Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'entrée en scène [Bridget][abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'entrée en scène [Bridget][abandonné]   Jeu 21 Juil - 6:41

L'animalerie ! Doux taudis avec son vendeur bedonnant que l'on croirais tiré d'un comique. Sa démarche chaloupante qui me donne le mal de mer quand je le vois et j'en ris. Les autres neko m'amusent aussi avec leurs mimiques de chaton effrayés et leurs bouilles qui en fait fondre plus d'un. C'est là un avantage que l'on a et qui est non négligeable : notre visage. Bien souvent nous sommes mignons et les humains craquent. Ils sont un peu con quand même de se faire avoir mais c'est une aubaine comme une autre hein ?
Pour ma part, je reste à moitié affalé sur le bord de la cage, au raz-du-sol -punition du vendeur quand je lui ai dit la raison de mon fou rire alors qu'il passait près de moi- compliquant quelque peu ma vente. Rare était les humains qui s'abaisseraient à s'accroupir pour me voir. Mais pour ça j'avais une technique infaillible pour attirer les regard... enfin je crois. Il me fallait juste attendre une proie.

Soudain j'aperçus une paire de chaussure et au vue de l'odeur légère, ce n'était absolument pas le vendeur. Il faut dire que ce dernier embaumait à quatre kilomètre à la ronde, rien qu'à y pensait j'ai les poils du nez qui frisent. Enfin pour revenir sur ses pieds, je passai alors ma queue au travers des barreaux et caressa cette jambe humaine puis poussa un miaulement typique du neko docile et quelque peu naïf. Il ne manquait plus que la touche finale :


"Maitreeeeee"

Voilà l'ensemble était à peu près correct, bien que j'aurais voulu toucher autre chose que sa jambe -question de sensibilité accrue sur cette partie - mais bon j'avais pas non plus une queue à rallonge alors on fait avec les moyens du bord hein... Je retirais ma queue et m'accroupis sur le sol, ne pouvant pas me redresser plus à cause de la cage et regardai si mon stratagème avait fonctionné. Si ce n'était pas le cas, je recommencerais en insistant bien cette fois ! Après tout les humaisn étaient quand même un peu lent du ciboulot.


Dernière édition par Ai'myru le Mer 3 Aoû - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'entrée en scène [Bridget][abandonné]   Dim 24 Juil - 15:01

C’est le moment ! Sa vie lui sembla des plus convenable et, malgré son jeune âge, il avait réussis à tirer son épingle du jeu. Il ne lui reste plus qu’une petite chose pour être satisfait. Il avait mis pour l’occasion une robe qu’il affectionnait particulièrement! C’était une robe jaune avec comme motif de petit carré dont les arêtes était noir. A la taille apparait un énorme nœud papillon rose qui s’allie très bien à l’ensemble jaune. Sur la partie basse était brodé de la dentelle rose. Elle avait par-dessus une blouse blanche classique manche longue dont l’extrémité des manches était plus large que de coutume. Comme d’habitude, il avait utilisé une forte dose de maquillage et de parfum, pour forcer ses traits féminins. Il avait prit soin de mettre sur ses ongle du vernis jaune. Il avait choisis le jaune assortie à cette robe parmi toute une palette de jaune chez le vendeur, ce qui avait su l’occuper durant une bonne heure. Enfin, il avait sur la tête un bonnet blanc classique à la lolita accompagné d’une fausse rose brodé.

Il était tellement excité. Sa démarche enjouée fit retourner les passants plus que d’habitude. Déjà qu’il n’avait pas pour habitude d’être discret. Il avait décidé de laisser tomber ses garde du corps pour une fois, ce moment se doit d’être intime et ses agents effraierais les petit Nekos. Ceux-là se sauraient sans doute proposé pour aller le chercher à sa place, ce qui n’était bien entendu pas conservable dans son esprit. Cet instant, il l’avait imaginé toute sa vie.

Il était maintenant face au la boutique, levant la tête pour distinguer l’enseigne. Il allait donc ouvrir la porte, d’ici peu. Pris d’excitation, il couru ouvrir les portes et était déjà à l’intérieur, le sourire aux lèvres. Bridget ne se rendis pas compte que les autres passant, devenu client depuis son entré dans le magasin, le regardait bizarrement. C’était maintenant clair, il ne retiendra plus sa joie aujourd’hui. Parmi les curieux, un homme corpulent s’avança vers moi.

«C’est pour adopter c’est ca ? »

Il répondit que oui. Le vendeur a surement pensé qu’une femme habillée en robe luxueuse dépenserait sans compter et qu’il fallait absolument qu’elle achète dans sa boutique. D’une certaine façon, il n’avait pas tord. Bridget n’avait pas réfléchis à la somme dépensé mais il était certain qu’il n’y prêtera que peu d’attention. Il lui indiqua là où il trouvera les nekos en levant péniblement le bras droit tout en se grattant le ventre de l’autre. Un peu dégouté par le vendeur, il se pressa devant la cage. Il resta quelques minutes complètement ébahie. Muet, la jeune femme qu’il se devait d’être n’avait plus rien de sa fierté habituelle. Les émotions avaient déjà à plusieurs reprises atteintes un seuil record. Il n’y avait que les robes qui pouvaient lui donner les mêmes sensations, ou bien la magnifique pièce-montée lors de la soirée mondaine ou il dévoilait ses dernières créations à une vingtaine de privilégié trié sur le volet. Mais son esprit était bien loin de cet éternel jeu de scène.

Son regard se perdit dans la cage. Il se faufilait entre tous ces petits êtres à priori innocents. Le petit visage de ces créatures fragiles émerveillait Bridget. Le travesti tourna autour de la cage tout excité. Mais elles étaient trop nombreuses. Impossible de se décider face à autant de créature plus proche des anges que des humains. Il voyait en eux la beauté la plus parfaite, bien plus belle que n’importe lequel des mannequins de sa marque. Embaucher des Nekos semble une bonne idée. Mais là, il devait adopter, choisir parmi cette foule. Il s’était penché sur la cage qu’il ne la quitta plus pendant dix minutes.

C’est alors que quelque chose le gêna. Une sensation étrange sous sa robe. Des frottements, des caresses venues de plus bas. Le teint de son visage prit une couleur rosée et il resta plusieurs minutes droites, totalement immobiles. Puis, il entendit un miaulement à ses pieds qui réveilla son cerveau évaluant la situation. Le son de l’animale était absolument exquis aux oreilles du jeune garçon en robe, comme un douce musique qu’elle connaissait déjà. Puis elle pencha la tête pour voir qui fut l’auteur de cette symphonie envoutante.


C’était le plus mignon de tout les Neko qu’il ai vu jusqu’à présent. Une petite bouille ornée de rose bonbon totalement surréaliste, un peu comme ces personnage d’animé. Les deux regards ne se détournèrent pas et le petit Neko ouvrit grand la bouche.

« Maitreeeeee »

Il fut tout de suite attendri mais aussi terriblement choqué. Son maquillage était-il défaillant ? Le chaton avait-il des difficultés avec le vocabulaire ? Il n’avait pas pris le temps de s’interroger d’avantage et répliqua sèchement.

« Maitresse ? Tu veux dire maitresse n’est-ce pas ? »

C’était dit. Je me considérais déjà comme maitre. Il semble évident maintenant que son choix était fais. Il appela alors le vendeur d’un geste de la main. Celui-ci ne compris pas tout de suite mais finis par venir lentement en grommelant. Puis, il regardais intensément le petit hybride.

« Dis moi, quel est donc ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'entrée en scène [Bridget][abandonné]   Dim 24 Juil - 15:49

Mince cafouillage de langue ! C'était une bonne femme ! J'achevais alors ma phrase en une tentative désespérée pour rétablir le tir !

« Maitreeeeee aissseuuu »

Je doutais que cette étrange femme eut entendu ma fin de phrase qui s'étouffa dans ma gorge face à son visage sur-maquillé. Elle ne dut pas avoir entendu ma fin de phrase car me répliqua quelque peu sèchement par une question qui me surprit et je hochais de la tête en couchant mes oreilles, mimant la neko docile qui s'en veut. Franchement les humains étaient pointilleux sur leurs sexe...

Puis le visage disparut et je me rapprochais, posant ma joue contre le métal froid pour tenter de voir celle que j'avais dérangé. Elle portait une tenue jaune assez flashante dans le genre surtout avec le nœud rose mais j'aimais son style bien qu'il était étrange. Elle semblait assumer ce qu'elle était et j'aimais ça. Cependant son visage lui m'avait quelque peu effrayé par son opulence de maquillage qui se rapprochait bien plus des putes qui faisait le trottoirs que des grandes dames et son parfums ! Oulalala il m'avait littéralement détruit mon odorat de chat par sa surdose ! Mais qu'importe j'allais sortir et rien que cela me mettait dans une joie immense et me faisait oublier l'étrangeté de ma propriétaire.
Le vendeur ouvrit ma cage quelque peu à contrecœur et je lui fit un sourire moqueur qui le fit grogner de mécontentement avant de tourner mon visage vers la jeune femme quelque peu étrange. L'on aurait dit un canari à carré noir et habillé en rose. Cela me fit sourire bien que je souriais aussi de joie.


"Je m'appelle Ai'myru maitresse mais beaucoup ne m'appelle que Ai ou myru. Pour ma part les trois me conviennent."

Je penchais la tête sur le côté en dévoilant un grand sourire amusé puis m’emparai de la main de celle qui voulait m'acheter et ajouta

"Merci infiniment noble dame d'avoir porté votre intérêt sur moi"

Je lui fis un baise main et la libéra au cas où le contact la gênerait puis m'inclina avec élégance en jouant le rôle de la parfaite petite hybride. Les clients autour de nous fixait l'étrange duo de cette neko toute rose et de cette femme extravagante. Moi je m'amusais comme une petite folle et l'on pouvait aisément le voir à mon regard brillant de bonheur, à mes oreilles dressées et à ma queue qui battait l'air en mouvement vif. La vendeur toussota alors, m'interrompant dans mon rôle afin d'attirer l'attention de la femme puis il lui montra plusieurs colliers qu'il tenait dans ses mains et grommela

"Il vous faut en choisir un, cela est nécessaire afin de ne pas perdre votre neko et aussi afin qu'il puisse sortir sans être capturé par la fourrière. Collier et laisse sont compris dans le prix. Tout supplément sera ajouté pour options supplémentaires pour le collier tel que traceur GPS, collier étrangleur, anti-discussion et à pointe. Médaillons et plaque sont eux aussi compris en supplément."


Il acheva son discours aussi monotone qu'un temps de pluie et je poussai un bâillement d'ennui en le fixant, plaçant bien sûr ma main devant ma bouche... J'étais quand même un temps soit peu éduqué après tout. Cependant je cachais aussi mon inquiétude car j'espérai ne pas être tombée sur une folle perverse adepte du collier électrique ou d'autres accessoires glauques
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'entrée en scène [Bridget][abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'entrée en scène [Bridget][abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'entrée en scène d'une folle... [PV Musashi et Akito]
» [inscriptions jusqu'au 06/05/11] L'entrée en scène du premier Capitaine Corsaire
» L'entrée en scène du chef mécano. [PV Katharina.]
» Entrée en scène ! [Terminé]
» demande gif entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are my master ! :: Première Partie : La paperasse. :: Les archives-
Sauter vers: