Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie [pv Cold]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 4 Aoû - 7:37

Ezio Ichimaru marcha tranquillement avec sa canne dans une main et l'autre une corde qui continue jusqu'au cou de la jeune néko Cold, qui est emprisonnée comme une esclave le serait. Quelques fois le pas de la néko était lent, alors Ezio qui sentait du moue sur la corde, donna quelques petits coups du bout de sa canne sur les jambes de Cold et lui ordonne d'avancer un poile plus vite.
Cette dernière s'arrête peu après et Ezio également. Un homme face à l'appartement les attend, quand soudain, il reconnu Ezio et s'avance soudainement vers ce dernier.


-Ah te voilà mon fils ! dit la voix légèrement grave en s'approchant d'Ezio Ichimaru, puis soudain de ne prendre dans ses bras.
L'aveugle reconnu la voix, cette voix avant d'exprimer un air surprit.

-Papa ?! Mais... Mais que fais-tu ici ? T'es pas au boulot pour une fois ? répond ezio avant de l'embrasser sur ses joues, puis de lui sourire doucement.
Son père était un peu plus grand qu'Ezio et aux cheveux légèrement gris avec quelques endroits sur ses cheveux, des cheveux noirs. Ses yeux sont d'un bleu si magnifique avec un nez tout à fait normal. Ce dernier avait un peu le visage carré, surement parce qu'il faisait penser à un boxeur. Sa bouche fine et un peu craquelée sur son visage avec autour une barbe grise et courte... C'était lui son père.
Son père portait des vêtements et chaussures chics, comme ceux qui travail dans des entreprises, à faire des réunions avec des hommes importants.
Il lui répondit l'air ravis de le revoir un peu, sans prêter attention à la petite Cold.

-Oh ben tu sais... J'y suis, mais là j'ai mon après-midi et j'me suis dis que j'allais passer te voir et te faire la visite moi-même de ton chez toi. Après en fin de journée, je vais devoir faire les courses, car le frigo à la maison est un peu vide. Mais dis-moi, tu es en forme mon garçon ?!
-D'accord, ben merci papa. Merci pour ton aide et t'inquiète pas, je te retiendrais pas lorsque tu auras envie de partir. Voudrais pas te mettre en retard... Oui, moi sa va bien écoute.
dit l'aveugle ezio avant de lui questionner sur le temps :
-Tu as mis combien de temps pour venir jusqu'ici en fait ?
-Oh, j'ai mis environs 1h15 à 1h30 en voiture avec circulation tranquille... Mais dis moi donc mon fils, quelle est cette chose que tu trimbale avec toi, juste devant toi ? demande à son tour le père d'Ezio en lançant un regard de travers à la néko, l'air surprit de voir une belle créature comme celle-là.
C'est alors qu'Ezio Ichimaru lui répondit après avoir rigoler un peu pour se moquer de son père.


-C'est une "néko" papa ! Tu te souvient pas aux infos à la télé quand j'étais encore qu'une gosse, il y avait une météorite qui s'était écrasé sur terre et à la suite avait contaminer l'eau ou la nourriture ? Ben sur certains humains, après avoir mangés les aliments contaminés, ils se sont retrouvés malade jusqu'à avoir l'ADN modifié en partie.
-Comment ça ? je comprends pas bien là. demande intrigué son père tout en passant des clefs de la voiture et de la maison d'une main à l'autre.
-Et bien avec un ADN mi-humain ET mi-chat... Ce qui donne un hybride, comme dans les légendes. Tu vois ce que j'essaie de t'expliquer ?
un silence s'installe, avant que son père finit par lui répondre que c'était intéressant la science, mais qu'il ne faut pas confondre la magie à la science. Le maître aveugle confirma, puis finit par la lui présenter.
-C'est une fille comme tu peux le constaté et il en existe évidement en garçon. Elle... elle s'appelle Cold.
annonce Ezio Ichimaru avant d'appeler l'esclave pour lui présenter son père avec son sourire au visage.
-Cold ?!! Voici mon père. Ou si tu préfères mon "maître". C'est alors que le père d'Ezio la regarde un peu de haut, avant de se baisser doucement tout en se tenant appuyé sur ses genoux avec un sourire à la fois ravis de la rencontrer parce qu'il se dit qu'elle ne doit pas être méchante et d'une autre part amusé de voir une nouvelle sorte d'être humain avec une queue collée à son cul qui se balance d'un côté et de l'autre et des oreilles particulières sur sa tête, mais pas humaine, c'est sûr ! Le paternel du jeune maître lâche un "enchanté de te connaitre" avant de se taire pour la laisser s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 4 Aoû - 10:34




Cold était déjà à bout. Elle n'avait qu'une envie, sortir les griffes et montrer à cet être qui lui servait temporairement de maître ce qu'elle avait dans le ventre. Pourtant elle ne faisait rien. Elle avançait, contrôlant du mieux qu'elle pouvait ses envies de meurtre. Elle ne put toutefois pas retenir des grognement quand il frappait ses jambes. Oh, il l'avait frapper plus durement avant de commencer de marcher mais cela l'énervait toujours autant. La corde autour de son cou l'agaçait également beaucoup. Il se frottait contre sa peau la rendant légèrement rouge, comme iriter.

Cold lâcha un soupire quand elle vit au loin le fameux bar. Ils étaient enfin arriver. Un homme les aperçut et se rapprocha d'eux. L'hybride voulut reculer mais Ezio ne semblait pas l'entendre de cette avis tenant fermement la laisse. Cold grimaça et resta donc immobile. L'inconnu parla d'Ezio en le désignant comme son fils. Ce qui surprit légèrement la neko qui après ce demandait si il n'allait pas les suivre. Elle ne pouvait pas prendre le risque de blesser l'aveugle en sa présence.

Ils discutèrent quelques temps. Ignorant complètement la petite boule de poile qui était visiblement très vexée. Elle croisa les bras et se mit a bouder. Elle n'aimait ça, elle voulait se sentir importante. Et là, c'était comme si elle était un simple objet de décoration. Le vieil homme finit par demander à son fils qu'elle était la "chose qu'il trimballait". L'hybride au cheveux ébène allait lui répliquer que la chose l'emmerdait mais le maître aveugle la coupa avant même qu'elle n'est plus prononçé un mot, renforçant ainsi sa colère. Ezio expliqua rapidement de qu'elle façon était apparu les neko. Cold l'écouta à peine. Ce n'était pas son histoire à elle. Elle, elle était née de deux neko. Rien à voir avec de l'ADN modifié.

Ezio présenta son père à sa neko, qui le regarda plus ou moins froidement. Elle était bien retenu de quelle façon il l'avait désigner : la chose. L'homme la regarda attentivement, d'un air supérieur. Avant de se baisser pour arriver à sa hauteur et ainsi lui dire qu'il était ravi de la rencontrer avec un sourire jusqu'au oreille . Cold put ainsi parler, n'attendant même pas de savoir si elle en avait l'autorisation. Elle déplia ses bras et les plaça sur hanche, un air fier sur son visage.

- La "chose" que je suis ne l'est pas en tout cas.

Au moins les choses était clair. Cold s'approcha soudain de l'homme, d'une démarche rapide, elle fit claquer sa machoire devant son visage. Ses dents tout près, prête à mordre. Elle se retira tout aussi rapidement, ravie d'avoir fait peur à cet humain. Un petit sourire sur son visage. La demoiselle était magnifique, même avec son fichu caractère on ne pouvait le lui enlever. Ses longs cheveux lui retomber un peu en dessous des fesses lui donnant un air sauvage. Son corps était très fin (sans doute à cause de la nourriture infame que lui donnait le vendeur) mais cela ne faisait que mettre en valeur ses formes. Ce qui faisait surtout son charme était ses yeux. Des yeux si vifs, entre le rubis et l'ambre qui semblaient se moquer de tous. Elle était très désirable sans aucun doute. Elle était d'une beauté sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Ven 5 Aoû - 7:59

Ezio Ichimaru avait rencontrer de nouveau son père, mais en plus c'était lui qui lui faisait la visite de son chez lui. C'était quelque part du bonheur de savoir que c'était lui et pas une autre personne. Ce dernier discutent donc, profitant de leur retrouvailles qui étaient plaisantes. La néko Cold se sentait comme exclut de la conversation, mais peu après pouvait rentrer et y participer en se présentant. C'était déjà un bon début et Ezio présente sa néko à son père en lui expliquant leur existence, leur façon de vivre face au monde des Humains. Son père n'arrivait pas très bien à comprendre pourquoi se préoccuper d'eux, alors qu'ils peuvent très bien s'occuper de leur planète qui de génération en génération se meurt sous la cruauté des mortels à jeter des déchets qui ne se recycle pas, qui détruit la terre. Le paternel d'Ezio s'approche de la néko qui toujours attaché et croise ses bras, lui répond qu'elle n'était pas ravit de faire sa rencontre. Le père lui répond alors d'une voix douce.

-Ah ah ah ! Elle a du tempérament cette petite. Soudain la néko s'approche dangereusement du père d'Ezio pour essayer de le mordre, mais en vain, la corde était bien tendu à présent. Les dents de la néko claquent entre elles aux oreilles du maître, qui voulait lui dire de faire attention, mais fut devancé par Cold. Alors, ce dernier tira avec force sur la corde pour d'une part lui coupé l'envie de recommencer tout en lui coupant un peu le souffle. C'est alors que le jeune maître avoua à son père, qui avait reculer de quelques pas.
-Désoler papa, elle est plutôt... sauvage encore.
-Mais... Mais pourquoi tu t'entête à l'éduquer ?! Libère là cette bête voyons ! dit son père sur un ton un peu perturbé et sous la peur. Ce dernier ne pouvant le voir, son père devait surement le regarder avec un regard insistant, pour lui faire comprendre son erreur de l'avoir adopter et surement par la suite, lui faire la morale. C'est alors que le jeune Ichimaru affiche un sourire avant de finir par tirer de nouveau sur la corde vers soi, puis lui plaquer son pied sur son visage pour l'écraser sur le sol. Puis ne lâchant pas prise, la néko se retrouvait sous le poids de son pied, mais également suffoquait à cause de la corde.

-Papa... Si j'essaie c'est pour y arriver... Parce que j'ai besoin d'exploser ma colère contre quelque chose ou une personne... Pour ce qu'est arrivé à maman et tu peux me comprendre. dit Ezio sur un ton totalement neutre, d'un son comme jamais... Un sentiment perdu, gênent comme le désespoir. Puis ce dernier adresse un ordre à Cold, qui essayera de se libérer de son emprise logiquement.

-tien toi tranquille esclave ou je fais de ta tête de la purée !! sa voix avait prit un ton plus froid, plus cruel pour faire comprendre à la néko qu'elle avait fait une connerie. L'erreur de ne pas l'avoir saluer comme il fallait, voulant montrer son air sauvage c'était bien quelque part... Mais pas totalement et c'était son erreur. Alors Ezio allait lui faire comprendre ceci par la violence, tout en pensant à celui qui avait tué sa mère lors de l'accident dans la nuit. Son père pouvait le comprendre, lui qui s'était acheté quelque chose pour se défouler dessus de toutes les forces pour expulser cette rage pour repartir sur le droit chemin. Son fils allait faire la même chose sur Cold quelque part. C'était une évidence...
Rien qu'à l'idée de se souvenir de l'accident, le père serra les poings, tendit que son fils aveugle, lui, insiste d'avantage à mettre tout son poids sur son pied pour lui écraser la tête, lui faire exploser les os de son crâne, pour en faire de la purée de son cerveau et ainsi la faire souffrir, comme lui l'avait été. Après tout, retrouver le tueur ne servait à rien... Il avait juste été condamné à la prison, mais la justice ne s'était pas si bien occupé de sa punition. La justice n'avait pas satisfait le plaisir de vengeance à la famille détruire... oh non !
C'est alors que soudain le père fut sortit de ses pensées, car son fils s'excusa soudainement.

-Pardon papa de cette scène, mais ça sera toujours ainsi avec elle... tant qu'elle sera sauvage, elle goûtera à la torture, à la douleur... C'est ainsi qu'on doit faire avec ceux qui ne nous respecte pas... Nous veulent du mal, veulent nous détruire.
explique ce dernier avant de lancer une sorte de regard effrayant à sa néko, tout en gardant les yeux fermés. Son sourire sur son visage qui en disait long sur sa cruauté, son côté sombre... Un sourire à la fois cruel, mais qui ne demande qu'à s'exprimer sous son sadisme.
C'est alors que ce dernier enlève son pied rapidement de son visage, pour lui donner un coup de pied assez puissant dans le ventre pour espérer lui infliger une douleur atroce comme jamais avant cela. Ezio Ichimaru en rigole presque, tellement c'était un soulagement quelque part de s'exprimer par ce moyen.

-Lève toi bordel esclave et plus vite que ça !! A moins que t'en reveux c'est ça hein ?! ordonne le maître à sa néko, prêt à lui refiler d'autres coups de pieds un peu de partout sur son corps pour lui faire comprendre qu'elle doit lui obéir.
Alors qu'un silence s'installe, son père l'interpelle pour lui demander une chose, mais hors sujet.

-Hey, Ezio ?! On va visiter ton appartement ?
La colère avait comme soudainement disparut de son corps, le père l'avait demandé comme si de rien ne s'était passé. Et son fils répondit alors, sans tourner sa tête vers lui.
-... Ouais !
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Ven 5 Aoû - 11:01

Cold sourit doucement avant que cela ne se transforme en grimace. Encore une fois cette imbécile d'humain tirait sur la corde lui coupant le souffle. Elle passa une main autour de son cou tandis qu'Ezio expliquait à son père qu'elle était encore sauvage. Le pôpa l'avait surement bien remarquer, d'ailleurs il lui répondit d'une voix légèrement tremblante. A dire vrai, Cold n'avait pas voulu le mordre juste lui faire peur et ça avait marcher. Toutefois, la leçon n'avait pas suffit puisqu'il continuait de la dégrader au rang de bête.

- Je ne suis pas une bête je m'appelle ... !

Trop tard, Ezio tira de nouveau sur la corde la faisant se baisser légèrement. Il passa ensuite son pied sur son visage et la colla au sol. La jeune hybride lâcha un gémissement de douleur alors qu'elle était tiraller par le manque de souffle et la douleur qui traversait son crane. L'humain écrasait sa tête avec force comme si il avait envie de le faire exploser comme un vulgaire ballon. Elle essaya de repousser le pied, n'écoutant pas les dires de son maître, mais elle n'était pas assez forte pour ça. Elle griffa alors la cheville d'Ezio juste avant que celui-ci ne l'ordonne de se tenir tranquille. Il était taré ou quoi ?! Il était en train de lui faire manger le sol, elle étouffait et elle devait se laisser faire ?! Cold pensa qu'il était vraiment en abruti fini et que si elle voulait survivre encore quelques années elle avait intérêt de fuir. Et le plus vite possible.

Elle poussa un nouveau gémissement de douleur alors qu'il continuait de s'acharner sur sa tête. Le pire c'est que sa respiration se faisait de plus en plus rare. Il était tellement furieux qu'il ne remarquait même pas qu'il était en train de la tuer. A moins que ce ne soit le but rechercher. Cold griffa une nouvelle fois la cheville de l'aveugle, espérant le faire lâcher prise. Elle entendit quelques bribes de mots commme "sauvage", "torture" et "douleur" ainsi que "respecte" et "détruire". Cold comprenait peu à peu que ce n'était peut-être pas elle qui allait crée un enfer dans la vie d'Ezio, c'était lui qui allait la crée et dans la sienne. Cold regard quelques secondes les yeux de l'aveugle. Ses lunettes étaient tombé un peu plus bas sur son nez permettant de lire une haine profonde, de la colère, du sadisme. Tout son visage l'exprimait. Et alors que la jeune femme poussait un miaullement de douleur elle sentit le poids sur sa tête disparaître. Elle avait une terrible mirgraine, elle avait l'impression que son crane allait exploser d'une seconde à l'autre.

Un nouveau coup la fit se replier sur elle même. Cold se recrovilla quelque instant, pleurant silencieusement. Il était complètement fou. Elle essuya rageusement ses larmes, se mordant les lèvres sous les pics de douleur aigüe alors que l'aveugle lui ordonnait de se relever au risque de prendre d'autre coup. L'hyrbide se releva difficilement, la tête et le ventre douloureux. Il voulait s'amuser à la faire souffrir, la voir plié sous la douleur... Soit, qu'il joue si cela lui fait plaisir. Toutefois, Cold se refusait de devenir la gentille petite soumise de cette homme. Elle se battrait.

Les deux hommes décidèrent donc de visiter l'appartement. Cold ne prononça pas un mot, gardant sa haine de l'être humain au fond de son coeur. c'était vraiment tous des monstres. Ils montèrent donc les trois étages. Le plan de l'hybride tombait donc à l'eau puisque le vieil humain les suivait. Ezio continua de tirer sur la corde de temps à temps, la défendant de faire une nouvelle "connerie" comme il disait. De toute façon, celle-ci n'en avait pas en tête. Pour le moment du moins. Le pôpa se posta devant une porte, que la jeune hybride ne regarda que quelque seconde. Elle préférait observer son maître, cherchant dans chacun de ses gestes un nouveau signe de colère et donc un futur acte de violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Sam 6 Aoû - 10:03

Ezio Ichimaru ordonna à sa néko d'avancer et plus vite que ça, pendant que son père fouille dans une poche les clefs pour ouvrir la porte, puis commencer à monter les escaliers jusqu'au 3éme étage en premier. Suivit par la néko Cold, puis enfin d'Ezio. La néko lui obéit sous les douleurs que lui fait subir l'aveugle, mais en même temps, c'est bien fait pour elle !!
Cette dernière le regardait, cherchant à savoir si elle allait en prendre plein la gueule encore ou pas. Pourtant, même si la corde donnait un peu de moue, le maître ne broncha pas et continue de grimper les escaliers, puis demande à son père s'il y avait un balcon, histoire de passer un peu de temps à discuter avec lui.

-Oui Ezio, tu en a un dans le salon. Je te montrerais tout, t'en fait pas va ! répond son paternel sur un ton amusé avant de finit par longer un couloir, où à droite et à gauche, il y avait une porte d'entrée. Puis au bout du chemin, le père s'arrête et sort la clef de l'appartement en leur signalant que c'été là. Ezio tenait fermement la laisse de la petite néko, alors bon que sur sa cheville, un peu de son sang s'y écoule lentement, lui brûlant légèrement le contour des plaies produites par sa néko sauvage.
Le père entre le premier, puis la néko avec son maître dans l'appartement, découvrant alors le salon en premier lieu.


-Bon alors voilà le salon Ezio et... la néko. Un salon assez grand, qui comporte la télé, une table basse, un canapé, des meubles... ce dernier expliquait en détails le salon, où était situé les meubles et accessoires pour ainsi permettre à Ezio de ne pas se perdre le lendemain. Ezio l'écoute attentivement, tenant encore la néko en laisse.
Puis même chose pour la cuisine, avant de traverser le couloir en lui racontant en quoi il était fait et comment il était. Puis ouvre une première porte qui est la salle de bain, puis une autre qui est les WC et tout au bout les deux chambres dont la sienne en tout dernier.
Après avoir passé une bonne heure là-dessus, Ezio Ichimaru et son père retourne en cuisine, prêt du frigo où son père l'ouvre et lui informe qu'il est déjà remplit et s'il souhaitait quelque chose à boire.


-Tu veux quelque chose à boire mon garçon ? Y'a du coca cola, de la bière, de la limonade, de l'orangina, du thé glacé ou.... de l'eau.
-Je vais prendre de l'orangina s'il-te-plait papa. répond Ezio qui le quitte quelques secondes pour retourner au salon, puis trouver un endroit où l'attacher. C'est alors que l'aveugle choisit un pied du canapé surement assez lourd pour ne pas qu'elle puisse s'y échapper. Ce dernier l'attache donc, avant de se redresser, puis aller à une table, prêt de la porte d'entrée où le maître dépose les papiers avant de déplier de nouveau sa canne pour s'aider à retourner vers le canapé. A ce moment-là, son père arriva avec une bière dans une main et l'orangina dans l'autre et les déposa sur la table basse avant de l'inviter à s'asseoir.
Ezio adresse un sourire aimable à son père, mais refuse pour le moment, puis tourne doucement sa tête vers sa néko sauvage pour lui demander quelque chose.

-Cold ? Tu veux quelque chose à boire ??
C'était bien la première fois que le maître se montrait généreux avec sa néko et lui proposer quelque chose après cette bonne marche sous ce soleil brûlant. Dans le calme, ce dernier attendit une réponse d'elle, prêt à lui chercher quelque chose à boire. Ce dernier voulait de suite faire ses premières aventures dans l'appartement, comme lors des entraînements en fait ! C'était un peu le but, lorsqu'on cherche à découvrir son chez soi tout nouveau, tout propre.
Peut-être que le père d'Ezio voulait y aller à sa place, mais depuis tout petit, Ezio disait non et voulait prouver sa valeur à la maison, comme ici, dans cette nouvelle ville, dans sa nouvelle vie en compagnie de Cold. C'était comme ça et pas autrement et ça le sera toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Sam 6 Aoû - 14:18

Un balcon ? Très interessant tout ça. Cold eut un léger sourire. Cette information allait lui être utile. Etant un félin, elle pouvait sans problème descendre ces trois étages par le balcon mais plus intéressant encore... ce cher Ezio pourrait tomber malencontreusement du de là-haut pour une chute... hum... mortel dirons nous. Le maître temporaire de la petite Cold tenait fermement la laisse de cette dernière. Lempêchant ainsi d'aller trop vite, de plus, en regardant bien on pouvait voir qu'il grimaçait légèrement. L'hybride regarda ses griffes, quelques gouttes de sang s'y trouvait. Elle n'avait pas été douce. Bien fait pour lui !

Le trio rentra finalement dans l'appartement. Ils découvrirent un grand salon. Cold avait la queue qui fouettait l'air, démontrant ainsi son état d'impatience et d'excitation comme un animal qui découvrait son lieu de vie même si la neko restait persuader qu'elle ne resterait pas ici très longtemps. Elle cherchait des yeux des endroits où se cacher, où faire sa toilette... C'était la première fois qu'elle visitait le lieu de vie d'un humain et elle était curieuse. Quand elle vut la télévision, elle repensa à son école. Les nekos n'avaient pas le droit de la regarder, seul les éducateurs (ou professeurs pour d'autre) en avaient le droit mais Cold avait très vite compris son utilisation et cela l'intéressait beaucoup.

Le vieil humain décrivit chaque pièce pour son jeune fils prenant soin d'éviter d'énerver la neko. Celle-ci était agacée, il ne l'appelait toujours pas par son prénom mais c'était déjà beaucoup mieux que "chose" ou "bête". Cold s'ennuya très vite. La visite était longue et elle n'avait trouvé que très peu d'endroit pour se cacher quand l'humain aveugle piquerait des crises. En tout cas, elle fut soulager de voir qu'il y avait deux chambres. Au moins, elle n'aurait pas à dormir avec Ezio.

Les deux humains parlèrent de boire un coup. Cold en avait très envie aussi. Après tout, ils avaient tant marché sous ce soleil de plomb qu'une boisson fraiche lui ferait le plus grand bien. Pourtant elle ne demanda rien. Elle garda le silence. Elle n'était pas bête. Elle savait très bien qu'après avoir fait peur au père elle devait se faire petite. Pour le moment toutefois. Ezio lui expliqua ce qu'il souhaitait avant de partir dans le salon. Cold l'observait toujours, attendant un nouveau pique de colère de celui qui osait s'appeler son maître. Il l'attachaa à un pied du canapé l'obligeant ainsi à rester assise. Cold grimaça légèrement, n'aimait pas du tout cette idée de rester au sol pendant que les deux autres serraient tranquilles en train de siroter une boisson fraiche. Au moment où le père déposa les deux boissons sur la table basse et qu'il demanda à son fils de s'assoir celui demanda quelque chose à sa neko. Quelque chose qui la surprit grandement. Il voulait savoir ce qu'elle souhaitait boire. Etrange. Pourquoi lui demandait-il ça après l'avoir rouer de coups ? Cold croisa les bras sur sa poitrine et lâcha simplement :

- Limonade.

Il ne s'attendait tout de même pas à une quelquonque forme de politesse. Il n'était pas si stupide que ça, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Dim 7 Aoû - 12:20

Ezio Ichimaru était debout, à attendre la réponse de sa néko, dans le silence avant de l'entendre lui répondre pour avoir une limonade fraîche. C'est alors que l'aveugle lui adresse un sourire avant faire demi-tour, puis part dans la cuisine pour lui chercher sa boisson pour lui donner quelque chose à siroter. Le jeune homme ouvre le frigo, puis commence à chercher parmi les bouteilles. Comment faire alors que c'est le même plastique utilisé pour mettre la boisson dedans ? Et bien, c'est simple, c'est l'étiquette qui fait la différence entre le coca cola, de l'orangina, de la limonade... Alors Ezio le maître trouve et prend la bouteille avant de la déposer sur la table qui sert aussi de bar, pour ensuite attraper un verre dans un placard où son père lui avait indiqué lorsqu'ils sont passés dans la cuisine pour la décrire.
D'une main, le maître attrapait donc le verre, puis la bouteille de limonade avant de retourner au salon, pour lui déposer face à elle son verre vide puis sa bouteille. Elle était surement ouverte, donc facile à enlever le bouchon. Enfin, finalement, Ezio vient s'asseoir sur le canapé, tout en attrapant son verre que son paternel lui avait remplit pendant ce temps-là ainsi que son propre verre.

-Tien voilà Ezio ton verre.
Ezio l'attrape, puis le remercie avant d'enfoncer son corps, dont son dos dans le canapé en cuir... Enfin, Ezio doit se douter que c'est une imitation du vrai cuir.
-Merci papa.
Ce dernier tourne la tête de l'autre côté, comme pour l'observer et lui faire comprendre qu'elle n'a plus qu'à se servir d'elle même. Après tout, elle doit s'installer aussi, car elle doit s'y faire à sa nouvelle vie. Puis Ezio l'aveugle vient porter à ses lèvres son verre pour siroter avec son papa. Après sa première gorgée, le jeune maître retire les lunettes de soleil sur son nez et les dépose sur ses jambes, ainsi que sa canne à côté de lui, du côté de son père, soit de l'autre côté de la néko.... Histoire qu'elle ne s'amuse pas avec, ni même essayer de la faire disparaître pour ainsi éviter d'avoir à supporter les prochains coups de canne que son maître lui fouetterait.

[HJ : Désoler, rien à dire sur ce coup là... Mais au prochain je vais faire mieux !]
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Dim 7 Aoû - 14:11

Pourquoi avait-il sourit ? Le soeil lui avait taper trop fort la tête, c'est ça ? La jeune hybride était surprise mais elle ne voulait rien laisse paraître. Alors, pendant que son maître temporaire partait lui chercher sa boisson elle souleva légèrement son tee-shirt. Il y avait un jolie hématome sur son côté droit. Il ne l'avait pas rater. Elle soupira doucement avant de remettre son haut en place. Elle sentit soudain un regard sur elle. Elle souleva la tête et vit le vieil humain l'observer avec attention. Quoi ? Elle avait un bleu sur le visage aussi ? Elle posa sa main sur sa joue. Elle avait une légère écorchure. Surement dû au premier coup de l'humain dans l'animalerie. Pourtant elle avait l'impression que ce n'était pas pour ça qu'il la détailla avec une tel attention. La neko plaqua ses oreilles sur son crane et montra les dents. L'homme leva les mains en signe de paix et se mit à remplir les deux verres, sans lui jeté d'autre regard. Satisfaite, la demoiselle reporta son attention sur la corde. Il fallait vraiment qu'elle s'en débarasse.

Ezio fit son retour dans le salon, une bouteille et un verre à la main. Il les déposa devant la jeune chatte qui l'observa avec une rage non dissimulé. Elle était persuader qu'il y vait un truc louche derrière son sourire. C'était un humain près tout. Et alors qu'il portait son verre à ses lèvres, une fois bien installé sur le canapé, il tourna sa tête vers la demoiselle comme pour lui dire de se débrouiller. Comme si elle allait l'attendre ! Elle enleva le bouchon assez facilement. Elle le déposa près d'elle et après avoir remplie son verre (en versant un peu sur le sol également, fausse maladresse) elle put se rafraichir. Elle regarda du coin de l'oeil Ezio plaçait ses affaires près de lui, faisant en sorte qu'elle ne puisse pas les toucher. Elle grimaça légèrement. Décidement, il n'était pas stupide. Dommage. Elle reposa son verre sur le sol, avant de s'y allonger. Pour une fois qu'elle pouvait s'étendre sans problème, elle allait en profiter. Le père continuait d'observer l'étrange animal avant de reporter son attention sur son fils.

[HS: Je m'excuse également pour la longueur de mon texte.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Lun 8 Aoû - 13:08

Ezio Ichimaru laisse donc la néko ouvrir la bouteille de limonade, qui libéra un peu de son gaz. Après quoi, elle se servit un verre, puis commence à boire, comme les deux autres. Son maître vida son verre assez rapidement, lui qui adorait ça plus que le coca cola, c'est sûr !
Pendant ce temps, son père lui repose alors la même question depuis qu'il l'avait trouvé.


-Sa te plait au moins, j'espère ??
-Oui, encore merci papa pour ce que tu as fais. lui répond avec un sourire satisfait Ezio. Ce dernier dépose alors son verre, silencieusement.
Puis le jeune homme entendit son père se relever, puis lui annoncer qu'il devait partir. Après tout, Ezio Ichimaru devait bien s'installer chez soi dans le calme, sans avoir son père dans ses pieds. En plus, il devait rentrer aussi pour finir son boulot ainsi que rentrer à la maison pour manger ce soir. C'est alors que l'aveugle reprend sa canne, puis s'approche de lui un peu et l'écoute parler.

-Bon, je vais te laisser Ezio. J'ai encore un peu de boulot qui m'attendent et si je m'en charge pas ce soir avant de rentrer, au matin je vais être débordé !! Et puis après faut bien rentrer manger à la maison n'est-ce pas ?
L'aveugle rigole doucement sur un ton amusé avant de finir par déposer sa main libre sur son épaule, après avoir réussit à trouver son bras. Ce dernier lui sourit avant de répondre que c'était compréhensible.
-Ouais, bien sur pas de problème. Je vais pas te retenir plus longtemps papa. Merci mille fois de ton aide pour l'appartement et j'espère que tu repasseras un jour.

L'aveugle Ezio et son père s'approche doucement de la porte d'entrée, puis ce dernier laisse son père ouvrir la porte, puis lui sourit avant de répondre, puis de le laisser tranquillement à présent, chez lui, tranquillement avec sa néko.
-Ouais ! Je passerais un coup de téléphone avant surement ou plutôt... T'enverras un faxe. Bon aller, je vais te laisser tranquille et à bientôt d'accord.
-D'accord. A bientôt alors papa et je t'aime fort. dit Ezio avant de prendre dans ses bras son père, puis après un calin, attend que son père salut de loin Cold avant de partir pour fermer la porte.
-Au revoir.... hmmm... Cold ? C'est ça ?
-Oui, c'est ça ! ricane doucement son fils avant de lui dire un dernier au revoir, le sourire aux lèvres tout comme son père. La porte se referme derrière lui, doucement avant que le jeune maître se retourne vers sa néko, l'air de regarder quelque part, vers le canapé, toujours le sourire au visage. Il voulait surement dire quelque chose, mais celui-ci ne dit rien, ni même voulait vraiment parler pour le moment avec Cold, qui ne montre pas l'ombre de rébellion à mettre l'appartement en bordel, rapidement.
Qu'allait-elle faire à présent ??
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Lun 8 Aoû - 15:25

Cold ferma doucement les yeux et se laissa bercer par les bruits de conversation. Après tant de mois à espérer sortir de sa cage, voilà que ses prières sont exaucées. Pourtant, elle n'était pas satisfaite et cela pouvait se comprendre. Elle avait désirer un maître stupide et naïf qui lui permettrait de s'échapper rapidement de cette vie de servitude qui lui était destiné depuis la naissance. Là voici avec Ezio, violent, sadique mais surtout intelligent. Toutefois, il était aveugle et c'était une chance pour elle. Elle devait trouver un moyen dans profiter. Après tout, c'était pas comme si il allait la laisser attacher très longtemps. A un moment ou à un autre, il finirait pas la détacher. Et puis... Si ce n'était pas le cas elle trouverait elle même un moyen de se débarrasser elle même de cette corde.

Quand le père annonça qu'il allait partir, Ava se redressa. Déjà ? Il allait la laisser seule avec ce dingue ? Elle secoua la tête. C'était pas comme si il s'intéressait à son sort de près ou de loin. Qu'il parte, elle s'en fichait. Elle les regarda un long moment, observant cette étrange complicité qui lié le père et le fils. C'était quelque chose de presque magique pour l'hybride qui n'avait jamais connu pareil lien. Un "je t'aime", un câlin... C'était quelque chose de si simple et pourtant, cela faisait sourire la neko. Soudain, elle entendit la voix grave du vieil homme lui dire au revoir. L'appelant même par son prénom. Cold se contenta de lui offrir un petit sourire. Peut-être que finalement, il ne se fichait pas d'elle.

La porte se referma dans un grincement. Cold par reflexe, plaqua ses oreilles contre son crane alors que l'aveugle semblait l'observer. Un sourire sur le visage. Comme un animal sentant une menace, elle se mit à reculer. Se retrouvant très vite dos au canapé. Il semblait vouloir dire quelque chose mais la jeune neko s'en fichait. Tout ce qu'elle voyait c'était cette canne. Une cane qu'elle aimerait bien balancé par dessus bord. La jeune femme soupira doucement avant de dire d'une voix qui se voulait sensuelle :

- Enfin seuls.

Soudain, quelques secondes à peine après qu'il lui est répondu, elle attrapa la bouteille de limonade à ces côtés et la balança sur lui. Malheureusement, n'étant pas très forte. Tout ce qu'elle arriva à faire s'était de faire tomber la bouteille sur les pieds de l'homme, déversant les restes de limonade sur ses belles chaussures. Elle attrapa ensuite le verre vide et leva la main, prête à le lançé.

- Tu t'approches et je te le balance en pleine figure !

Visiblement, le fait de l'avoir fait boire ne l'avait pas rendu plus tendre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Mar 9 Aoû - 9:54

L'aveugle laisse son père repartir chez lui,descendre les escaliers de l'appartement seul et prendre le volant de sa voiture pour retourner chez lui. Ainsi, Ezio Ichimaru se retourne vers le canapé, qui était derrière lui puis, voulait lui dire quelque chose, mais rien ne sortait, ni même sa bouche ne s'ouvrait. Rien, à part rester fermée et restant planté sur place. Soudain, la néko attrape la bouteille et la balance jusqu'à Ezio Ichimaru. Elle n'avait surement pas assez de force, car la bouteille roule rapidement jusqu'aux pieds de l'aveugle avant de se stopper. Doucement, sans réfléchir, par reflex, Ezio se baisse, puis attrape la bouteille avant que son liquide ne s'étant pas plus. L'homme se redresse quand soudain, Cold le menace de nouveau, surement avec son verre, prêt à le lui envoyer dans son visage. Et voilà qu'elle continue à faire des conneries.
C'est alors que le maître ferme la bouteille avec son bouchon, en la coinçant sous son épaule, bloquant ainsi cette dernière pour éviter qu'elle tombe de nouveau. Une seule chose surgit des lèvres de l'humain. Un soupire.
Ezio Ichimaru soupira doucement avant de perdre son sourire. Il pensait à ce moment que son choix sur la néko était mauvais, qu'il n'aurait jamais dut libérer cette bestiole de sa cage et ainsi libérer sa colère sur Ezio. Elle s'était bien jouée de lui et même si Ezio est d'un tempérament assez solide et d'un caractère stricte, pour une fois, cette envie s'évapore. Plus aucune envie de la corriger ne s'émana de son corps, juste de la fatigue à devoir la supporter jour et surement nuit. Chaque heure devenait un peu plus pénible, un peu plus horrible à vivre... Comme si son coeur se consumait automatiquement. C'était en fait... lassant de devoir jouer la police tout le temps, lui qui recherchait juste une douce néko, capable de ne pas le souler encore plus, alors que la vie est si injuste avec lui !
Son maître ne bouge pas, ni lui adresse la parole pendant un long moment, surement pour lui faire comprendre, qu'au fond, cette sauvage est surement pas faite pour lui.
Après tout, à un moment où l'autre, Ezio allait finir par s'arrêter et la laisser vivre sa vie comme elle l'entend bien... En liberté.
Soudain, le jeune homme ouvre la bouche, puis sur un son particulier, mélangé à de la tristesse, il lui dit :


-... Prépare tes affaires. Je te libère de ta prison pour ne plus jamais te revoir. dit Ezio à Cold. Sa voix avait un son particulier, comme... comme si l'envie d'abandonné avait comme fait surface et avait vaincue sa soif de victoire, d'espoir de lui faire comprendre la vie, et ce qui l'entour. Sa voix faisait ressentir comme du désespoir, du chagrin.
Puis, après quoi, ce dernier soupire une dernière fois, avant de tourner les talons, puis s'avancer avec sa canne en direction du frigo, pour l'ouvrir et ranger les bouteilles au fraie, avant de refermer la porte. N'aspirant plus qu'à la réflexion de comment faire pour éviter que Cold se fasse de nouveau chopée et de nouveau enfermée dans une plus petite cage.

-Je m'arrangerais pour officialiser ta libération, pour ainsi tu sois reconnue comme étant entièrement une néko libre et ainsi que tu es à subir de nouveau le même sort d'être en cage. Alors, si tu veux partir, casse toi, je m'en fou de ce que tu feras une fois à l'extérieur... Tes affaires ne me regarderont plus. J'en ai marre de faire la police avec une néko pareil... Encore une fois de plus, Ezio soupira. Finalement, c'était peut-être pas sa dernière...
Le jeune maître, appuie de nouveau sur le même bouton, pour plier sa canne comme toujours, avant de la déposer sur la table de la cuisine, sans ôter sa main dessus l'objet.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Mer 10 Aoû - 11:07

- Hein ? Fit-elle brusquement

Elle rougit doucement face au mot très peu élégant qu'elle venait de prononcer. Être rester pendant des mois avec ce gros plein de soupe de vendeur ne l'avait pas aider à entretenir son language. Ses éducateurs/professeurs serraient sans doute très déçus de son comportement agressif et quelque peu vulgaire. Si ils avaient été à sa place ils auraient sans doute réagis exactement comme elle, pensa t-elle. Ce n'était vraiment pas agréable d'être à la botte d'un humain. Surtout quand celui-ci se nommait Ezio et qu'il balançait sa canne à tout vas.

Cold ne comprenait pas la réaction de l'aveugle. Lui qui se vantait de lui faire apprendre le sens du mot douleur, il abandonnait aussi facilement. Oh, bien sûr, la neko n'était pas triste. Loin de là, mais elle était surprise. Et puis, il avait parler avec une tel tristesse, un tel désespoir que cela l'avait touché. Lui qui avait semblé si heureux auprès de son père le voilà comme détruit. Etait-ce si grave d'avoir une neko comme elle ? La queue de l'hybride battait nerveusement dans son dos. Elle attrapa ensuite le sac qui contenait ses affaires et le colla à elle. Préparer ses affaires ? Elle n'avait rien à prendre sauf son sac.

Ezio partit dans la cuisine, surement pour ranger la bouteille qu'elle lui avait balancer. Il expliqua ensuite qu'il s'occuperait de tout les papiers qui ferait d'elle une neko libre.

- Libre ? Chuchota t-elle, n'y croyant pas.

L'aveugle voulait qu'elle parte. Il disait se ficher de ce qu'elle pourrait devenir à l'extérieur. Il rajouta qu'il en avait marre de "faire la police" avec elle. Cold sentit ses joues s'empourpées. Au début, tout ce qu'elle voulait c'était s'enfuir mais suite aux coups qu'il lui avait donner alors que tout simplement elle s'excusait, l'avait mit en rogne. Elle avait voulu lui faire payé. Cold, qui n'était toujours pas détaché au passage, décida de finir cette histoire en beauté.

- A qui la faute ? C'est toi qui m'a frapper alors que je t'ai tout simplement remercier ! Moi tout ce que je voulais c'était partir ! Je ne suis pas méchante, c'est vous les humains qui me forcaient à l'être. Tu crois que j'ai envie d'être ton esclave, ton animal de compagnie, tes yeux, alors que tu me frappe toutes les cinq minutes ?

Elle se stoppa quelques secondes pour reprendre son souffle avant de continuer :

- T'es qu'un abruti ! C'est toi qui disais vouloir une neko avec du caractère. Moi j'ai cru que tu voulais simplement ne pas avoir une marionette près de toi... Tu fait le fort, le sévère, le sadique, me promettant l'enfer mais en faites tu ne tient même pas une journée avec moi ! Tu veux que je partes ? Très bien ! Libère moi et tu ne me verra plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Mer 10 Aoû - 19:03

Ezio Ichimaru dépose sa canne sur la table de la cuisine, avant de finir par l'entendre le répéter un mot, puis plus rien. Ce dernier reste silencieux, n'enlevant pas sa main sur sa canne repliée, quand soudain cette dernière lui adresse la parole sur un ton plutôt désagréable. Lui disant qu'il n'est qu'un moins que rien, qui ne fait que on dur alors qu'en fait, ce n'est qu'une personne faible.
Mais est-ce vrai ? Cold avait bien tore là dessus... Ezio était droit, mais faire le flic avec une néko aussi rebelle et sauvage qu'elle, c'était comme se donner une mission impossible.
Le jeune aveugle reste debout, à l'écouter attentivement, elle qui le critiquait si bien... ou mal !
N'avait-elle donc pas comprit au fond ?! N'a-t-elle rien dans la tête pour avoir comprit son petit jeu ?! Et puis, ça veut dire quoi que c'est de sa faute si elle est si sauvage que ça, elle qui déteste les humains ?! Ce n'est pas lui qui la fait changer, c'est elle-même.
On ne peut changer une personne par la force, mais on peut lui demander de changer certaines choses... Reste encore à l'autre d'avoir la force et surtout, la volonté de changer.
C'était triste à voire et pourtant, le sourire d'Ezio avait comme changé... Devenant un faux sourire, qui cache au fond une douleur...
Elle n'avait rien comprit à Ezio.... N'avait même pas chercher à le connaitre et c'était finalement ce qu'il aurait souhaité entendre de sa bouche, mais rien d'autres... Ne buttant que sur les coups que ce dernier lui donne, sans chercher, sans creuser à savoir pourquoi il est ainsi avec elle ! Non, rien de tout ça, non... Elle ne savait donc pas réfléchir ?...
C'était pitoyable et désespérant. C'est alors qu'après lui avoir balancé plein de chose au visage, l'aveugle Ezio lui répond alors sur un ton vraiment triste.


-Tu n'as même pas cherchée à me connaitre... Toi et ta haine envers les Humains, tu t'es noyée dedans, sans même avoir l'ombre envie, de voir et découvrir le monde. C'est à cause de ça que tu es devenue sauvage... Tu t'es toi même foutu dans ta sauvagerie qu'il en devient presque impossible à te rendre plus douce... même envers ton maître qui t'a libéré et qui à la place prendrait la place d'un ami, dans ton coeur.
Dit en premier temps le jeune maître aveugle avant de finir par ressasseur le passé et le lui dire.
-Je t'avais demandé d'être mes yeux, tout simplement pour que me facilite un peu la vie, alors qu'en échange je m'engageais pour te montrer ce qu'est la liberté... Mais je me suis rendu compte que tu n'étais pas capable de me faire confiance. Tu me vois désoler... Et même lorsque je te frappais, tu ne penses pas qu'au fond, ce n'était pas "moi" ? Tu ne t'es jamais laissée faire, pour me montrer ta confiance...
A vrai dire, Ezio essaie de lui faire comprendre que même si il la frappe, qu'en le laissant faire, Cold se détacherait de son côté sauvage pour le faire confiance. Et que si elle le fait confiance, alors elle se laisserait faire, mais se rebeller, c'est ne pas lui faire confiance, l'avoir menti de A à Z ! Oui, au fond, la façon comme celle-ci est folle et tirée par les cheveux, mais Ezio n'avait pas envie d'être direct. Juste pour savoir que Cold est capable de réfléchir !
Alors, son maître finit de lui adresser la parole.

-Si je te détache, je sais deux choses sur toi. La première c'est que tu n'hésiteras pas à vouloir détruire le cadeau que mon père m'a fait, soit ma canne d'aveugle ici. Et la seconde, que tu n'hésiteras pas à t'amuser avec moi avant de me tuer à ta façon... Soit lentement, mais surement. Pourtant, je me laisse pas faire, pourquoi ? Parce qu'au fond, ce qui est cruel, c'est de laisser un aveugle sans moyens pour s'aider à se déplacer. C'est comme arracher les yeux d'un... D'un... D'un tigre. Comment fera-t-il pour survivre dans une jungle sans la vue ? Le tigre ne sera plus le chasseur, mais la proie. explique Ezio Ichimaru à Cold la néko toujours attachée.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Mer 10 Aoû - 20:50

Il lui répondit, d'une voix si triste que la jeune hybride sentit son coeur battre un peu plus vite. Elle se gifla mentalement. Non ! Pas de compassion pour les humains. Elle ne devait pas se faire avoir par eux. Elle ne devait pas se laisser attendrir. Elle était une neko fière. Que les humains aille tous au diable ! La neko était têtue, pas stupide comme le pensait Ezio mais à être trop têtue elle pouvait en effet le devenir.

Il lui disait qu'elle n'avait même pas chercher à le connaitre. *Comme si lui l'avait fait* Pensa rageusement la demoiselle. Avait-il seulement chercher à comprendre pourquoi elle vivait avec une tel haine pour les humains ? Pourquoi elle était prête à tous pour ne pas à rester près de l'un deux. Pourquoi elle ne voulait même pas être touché... Elle lui aurait répondu de sa voix clair qu'elle avait assisté à une monstruosité. Aurait-il seulement compris où aurait-il pensé que c'était le sort normal pour les nekos trop réticent à se faire dominé. Il disait qu'il aurait pu être son ami si elle s'était montré plus douce. La jeune femme serra les dents. Parce que lui frappait ses amis et leur ordonnait de les appelé maître ? Elle ne voulait pas d'un maître et elle était certaine que si elle s'attachait à un humain il en profiterait comme tout les autres humains avant lui.

Il disait qu'elle aurait du se laisser faire et qu'ainsi elle aurait appris à avoir confiance en lui. Il lui aurait fait découvrir la liberté si elle avait accepter de lui servir de guide. La neko trouvait son argument stupide. Pendant qu'il lui ecrasait la tête de son pied, elle aurait du rien faire ? Et si il avait voulu la tuer ? Non, elle était à moitié chat et un chat se bat jusqu'a la mort pour survivre. Têtue, oui, très têtu. Pourtant, il parlait avec un tel tristesse... Elle avait un doute.

Ezio affirma ensuite qu'une fois libéré elle détruirait sa canne et le tuerait. La jeune hybride grimace mal à l'aise. C'était exactement ce qu'elle avait pensé au début mais en y réfléchissant, c'était stupide. Elle aurait du partir directement. Effectivement, sa rage l'avait aveuglé. Elle reste silencieuse un long moment, cherchant des mots pour expliquer.

- Et toi ? A tu seulement chercher à en savoir plus sur moi ? Ma vie avant cette cage, mon ressenti de n'être qu'une sous-race aux yeux des humains, de savoir que ma vie est d'être une simple esclave à la botte d'un humain ? Pourquoi crois-tu que je déteste les humains lors que tant de neko arrive très bien à supporter cette vie d'esclavage ? T'es-tu poser cette question au moins une fois où était-tu trop occupé à me fracasser le crane sur le sol de la rue ?

Elle pouvait encore sentir la douleur de son côté droit quand il l'avait frapper. Si il avait encore sa vue, elle aurait eu tout le loisir de confirmer ses dires en montrant ses hématomes dont il était l'auteur.

- Et comment puis-je te faire confiance alors que des le début tu m'a promis l'enfer ? Cherche à en savoir plus sur tes achats avant de leur repprocher des choses où de les menacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 11 Aoû - 7:21

Ezio Ichimaru qui avait finit de parler, laisse un blanc s'installer. La jeune néko devait surement penser des choses par rapport aux mots qu'Ezio avait employé pour le lui faire comprendre. Ce dernier, de son côté essaie de ne pas vraiment trop montrer sa tristesse. Puis soudain, la voix de la néko résonne dans la pièce, lui demandant s'il s'était demandé la même chose sur elle. Les même questions se retournent contre lui, et encore une fois de plus Ezio a la preuve qu'elle ne se laissera pas découvrir aussi facilement. Puis vient au tour du sujet de la confiance, alors que l'aveugle lui avait écrasé ou presque, le crane au sol.
C'est alors qu'Ezio le maître soupire encore une fois de plus. Elle était bordée comme on sait pas quoi et incapable de savoir réfléchir correctement et dans le bon sens.


-Moi ?! Tu me retourne la question SANS même me répondre. C'est bien ce que je pensais... Si je t'avais demandé au début, j'aurais droit à la même chose. Quand je te pose une question, je n'ai pas de réponse direct, tout ce que j'ai c'est un miroir.
Et puis, penses-tu vraiment que je sais tout sur le monde ? Je sais plusieurs choses, mais pas ce que tu me demande. Est-ce que je suis dans la tête des nékos ? Est-ce que j'ai une influence sur leur choix ? Non !
Tu sais comment sa marche lors d'une discussion... Tu me raconte tes goûts, ton passé et après je te répondrais. Tu sais comment ça s'appelle ? App-ren-dre !

lui dit Ezio sur un on plus ferme. Puis, elle lui expliquait qu'Ezio lui avait promis l'enfers. Mais était-elle sérieuse lorsqu'elle l'avait pensée que c'était vrai ?? C'était stupide de sa part. Cold est vraiment une néko avec du caractère, mais pas beaucoup d'intelligence au fond.

-Tu m'as vraiment prit au sérieux ? Pfff... Que tu es bête, sérieux ! Mais pas grave, ça arrive quand on essaie pas d'apprendre à "connaitre" son libérateur.
de nouveau un soupire s'échappe de ses lèvres après lui avoir de nouveau adressé la parole. Ezio le maître avait tout de même insisté sur la partie d'apprendre le caractère de son maître. Puis c'est alors que le jeune homme attrape sa canne dans sa main, puis doucement s'approche du salon, touchant au passage l'espèce de voûte ou de porte ouverte d'une pièce à une autre dans le calme. Puis face à Cold, l'aveugle se baisse doucement, puis commence à défaire la laisse de la néko autour du cou pour lui prouver qu'il n'est pas si cruel que ça.
-Et puis merde à la fin... Voilà si tu tiens vraiment à ce que je te prouve que je ne suis pas forcement un méchant et violent Humain. Je sais pas ce qui t'es arrivé pour hair les Humains, si tu as été violée ou battu comme je t'ai fais, mais qu'est-ce que j'en sais moi hein ?!!! Ta façon de juger sur les Humains est stupide le pire, car ça voudrait dire que tu penses de nous, qu'on est des "monstres" ou des "démons" qui vous veulent que du mal. Mais bordel, t'as jamais lut une Histoire sur la France avec leur colonisation en Afrique ? dit Ezio après l'avoir détaché dans un ton plus froid, avant de balancer la corde dans un coin avec le plus de force possible.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 11 Aoû - 12:01

Et qu'est-ce qu'elle aurait du répondre ? Non, elle ne voulait pas connaitre sa vie. Elle ne voulait pas s'attacher à lui. La neko restait bloquer sur une seul chose : il était humain. Pour elle, les humains étaient des monstres qui savaient jouer avec les mots pour avoir ce qu'ils voulaient. L'hybride avait peur, elle ne voulait pas perdre son identité en devenant l'esclave d'un humain. Elle ne voulait pas perdre tout ce qui la définisait en restant auprès de cette race dominatrice. Tant de neko avant elle étaient devenu obeissants et n'avaient d'yeux que pour leur maître alors qu'avant ils ne rêvaient que d'une chose : vivre libre.

Bien sûr qu'elle l'avait cru ! Pourquoi cela aurait-il été autrement ? C'est la première chose qu'il lui avait dit après son tout premier coup ! Elle qui l'avait simplement remercier, elle s'étai retrouvé avec la canne dans sa figure et des menaces plein la tête. Pourquoi aurait-elle cru qu il jouait un jeu ? C'était lui qui était stupide cette fois-ci. Il disait qu'elle était bête d'avoir cru en ses paroles, mais que cela n'était pas grave puisque cela arrivait quand on refusait d'apprendre à connaitre son libérateur. "Libérateur" ? *Geôlier plutôt* essayer de se persusader la demoiselle. D'ailleurs elle se souvenait parfaitement des paroles de l'homme une fois à l'extérieur de l'animalerie :

- ... Tu peux pas imaginer tout ce que je vais pouvoir te faire esclave ! Tu vas goûter au coup de fouet, mais aussi d'autres tortures que je te réserve des plus horribles. On va bien s'amuser toi et moi !

Est-ce qu'un libérateur qui ne souhaite que le bonheur de sa neko dit ce genre de chose ? Soudain il se rapprocha d'elle, sa canne à la main. Cold sentit son coeur battre plus vite, terriblement angoissée. Elle était quasi certaine qu'il allait la frapper de nouveau. Pourtant, ce n'est pas ce qu'il fit. Il la libéra. Lui expliquant ainsi il prouverait qu'il n'était pas un méchant et violent humain. Il rajouta qu'il ne savait si elle avait été violé (presque ça mo grand) ou battu comme il l'avait fait envers elle mais qu'il n'en savait rien. Il trouvait que ça façon de juger les humains était stupide. Puis il lui demanda une chose étrange : Si elle avait lu l'Histoire sur la France avec leur colonisation en Afrique. Cold fronça ses sourcils. *C'est quoi la France ? et l'Afrique*

- Nos éducateurs nous apprenaient à exécuter les ordres, c'est tout. Je n'ai rien appris, ni même à lire ou écrire. Dit-elle d'une petite voix après un long silence.

Voilà, Cold avait fait un effort. Il ne pouvait pas dire le contraire. Toutefois, elle ne put s'empêcher de rajouter, d'une voix plus dure :

- En tout cas bien jouer. C'est vrai, on dirais presque que mes bleus sont vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 11 Aoû - 12:34

Ezio Ichimaru libéra donc la néko, puis envoie balader la corde derrière lui par la colère. Puis cette dernière ne broncha point pendant un moment. C'était bizarre et surprenant de sa part qu'Ezio eu un léger sursaut de surprise. Puis peu après, cette dernière se mit à lui répondre à sa question sur l'Histoire dont il parle justement.
Tien donc ! Des éducateurs de nékos ? Dans quels but ils travaillent en réalité ? Cold lui apprend au moment, que les éducateurs les éduquent uniquement pour qu'ils obéissent aux ordres de leurs futur maîtres et maîtresses. Alors c'était donc ça ?!! Sans même leur apprendre à lire et même à écrire ?!! Mais c'est encore plus horrible que de battre une néko !!
A cette pensée, le jeune homme se relève puis serre sa canne à deux mains dans le silence avant de finir par faire demi-tour, en espérant qu'elle ne voit pas sa colère lui monter à la tête, car oui, sa colère se voyait bien sur son visage ! Quand soudain, la néko lui adresse la parole un peu plus fort pour se faire entendre, pour lui dire que si c'est bien de la comédie tout ça, alors les bleus sont vraiment très réalistes.
C'est alors que l'aveugle relâche sa colère, soupirant avant de laisser pendre ses bras le long de son corps dans le silence, puis reste silencieux un instant avant de lui demander une chose.


-Tu ne peux pas comprendre... Va-t-en ! Tu es libre à présent. répond le jeune maître la tête basse et d'un son triste, déprimé... Au final, peut-être qu'essayer de l'éduquer ne servait à rien, elle qui était si accrochée à son côté sauvage comme une moule à son rochet. C'était peine perdue... Elle avait gagnée.
Ezio l'aveugle commence à marcher comme quant il s'approchait de Cold, mais en direction de sa chambre pour ouvrir la porte, puis y pénétrer dedans et s'asseoir sur son lit. Celui-ci place alors une main sur son front, comme pour essayer de cacher son chagrin, mélangé à de la colère... Au désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Jeu 11 Aoû - 13:22

Ezio se releva brusquement quand elle lui dit qu'elle n'avait jamais appri à lire ou même écrire. Les éducateurs étaient persuader qu'une neko devait savoir satisfaire entièrement son maître (que ce soit dans le ménage ou dans un lit) Mais qu'apprendre à lire ou écrire était une pure perte de temps pour ces êtres mi-animal et mi-humain. Cold ne put voir son visage mais elle devina bien que quelque chose clochait. Il semblait si furieux à sa façon de se tenir. Si raide, comme si il allait faire un meutre.

Pourtant, cela n'empêcha pas à la neko de lui parler de nouveau, lui repochant les bleus sur son corps. Le jeune homme soupira semblait presque épuisé de cette discution. Il disait qu'elle ne pouvait pas comprendre. C'est là qu'il donna son dernier ordre. Il lui demanda de partir. Elle était après tout libre désormais.

Cold le regarda partir vers la chambre, sans oser bouger. Elle resta plusieurs minutes, à regarder tantôt la sortie tantôt la porte de la chambre. Elle finit par se redresser doucement, réajustant son tee-shirt. Elle se diriga ensuite très lentement vers la pièce où se trouvait son maître. Elle passa légèrement sa tête dans l'ouverture, voyant Ezio complètement détruit par le chagrin. Elle se colla au mur, n'osant pas entré dans la pièce. Elle tentait de se répéter qu'elle ne devait pas se faire avoir par son manège mais... Elle regarda de nouveau l'homme... Il semblait si triste. Elle soupira longuement avant de se déplacer à quatre pattes vers le lit. Il ne parla même pas lorsqu'elle vient caresser son épaule de ses doigts. Elle se rapprocha d'avantage jusqu'a que ses lèvres ne soit qu'a quelques centimètres de son oreille.

- Tu est mon premier maître... Et je crois que je suis ta première neko... On pourrait peut-être... Tout les deux...

Elle resta muette quelque seconde, elle n'était pas très doué pour terminer ses phrases à première vu. Elle finit par rajouter dans un murmure :

- Et si tu essayais de m'apprendre ? Je veux bien essayer d'écouter.

Elle s'éloigna légèrement, restant assise sur le sol de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Ven 12 Aoû - 9:04

Ezio Ichimaru reste assit sur son lit, silencieusement, l'air détruit.
Sa néko rebelle avait gagnée le droit à sa liberté, car Ezio abandonnait. L'air vraiment triste celui-ci cache son visage derrière sa main et ses longs cheveux blancs pour ne pas être vue si jamais elle venait le voir. Enfin, une chose qui ne se fera surement pas, étant donné que Cold souhaite juste partir des griffes de l'aveugle. A cette pensée, à cette perte, l'aveugle se laisse alors porté par le désespoir et le chagrin. C'était impossible de changer une personne, alors en plus si c'est une néko au fort caractère si solide, alors c'était en vain. Il écoute d'une oreille la porte d'entrée, qui produit un bruit d'ouverture et après d'un claquement de porte. Cold, sa néko venait de partir...
Ce dernier les yeux fermés réussit à faire monter les larmes à ses yeux, puis s'en échapper en coin, pour s'écouler le long de sa joue. Sa dernière larme remontait depuis son adolescence, à la mort de sa mère. C'était comme si on sentait une main forte serrer la gorge du maître ainsi qu'un coup de poignard dans le coeur... Un sentiment de haine, de tristesse et surtout de désespoir venait se mélangés dans son coeur. C'était fini alors.

Soudain il sentit comme une main se poser sur son épaule, puis une voix. Cette voix ! La voix de la néko sauvage qui a adopté. Cold... Elle n'était donc pas parti ? Alors, ce claquement de porte, ce n'était pas la sienne de porte qui s'ouvre et se referme peu après ? Pourquoi est-elle restée et non parti, alors qu'Ezio lui avait ordonné de partir ? Pourquoi l'avoir désobéit ?! Elle lui demande alors d'une faible voix si il était possible pour lui, de lui apprendre quelque chose... De l'aider ou de s'aider tous les 2. Ezio ne sait plus sur le coup de quoi elle voulait parler. Puis elle lui répète alors, pour lui demander de lui apprendre. Mais quoi ?!! A l'adoucir un peu ? A l'aider à quoi ? A le servir ? Ezio ne sait plus avec son faible murmure, qu'il ne pouvait pas juger en se trompant. C'était quelque chose dont lui-même déteste faire... Juger les gens sans même les écouter, sans même les apprendre d'avantage. C'était comme faire un château de carte avec à sa base une boule. Il fallait quelque chose de solide pour le début. Et bien là, c'est pareil : le langage. S'apprendre en se parlant, se connaitre l'un envers l'autre en racontant son passé, ses goûts...
Le jeune homme reste silencieux, laissant sa larme de tristesse perlée sur le sol de sa chambre pour la toute première fois. Peu à peu, cette main invisible qui lui serre la gorge s'évapora, laissant le jeune homme libre de pouvoir s'exprimer.


-Tu... Tu veux apprendre quoi ?... Lire ? Ecrire ? questionne un peu perdu son maître aveugle avant d'attendre en silence, toujours triste sincèrement, la réponse de sa néko sauvage.
Finalement, peut-être est-il possible de discuter avec elle, de la rendre plus douce... Mais en échange, peut-être allait-il devoir faire des efforts ? Et aussi oublié le fait d'avoir une néko pour l'aider pour par exemple choisir des articles en rayons au super marché... Où même se balader en nature et avoir l'aide de Cold pour faire attention aux obstacles sur son chemin, comme un tronc d'arbre couché sur l'herbe.... Peut-être que oui.
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Ven 12 Aoû - 9:51

Cold le regarda attentivement. Sans ses lunettes il était beaucoup moins effrayant, sans parler de cet air si triste qu'il affichait sur son visage. Il semblait surpris quand elle lui caressa son épaule pour faire savoir de sa présence. Croyait-il vraiment qu'elle était parti ? Elle sourit légèrement. Elle aussi, elle aussi croyait qu'elle partirait si elle en avait eu l'occasion. Mais non. Elle avait préféré rester et demander à Ezio de lui apprendre. Lui apprendre quoi exactement ? La jeune hybride hésitait. Voulait-elle vraiment savoir ? Le jeune homme se tuait à lui dire depuis tout à l'heure qu'elle ne pouvait pas et ne voulait pas le comprendre. Cold était de nature curieuse mais surtout têtue alors si désormais elle voulait essayer dans savoir plus sur celui qui se disait être son libérateur et bien... autant prendre ça avec des pincettes.

Cold ferma les yeux un instant, ne voyant ainsi pas la larme traitresse qui franchit la barrière de notre ami sans crocs. Elle les rouvrit quand il lui demanda d'une voix chargé d'émotion ce qu'elle voulait apprendre. Lire et écrire ? Cold secoua la tête avec un air amusée. Etait-ce le drame qui se jouait dans son esprit qui le rendait bête ? Non, elle voulait connaitre quelque chose de plus important. Quelque choe qui lui servirai si elle acceptaot de rester encore un peu avec lui. Quelque chose qu'elle n'avait jamais voulu, ni même immaginait vouloir.

- J'ai passé dix-sept ans de ma vie sans avoir eu le besoin d'apprendre ces choses là. Alors... Non, je te parle de... de...

Elle se tut de nouveau. C'était si difficile pour elle d'avouer ceci. Sa fierté en prenait un sacré coup. Pourtant, elle se devait se lui dire. Elle se devait d'apaiser son chagrin. Elle détestait le voir triste malgré la rancoeur qu'elle avait envers lui. Elle se rapprocha alors du jeune humain et dit tout bas, presque innaudiblement :

- Apprendre à te connaitre toi. Je te dit pas que je vais réussir mais j'essayerai.

[HS: C'est court, excuse moi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Ven 12 Aoû - 10:33

Ezio l'aveugle attendit sa réponse à sa question, pour savoir si elle souhaite apprendre à lire ou écrire. Honnêtement la néko ne lui répondit pas vraiment avec des mots, ce qui pour aveugle était bien chiant ce genre de chose ! Celui-ci reste alors "refermé" sur soit, l'air désespéré, triste. Ce n'était pas de la comédie en tout cas !
La néko lui répond alors enfin, par des mots, lui disant que c'était autre chose, que savoir lire et écrire, c'était pas du tout important à ses yeux. Alors bordel, c'est quoi ?!!! Couché avec lui. Hors de question ! Cold n'est pas une mante religieuse après tout. Elle va pas vouloir de son corps pendant une heure et après le bouffer ! Enfin, cela dit, ça serait une nouvelle incroyable si Cold avait un si gros ventre que ça pour le manger...
Mais finalement, sa colère, sa tristesse se calma lorsque cette dernière lui avoue dans un murmure qu'elle souhaite le connaitre. Lui, son passé, ses goûts, ses émotions qu'il a ressenti ! Lui... (oh, je vois une lumière divine qui m'apporte un soulagement ! *SBAFF !*)
L'aveugle commence alors à se calmer, à calmer sa tristesse et faire disparaître sa colère et son désespoir. Avait-elle enfin comprit ce dont il attendait d'elle ?? Faisait-elle ça par pitié envers lui ? Si c'est de l'honnêteté, alors Ezio avait tout de même réussit quelque chose...
Si ce n'était pas de la comédie, mais un réel besoin de le connaître comme tous nékos adoptés qui veulent apprendre à connaître leur supérieur, alors c'est un début. Un début à avoir une néko plus douce... Elle l'avertit cependant qu'elle ne compte pas comprendre son histoire du premier coup, mais ferait des efforts pour essayer de le comprendre. Enfin... Quelque part, Ezio ne sait pas ce qui est le plus douloureux, entre être adopté et élevé dans un centre spécial, sans avoir connut ses parents ou bien de savoir qu'un de nos parents est mort. C'était assez pénible dans les deux cas.
C'est alors que l'aveugle avait comme une besoin de s'exprimer, de sans doute apaiser son chagrin, sa colère pour ne pas avoir sauvé sa mère de cet accident. Mais d'un autre côté... Au fond, Ezio voulait se refermer encore plus sur lui-même, voir de quoi elle serait capable pour le forcer à parler si elle en a le courage... Mais aussi, s'il se referme sur lui-même, de garder quelque part cette colère contre l'homme qui avait tué sa mère, même s'il est derrière les barreaux, pour tout simplement avoir la force de continuer à marché et être fort. Car dans ce monde, c'est un peu comme dans un jungle avec la loi du plus fort. Si tu es faible, on t'écrase sans pitié et on te mange. Si c'est toi le plus fort, alors tu seras respecté par les autres ! Mais quelque part, cette loi est stupide, impardonnable, car c'est une preuve que l'Humanité n'est pas assez intelligente pour trouver quelque chose par lui-même pour se faire sa propre image !! Et même si on met cette loi en pratique dans la vie de tous les jours, c'est un peu quelque part dégueulasse de mettre de côté les faibles et handicapés et qu'on se moque d'eux, parce qu'ils ne sont pas "normal" ! Mais, c'est faux... Nous sommes tous pareils et égaux. Faut pas avoir fait une école dans la Justice pour connaître les Droits et Devoirs de l'Homme et du Citoyen, et, même l'aveugle Ezio le sait ça !
Finalement... le jeune maître Ezio arriva à se calmer intérieurement, puis, d'une douce voix, exprimer ses excuses.


-Pardonne moi... Pardonne moi de t'avoir frapper, mise à terre pour tout simplement exprimer ma haine que j'avais sur le coeur. dit doucement Ezio en retirant sa main de sa tête pour montrer lentement, mais surement son visage si triste, où les surciles de l'homme son humidifiés et où sur son visage une traînée brillait sous la lumière du jour. C'était le chemin dont la larme avait crée, avant de retomber sur le sol.
Son sourire n'était plus sur son visage, mais faisait comme une barre totalement horizontale, tirant sa peau dans le sens presque contraire que d'habitude... Lui qui souriait tout le temps en se battant contre la vie qui n'est pas facile en générale, mais encore plus difficile pour un être ayant un handicape. Doucement, Ezio ajouta avant de se taire une fois encore.

-... Par où je dois commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Dim 14 Aoû - 14:37

Oui c'était un peu ça aussi. Le voir si détruit, si désespéré avait éveillé en la jeune hybride un sentiment qu'elle n'avait jamais connu. Du moins envers un humain. Elle compatissait ce qui faisait qu'elle avait une terrible envie : l'aider. Bien sûr, elle n'était surement pas prête à changer aussi directement. Cold restait Cold. Elle ne pourrait sans doute pas le prendre dans ses bras, lui chuchoter des mots tendres à l'oreille pour le consoler puis ensuite lui promettre fidélité et profonde estime comme tout neko qui se respete... Nan, c'était pas son genre. Cold était plutôt du genre casse-cou et casse-pied, fétarde et fait chier, têtu mais aussi tête d'ange. Toutefois, si l'écouter et apprendre un peu plus de lui pouvait faire cesser son chagrin et bien soit, elle le ferrait. Elle écouterait Ezio et elle essayerait de le comprendre.

Ezio resta longuement silencieux mais au moins ce n'était plus la tristesse qui l'habitait. C'était un mélange de soulagement et de surprise. Cold et lui se ressemblait en y réfléchissant. Ils ressemblaient tout deux à des fondants au chocolat : dur à l'extérieur mais tendre à l'intérieur. D'ailleurs, Ezio en donna la preuve. Il dégagea sa main de son visage découvrant ainsi son visage ravager par la tristesse, juste après s'être excuser de la façon dont il avait traiter la jeune neko. Cette dernière grimaça légèrement. Etait-il sincère ou était-ce un piège d'humain ? La jeune femme se gifla mentalement. Ne pouvait-elle pas lui faire confiance quelques minutes ? Ensuite, elle aura tout le temps pour se faire une véritable opinion que celle qui était dicté par sa haine.

- Je te pardonne. Dit-elle alors.

Elle glissa sa main dans celle de l'humain quelques instants, pour lui faire ainsi savoir de sa sincérité. Tant qu'il ne recommencait pas et bien... tout irait pour le mieux. Elle la retira ensuite, gardant une sorte de "distance de sécurité". Ezio demanda ensuite par où il devait commencer. Alors là... il lui posait une colle. Cold n'en avait aucune idée. Elle même n'avait jamais eu à devoir raconter sa vie ou ses passions. A si une fois, cela avait mal finis. Un humain lui avait demander ce qu'elle aimait chez les humains. Elle lui avait répondu leur peau.

- Leur peau ?
- J'adore morde la peau d'un humain. Si fragile... Le goût du sang qui s'y échappe est si...

Il était très vite partit avant même qu'elle n'ait pu finir sa phrase. Cold n'était pas une bonne comédienne mais les humains était si facilement impressionables que le problème ne se posait pas. Mais je m'égare. Cold ne savait que lui dire et se fut à son tour de faire silence. Elle finit par dire, le plus simplement du monde :

- Par le commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Dim 14 Aoû - 15:32

Ezio Ichimaru enlèva sa main pour montrer son visage si triste où les larmes avaient coulées. Puis d'une voix perdue, celui-ci lui demandait donc par où commencer après s'être fait pardonné par la néko Cold.
Pourtant, rien que le fait de le pardonner ainsi c'était si... Facile pour elle, si vite oubliée. Elle n'avait plus envie de lui faire sa peau avant de partir ?? Elle qui semblait être sûr d'elle quelque part lorsqu'elle lui répondait. Ce petit quelque chose comme de la volonté, était comme... Parti lorsqu'elle le pardonna.
Le jeune aveugle reste sans bouger, à attendre un geste ou même une parole pour lui faire comprendre qu'il doit commencer par un endroit précis de son histoire. Pourquoi était-il venu ici ? Et comment ? Son adolescence même pourquoi pas... Ou bien, commencer par le commencement ? Sa naissance...
Soudain, mais sans être brusque, la Cold lui attrape une main et la caresse lentement en la tenant dans la sienne, comme pour le rassurer de l'avoir belle et bien pardonné... Comme également, lui faire comprendre que cette fois, la néko laisserait tomber son côté sauvage pour l'écouter et le comprendre du mieux que possible. Puis, sans savoir pourquoi, Cold retire sa main, ne voulant pas en rajouter plus !
L'aveugle avale alors sa salive, sans lui adresser la parole, mais toujours en proie à une réponse de sa néko.
Cette dernière lui annonce que peu après, qu'Ezio devait commencer par le tout début. Non, pas lorsque ses parents se sont rencontrés et ont fait leur vie ensemble, mais plutôt bien après...
Alors le maître Ezio respire doucement avant d'expirer de l'oxygène dans un léger bruit par son nez. Puis, se disant que cette fois, l'aveugle Ezio Ichimaru pourrait lui faire également comprendre ce dont il endure actuellement et cela, depuis l'âge de 5ans.


-Et bien... avoua son maître avant de commencer son histoire, de lui dévoiler son passé tragique.
-je suis né le 10 septembre au Japon... Au couché du soleil d'après ce que mon père m'avait raconté. Mon père travaille depuis plusieurs années comme Chef de fabrications de produits en marketing et ma mère... Maman, elle travaillait dans la médecine. Mais je n'ai pas connus de longues années de tendresse, de joie... Car à 5ans, j'ai perdu la vue définitivement. Et pourtant... Mes parents qui étaient aisés, se battaient pour me faire retrouver la vue et que je m'épanouie comme avant... Mais plus le temps passait et plus les chances de trouver ce que j'avais diminuent.

Ce dernier marque alors une pause avant d'avaler sa salive, puis doucement à ouvrir ses yeux d'aveugle. fixant la porte, comme si ce dernier la regardait droit dans les yeux... Enfin, faisait croire, car quand on est aveugle, au final on ne voit strictement rien ! Puis, Ezio continue de lui raconter sa vie :
-Mes yeux d'origines étaient bleu foncés. J'ai donc été dans l'obligation de m'adapter à cette handicape majeur... A ne plus rien voir, pas même le sourire de mes parents... Ni le ciel... Ni les arbres... Ni les monuments que les Hommes ont fait... Ni même regarder la télé, ni même admirer la peinture, les paysages, le visage des gens, ni même les belles demoiselles... Je ne vois que le noir... L'obscurité, les ténèbres les plus profonds.
Mon père m'aida par contre à développer mes autres sens... Faisant de moi un Homme capable d'entendre le plus faible murmure, distinguant le bruit d'un mouvement que l'on produit... La musique de la pluie, où chaque goûte produit un son. A savoir aussi si les gens me mentent ou pas, mais ceci est encore un peu difficile pour moi à le savoir du premier coup. Ma paternel m'avait aussi apprit à me défendre en cas de besoin, si des abrutis venaient m'emmerder.

L'aveugle s'arrête un instant, sachant que le pire allait arriver et que sa gorge commence à se nouer sous son chagrin.

-Durant des années, je n'ai fais qu'apprendre ça, jusqu'au jour où... Où maman était morte... Morte dans un ... un accident, alors qu'elle rentrait du boulot le soir. Le coupable a été retrouvé et la police avait apprit que le voleur transportait une substance interdite et de l'alcool dans son sang. C'est... C'est...
Mon père et moi-même, nous sommes restés sans voix, sans réactions... Mais au fond de nous, on avait cette rage... Cette haine de ne pas avoir été là pour la sauver !
dit d'une faible voix Ezio avant de laisser l'émotion reprendre le dessus. Ainsi, ce dernier ferma doucement les yeux, pour laisser couler les larmes, le long des joues. Ne voulant pas plus continuer pour le moment, mais surement après, histoire que Cold avale déjà le début de sa triste histoire... De son triste passé si horrible.

[H.S : je fais mon histoire en 2 postes ^^ Histoire de faire ça tranquillement et pas d'1 seul coup, rapidement d'un seul poste.]
Revenir en haut Aller en bas
Cold
Neko Femelle
Neko Femelle
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22
Localisation : Très loin de toi en tout cas

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Dim 14 Aoû - 18:34

Non, elle ne pouvait faire plus. Elle trouvait déjà qu'elle avait fait beaucoup. Au lieu de s'enfuir, elle était resté. Au lieu de le morde, elle l'avait caressé et au lieu de l'insulté elle avait accepter dans apprendre plus sur son passé, sur lui même. Elle lui avait simplement pardonner, comme si la douleur sur sa joue et ses côtés ne lui importait pas. Comme si elle faisait face à un enfant qui ne contrôlait toujours pas ses sentiments forts, comme la haine, la jalousie, l'amour... Oui, la jeune neko acceptait de passé outre ses propres ressentits pour connaître ceux de l'humain en face d'elle. Pourquoi acceptait-elle d'écouter ? Pourquoi lui pardonner ? Cold ne savait pas vraiment. Si elle devait donner une réponse elle dirait simplement qu'elle curieuse de savoir et que cette larmes lui faisait pitié. Pourtant, cela semblait être quelque chose de plus profond. Elle avait envie de l'aider, de faire chasser son chagrin. Même si elle était persuader qu'une fois sa bonne action accomplie, qu'elle aurait su et bien elle partirait.

L'homme commença à parler. Racontant sa vie, les moments de joie jusqu'au drame. Il perdit la vue durant sa cinquième années. Ses parents fou d'amour pour lui, voulurent l'aider, le soigner, mais c'était hélas impossible. C'est là qu'il fit une chose curieuse. Il ouvrit les yeux. La jeune hybride qui était toujours assise sur le sol, se redressa légèrement, voyant ainsi les iris de l'aveugle. Si clair, si bleu. Comme l'azur. Il la fixa longuement. Ce moment fut si fort que pendant un instant, Cold crut qu'il la regardait vraiment. Il dît alors tout ce qu'il ne pouvait pas voir. En clair, tout. Le simple sourire de ses parents lui était maintenant étrangé. Cold baissa les yeux, un peu gênée. C'était triste. Mais le pire était à venir.

Il lui raconta que pendant qu'il se battait pour amélioré ses autres sens, allant jusqu'a même savoir si une personne lui mentait, sa mère perdit la vie. Un accident stupide qui aurait pu être éviter si le conducteur de l'autre voiture avait été moins ivre. Il lui raconta tout la rage qu'il avait en lui. Puis il se tût. Il ferma les yeux, laissant les larmes coulaient sur sa joue. Ava resta immobile trois petites secondes puis elle se redressa, et d'une main presque maternel elle essuya les larmes sur ses joues. Sans un mot, sans un bruit. Que pouvait-elle dire ? Qu'il était en vie ? Une vide de ténèbre. Génial...

Cold était heureuse en quelque sorte de ne pas se souvenir de ses parents. Au moins elle ne souffrait pas de leur absence. Elle finit par parler une fois que toutes larmes disparurent de ses joues. Elle lui dit tout simplement, de sa voix si proche du miaulement tout en restant humaine :

- Et ensuite ?


Dernière édition par Cold le Lun 15 Aoû - 11:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   Lun 15 Aoû - 10:21

Ezio Ichimaru laisse donc l'émotion prendre le dessus sur lui-même, alors que la Néko l'avait jusqu'ici écoutée attentivement. L'aveugle qui pleurait n'arrivait point à les arrêter, ni même à reprendre la parole, étant donné qu'il a une sorte de boule qui lui coince la gorge pour pouvoir parler.
Il fallait attendre un peu, puis ajouter une pointe de tendresse pour qu'enfin Ezio essaie de lutter contre ses émotions, sa tristesse qui faisait des ravages comme une tempête en pleine mer. La tendresse ? C'était Cold qui lui apporta. Par un geste doux de sa part, elle place sa main sur le visage de l'aveugle, pour d'un seul doigt, sécher les larmes qui tombaient le longs des joues. Puis enfin, peu après Ezio retrouve enfin le contrôle et inspire une profonde inspiration puis souffler une nouvelle fois. Puis, la néko lui demande de lui raconter la suite de son passé pour essayer de le comprendre surement. Alors, doucement, le jeune maître lui raconte la suite :


-Mon... Mon père était comme sonné par cette tragédie et il commençait à boire de plus en plus... Jusqu'à ce qu'on décide de se battre. C'était un soir, comme tous les précédents où mon père lisait encore l'article sur la mort de maman dans un journal. Il... Il avait du mal à s'en remettre tout seul et j'en avais assez de son état qui allait se dégrader... Alors, je suis venu à lui et j'ai essayé de le consoler... On a finit par se tenir une promesse.
raconte Ezio le maître aveugle à sa néko avant de marquer une courte pause avant de lui dire exactement ce dont ils se sont dit :
-On se fait la promesse de ne jamais baisser les bras... De ne jamais abandonner. Que si l'un de nous tombe, l'autre le relèvera et on se battra au maximum.Une promesse... Notre promesse à vie. avoua Ezio avant de fermer les yeux, puis d'afficher un petit sourire légèrement joyeux rien qu'à l'idée de l'imaginer plus petit, le prenant dans ses bras. Puis Ezio finit de lui raconter sa vie, d'une voix plus calme et moins tremblante comme le début.
-Quand on fait une promesse chez nous, on la tien jusqu'au bout. Et donc mon père a relevé la pente grâce à moi et s'est remit à bosser durement pour m'offrir une meilleure vie, même étant aveugle. J'avais de tout pour que je puisse être un peu "comme" les autres enfants pour savoir lire et écrire... Mais avec un peu plus de chance qu'eux surement, car je n'écrivais pas avec mes mains... Mais papa m'a construit une machine qui me permettais de prendre les cours à ma façon... Puis étant donné que je sois devenus aveugle... Il a été tellement touché, qu'il m'a construit avec son équipe cette canne là pour qu'un jour, en cas de problèmes, j'arrive à m'en sortir et me relever tout seul, lorsque je partirais loin de la maison... Pour vivre ici. dit Ezio en montrant sa canne d'aveugle repliée comme pour faire d'elle une sorte de matraque comme ceux des policiers, en longueur. Sa couleur est gris métallisé avec par endroits, des motifs de couleur rouge sombre.

-C'était son cadeau. Et lorsqu'il n'était pas au boulot, on s’entraînait pour justement, que j'arrive à distinguer les bruits, à entendre l'impossible en gros... Et puis après bien plus tard, je suis parti de chez moi pour faire ma vie ailleurs... Pour la faire ici, après lui en avoir parlé. finit enfin le jeune homme aveugle, sans avoir l'ombre envie de lui parler de l'héritage de sa mère qu'il a en ce moment et la longue discussion en détails dont son paternel et lui-même ont parlés avant de se quitter. Après tout, certaines choses doivent rester secrète et c'était mieux ainsi... Surtout auprès du néko, qui ne doit pas savoir ce qu'est un héritage. Ezio Ichimaru s'arrêta, puis reste muet, mais hésitant à lui demander si elle pouvait comprendre ou non son passé. Dans le cas contraire, alors qu'elle lui demande quoi, ça serait bien mieux que de rester dans le flou... Surtout si on dit prêter une oreille et essayer de bien vouloir tout comprendre à sa vie. Alors, comme toujours Ezio attendit une remarque de Cold.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [pv Cold]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie [pv Cold]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: