elle ne reconnaissait rien, et ne sortant que très rarement, elle n'avait jamais vu cet endroit. Elle était à bout de souffle.

    Plusieurs fois pendant sa course elle avait failli tomber, sa robe était trempée, ses cheveux à moitié décoiffés.. Mais comment d'une fille magnifique, elle avait pu ressembler à ça ? La pluie n'avait pas l'air de vouloir cesser et elle se trouvait devant un grand bâtiment.. Bon, bah tant qu'à attendre que la pluie s'arrête, autant le passer en s'occupant. Sans s'attarder une minute de plus dehors, elle entra dans le musée. Elle recula subitement en voyant tout le monde qui se trouvait là. Ils devaient tous être là à cause de la pluie qui tombait dehors. Enfin bon, elle essaya de se frayer un chemin entre toutes les personnes présentes dans le hall et alla se réfugier entre deux peintures. Julia remarqua, non loin d'elle, un homme. Il était certainement plus vieux qu'elle, pas beaucoup, mais quand même. Elle le sentait. Une drôle d'intuition, c'est vrai. Mais enfin bon, elle était sûre d'avoir raison. La façon dont ses cheveux se tenaient l'amusée un peu. Une envie soudaine la prit, elle se dirigea vers lui, en rougissant un peu. Une fois près de lui, elle déclara d'une voix mal assurée :

    « Inondation à Port-Marly .. Tu as de très bons goûts artistiques. J'adore aussi cette peinture, elle est vraiment magnifique. J'aime bien aussi Les Petits Prés au printemps, tu la connais ? »

    Plus elle parlait, plus sa voix devenait claire. Quand il s'agissait de ce peintre, elle ne cessait de parler, peut-être que la personne qu'elle avait vue l'avait conduite au bon endroit au bon moment ? Qui sait.. Elle regarda le jeune homme avec insistance et, sur un ton calme, reprit la parole pour se présenter :

    « Moi c'est Julia. Mais si tu veux, tu peux m'appeler Ju tu sais. Et toi, c'est quoi ton nom ? »

    Julia était un peu timide, mais plus le temps passait, moins elle l'était. Ça lui permettait de faire comme aujourd'hui, ça lui permettait de faire connaissance avec de nouvelles personnes. Ce qui la rendait joyeuse vu que, grâce à ses nouveaux amis, elle ne pensait plus à lui. Cette personne qui lui avait fait tant de mal..

    Sa tenue ~ :
     
    Oups.. :
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryusei-rocket.jdrforum.com/
 
La pluie... { Julia William }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» [Texte] La pluie
» William Delacroix [ Voleur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: